Guide complet sur le trading de cryptomonnaies pour les débutants
Table des matières
Qu'est-ce que le trading ?
Qu'est-ce qu'un investissement ?
Quelle est la différence entre le trading et l'investissement ?
Qu'est-ce que l'analyse fondamentale (AF) ?
Qu'est-ce que l'analyse technique (AT) ?
Analyse fondamentale ou analyse technique - quelle est la meilleure solution ?
Quels sont les moteurs des marchés financiers ?
Qu'est-ce qu'une tendance de marché ?
Qu'est-ce qu'un cycle de marché ?
Chapitre 2 – Marchés financiers et outils de trading
Qu'est-ce qu'un instrument financier ?
Qu'est-ce que le marché au comptant ?
Qu'est-ce que le trading sur marge ?
Qu'est-ce que le marché des dérivés ?
Que sont les contrats à terme ?
Que sont les contrats à terme perpétuels ?
Que sont les contrats d'options ?
Qu'est-ce que le marché des changes (Forex) ?
Que sont les tokens à effet de levier ?
Chapitre 3 – Stratégies de trading et d'investissement
Qu'est-ce qu'une stratégie de trading ?
Qu'est-ce que la gestion de portefeuille ?
Qu'est-ce que la gestion des risques?
Qu'est-ce que le Day Trading ?
Qu'est-ce que le swing trading ?
Qu'est-ce que le trading de position ?
Qu'est-ce que le scalping ?
Qu'est-ce que la répartition et la diversification des actifs ?
Qu'est-ce que la Théorie de Dow ?
Qu'est-ce que la théorie des vagues d'Elliott ?
Qu'est-ce que la méthode de Wyckoff ?
Qu'est-ce que le « Buy and hold » ?
Qu'est-ce que l'investissement d'indice ?
Qu'est-ce que le paper trading ?
Chapitre 4 - Les bases de l'analyse technique
Qu'est-ce qu'une position longue ?
Qu'est-ce qu'une position courte ?
Qu'est-ce que le carnet d'ordres ?
Qu'est-ce que la profondeur du carnet d'ordres ?
Qu'est-ce qu'un ordre Market ?
Qu'est-ce que le glissement en trading ?
Qu'est-ce qu'un ordre Limit ?
Qu'est-ce qu'un ordre Stop-loss ?
Que sont les makers et les takers ?
Qu'est-ce que le spread entre offre et demande ?
Qu'est-ce qu'un graphique à chandelles ?
Qu'est-ce qu'une figure de chandeliers ?
Qu'est-ce qu'une ligne de tendance ?
Qu'est-ce qu'un support et une résistance ?
Chapitre 5 - Indicateurs d'analyse technique
Qu'est-ce qu'un indicateur d'analyse technique ?
Comparaison des indicateurs meneurs et des indicateurs suiveurs
Qu'est-ce qu'un indicateur inertiel ?
Qu'est-ce que le volume de trading ?
Qu'est-ce que l'indice de force relative (RSI) ?
Qu'est-ce qu'une moyenne mobile (MA) ?
Qu'est-ce que la divergence-convergence de moyennes mobiles (MACD) ?
Qu'est-ce que l'outil de retracements de Fibonacci ?
Qu'est-ce que le Stochastic RSI (StochRSI) ?
Que sont les Bandes de Bollinger (BB) ?
Qu'est-ce que le prix moyen pondéré en fonction du volume (VWAP) ?
Qu’est-ce que le Parabolic SAR ?
Qu'est-ce qu'un nuage d'Ichimoku ?
Chapitre 6 – Conseils de trading de cryptomonnaie
Comment puis-je commencer à trader des cryptomonnaies ?
Comment trader des cryptomonnaies sur Binance ?
Qu'est-ce qu'un journal de trading, et dois-je en utiliser un ?
Comment calculer la taille de ma position en trading ?
Quel logiciel de trading en ligne utiliser ?
Devrais-je rejoindre un groupe payant pour le trading ?
Qu'est-ce qu'un groupe de « pump and dump » (P&D) ?
Devrais-je participer aux airdrops de cryptomonnaie ?
Pour conclure
Guide complet sur le trading de cryptomonnaies pour les débutants
AccueilArticles
Guide complet sur le trading de cryptomonnaies pour les débutants

Guide complet sur le trading de cryptomonnaies pour les débutants

Débutant
Published Jun 22, 2020Updated Oct 20, 2021
63m

Qu'est-ce que le trading ?

Le trading est un concept économique fondamental impliquant l'achat et la vente d'actifs. Il peut s'agir de biens et de services, pour lesquels l'acheteur verse une compensation au vendeur. Dans d'autres cas, la transaction peut impliquer l'échange de biens et de services entre les parties.

Dans le contexte des marchés financiers, les actifs échangés sont appelés instruments financiers. Il peut s'agir d'actions, d'obligations, de paires de devises sur le marché Forex, d'options, de contrats à terme, de produits de marge, de cryptomonnaies et bien d'autres. Si ces termes sont nouveaux pour vous, ne vous inquiétez pas : nous les expliquerons tous dans cet article.

Le terme « trading » est couramment utilisé pour désigner le trading à court terme, où les traders entrent et sortent activement des positions sur des périodes relativement courtes. Cependant, il s'agit d'une hypothèse légèrement trompeuse. En fait, le trading peut faire référence à un large éventail de stratégies différentes, telles que le day trading, le swing trading, le trend trading et bien d'autres. Mais ne vous inquiétez pas. Nous examinerons chacun d'entre eux plus en détail par la suite.


Qu'est-ce qu'un investissement ?

Investir est l'allocation de ressources (telles que du capital) avec l'intention de générer un bénéfice. Il peut s'agir d'utiliser l'argent pour financer et lancer une entreprise ou d'acheter un terrain dans le but de le revendre plus tard à un prix plus élevé. Sur les marchés financiers, cela implique généralement d'investir dans des instruments financiers avec l'espoir de les vendre plus tard à un prix plus élevé.

L'attente d'un bénéfice est au cœur du concept d'investissement (également connu sous le nom de ROI). Contrairement au trading, l'investissement prend généralement une approche à plus long terme de l'accumulation de patrimoine. L'objectif d'un investisseur est de constituer un patrimoine sur une longue période (des années, voire des décennies). Il existe de nombreuses façons de le faire, mais les investisseurs utiliseront généralement des facteurs fondamentaux pour trouver des opportunités d'investissement potentiellement intéressantes.
En raison de la nature long terme de leur approche, les investisseurs ne se préoccupent généralement pas des fluctuations de prix à court terme. Par conséquent, ils resteront généralement relativement passifs, sans trop se soucier des pertes à court terme.


Quelle est la différence entre le trading et l'investissement ?

Les traders et les investisseurs cherchent à générer des profits sur les marchés financiers. Leurs méthodes pour atteindre cet objectif sont toutefois assez différentes.

En général, les investisseurs cherchent à générer un rendement sur une plus longue période - pensez à des années, voire des décennies. Comme les investisseurs ont un horizon temporel plus lointain, les rendements qu'ils visent pour chaque investissement ont tendance à être également plus importants.
Les traders, quant à eux, tentent de tirer parti de la volatilité du marché. Ils entrent et sortent des positions plus fréquemment, et peuvent rechercher des rendements plus faibles à chaque trade (puisqu'ils effectuent souvent plusieurs trades).

Qu'est-ce qui est le mieux ? Qu'est-ce qui vous convient le mieux ? C'est à vous de décider. Vous pouvez commencer à vous informer sur les marchés, puis apprendre en pratiquant. Au fil du temps, vous pourrez déterminer ce qui convient le mieux à vos objectifs financiers, à votre personnalité et à votre profil de trader.


Jetez un coup d'œil aux dernières cotations du bitcoin (BTC).


Qu'est-ce que l'analyse fondamentale (AF) ?

L'analyse fondamentale est une méthode d'évaluation de la valorisation d'un actif financier. Un analyste fondamental étudie les facteurs économiques et financiers pour déterminer si la valeur d'un actif est juste. Il peut s'agir de circonstances macroéconomiques telles que l'état de l'économie dans son ensemble, les conditions sectorielles ou l'activité liée à l'actif (le cas échéant). Ces dernières sont souvent suivis par des indicateurs macroéconomiques principaux et suiveurs.
Une fois l'analyse fondamentale terminée, les analystes cherchent à déterminer si l'actif est sous-évalué ou surévalué. Les investisseurs peuvent utiliser cette conclusion lorsqu'ils prennent leurs décisions d'investissement.
Dans le cas des cryptomonnaies, l'analyse fondamentale peut également inclure un domaine émergent de la science des données qui s'intéresse aux données publiques de la blockchain appelées métriques on-chain. Ces métriques peuvent inclure le taux de hashage du réseau, le palmarès des plus gros possesseurs, le nombre d'adresses, l'analyse des transactions, et bien d'autres encore. En utilisant l'abondance des données disponibles sur les blockchains publiques, les analystes peuvent créer des indicateurs techniques complexes qui mesurent certains aspects de la santé globale du réseau.
Si l'analyse fondamentale est largement utilisée sur le marché boursier ou sur le Forex, elle est moins adaptée aux cryptomonnaies dans leur état actuel. Cette classe d'actifs est si nouvelle qu'il n'existe tout simplement pas de cadre standardisé et complet pour déterminer les valorisations du marché. De plus, une grande partie du marché est guidée par la spéculation et un narratif. Ainsi, les facteurs fondamentaux auront généralement des effets négligeables sur le prix d'une cryptomonnaie. Toutefois, des façons plus précises de penser à la valorisation des cryptoactifs pourront être développées une fois que le marché aura atteint sa maturité.


Qu'est-ce que l'analyse technique (AT) ?

Les analystes techniques travaillent avec une approche différente. L'idée clé de l'analyse technique est que les mouvements de prix passés peuvent indiquer la façon dont le marché se comportera à l'avenir.

Les analystes techniques n'essaient pas de déterminer la valeur intrinsèque d'un actif. Au lieu de cela, ils examinent l'activité de trading passée et tentent d'identifier les opportunités sur cette base. Cela peut inclure l'analyse de l'action sur les prix et le volume, les analyses graphiques, l'utilisation d'indicateurs techniques et de nombreux autres outils de création de graphiques. Le but de cette analyse est d'évaluer la force ou la faiblesse d'un marché donné.
Cela dit, l'analyse technique n'est pas seulement un outil permettant de prédire les probabilités de mouvements de prix futurs. Il peut également s'agir d'un outil utile pour la gestion des risques. Comme l'analyse technique fournit un modèle d'analyse de la structure du marché, la gestion des trades est plus définie et mesurable. Dans ce contexte, mesurer le risque est la première étape pour le gérer. C'est pourquoi certains analystes techniques peuvent ne pas être considérés comme des traders au sens strict. Ils peuvent utiliser l'analyse technique uniquement pour la gestion des risques.
La pratique de l'analyse technique peut être appliquée à n'importe quel marché financier, et elle est largement utilisée par les traders de cryptomonnaies. Mais l'analyse technique fonctionne-t-elle ? Comme nous l'avons mentionné précédemment, la valorisation des marchés des cryptomonnaies est principalement due à la spéculation. Cela en fait un terrain de jeu idéal pour les analystes techniques, car ils peuvent prospérer en tenant compte uniquement des facteurs techniques.


Analyse fondamentale ou analyse technique - quelle est la meilleure solution ?

Cela dépend entièrement de votre stratégie de trading. En fait, pourquoi ne pas utiliser les deux ? La plupart des méthodes d'analyse du marché fonctionnent mieux lorsqu'elles sont combinées à d'autres méthodes ou indicateurs. Il devient donc possible de trouver plus facilement des opportunités d'investissement plus fiables. L'association de différentes stratégies de trading peut également vous aider à éliminer les biais de votre processus décisionnel.

Ce concept est parfois appelé convergence. Les traders de convergences combinent plusieurs stratégies en une seule qui exploite les avantages de toutes ces stratégies. L'idée est que les opportunités de trading présentées par l'association de ces stratégies peuvent être de meilleure qualité que celles fournies par une seule stratégie.


Vous souhaitez vous lancer dans les cryptomonnaies ? Achetez du Bitcoin sur Binance !


Quels sont les moteurs des marchés financiers ?

Le prix d'un actif est simplement déterminé par l'équilibre entre l'offre et la demande. En d'autres termes, il est déterminé par les acheteurs et les vendeurs. Lorsque l'offre répond à la demande, il existe un marché. Mais quels sont les autres éléments pouvant déterminer la valeur d'un actif financier ?

Comme nous l'avons déjà évoqué, il peut y avoir des facteurs fondamentaux, tels que l'état de l'économie. En outre, il peut y avoir des facteurs techniques comme la capitalisation d'une cryptomonnaie. De plus, il peut y avoir d'autres facteurs à prendre en compte, tels que le sentiment du marché ou les actualités.

Cependant, ce ne sont là que les facteurs à prendre en compte. Ce qui détermine réellement le prix d'un actif dans un moment donné, c'est simplement l'équilibre entre l'offre et la demande.


Qu'est-ce qu'une tendance de marché ?

Une tendance du marché est l'orientation générale du cours d'un actif. Dans l'analyse technique, les tendances du marché sont généralement identifiées à l'aide des mouvements de prix, de lignes de tendance ou même de moyennes mobiles clés.
En général, il existe deux principaux types de tendances du marché : les tendances haussières et les tendances baissières. Un marché haussier se compose d'une tendance haussière soutenue, où les prix augmentent continuellement. Un marché baissier consiste en une tendance baissière soutenue, où les prix baissent continuellement. En outre, nous pouvons également identifier les marchés en consolidation ou « latéraux », où il n'y a pas de tendance directionnelle claire.


Le bitcoin a connu un marché haussier tout au long de son existence.


Il convient de noter qu'une tendance du marché ne signifie pas que le prix est toujours en mouvement dans la direction de la tendance. Un marché haussier prolongé s'accompagne de tendances baissières de moindre ampleur, et vice versa. C'est tout simplement la nature des tendances du marché. C'est une question de perspective, car tout dépend de la période que vous étudiez. Les tendances du marché sur des périodes plus longues auront toujours plus d'importance que les tendances du marché sur des périodes moins longues.
Une chose particulière sur les tendances du marché est qu'elles ne peuvent être déterminées qu'avec certitude absolue que rétrospectivement. Vous avez peut-être entendu parler du concept de biais rétrospectif, qui désigne la tendance des gens à se convaincre qu'ils ont prédit avec exactitude un événement avant qu'il ne se produise. Comme vous pouvez l'imaginer, le biais rétrospectif peut avoir un impact important sur le processus d'identification des tendances du marché et sur les décisions de trading.


Qu'est-ce qu'un cycle de marché ?

Vous avez peut-être entendu l'expression « Le marché évolue par cycles ». Un cycle est une figure ou une tendance qui apparaît à différents moments. En général, les cycles de marché sur les cadres temporels supérieurs sont plus fiables que les cycles de marché sur les cadres temporels inférieurs. Mais vous pouvez éventuellement trouver de petits cycles de marché sur un graphique horaire, comme vous pouvez le faire lorsque vous examinez des décennies de données.

Les marchés sont de nature cyclique. Les cycles peuvent entraîner une surperformance de certaines classes d'actifs par rapport à d'autres. Dans d'autres segments du même cycle de marché, ces mêmes classes d'actifs peuvent sous-performer d'autres types d'actifs en raison de conditions de marché différentes.

Il convient de noter qu'il est presque impossible de déterminer à tout moment nous nous trouvons actuellement dans un cycle de marché. Cette analyse ne peut être effectuée avec une grande précision qu'après la conclusion de cette partie du cycle. Les cycles de marché ont aussi rarement un début et une fin proprement dit. Il s'avère que le fait d'être dans le moment présent offre une perspective très biaisée sur les marchés financiers.
Si vous souhaitez en savoir plus sur les cycles de marché, consultez La psychologie des cycles de marché.



Chapitre 2 – Marchés financiers et outils de trading


Sommaire


Qu'est-ce qu'un instrument financier ?

En termes simples, un instrument financier est un actif négociable. Il peut s'agir par exemple de liquide, de métaux précieux (comme de l'or ou de l'argent), d'un document confirmant la propriété de quelque chose (comme une entreprise ou une ressource), d'un droit de livraison ou de réception d'argent, et bien d'autres encore. Les instruments financiers peuvent être très complexes, mais l'idée de base est qu'ils peuvent être tradés.

Les instruments financiers sont divisés en catégories par différentes méthodes de classification. L'une des classifications est basée sur le fait qu'il s'agisse d'instruments en espèces ou dérivés. Comme leur nom l'indique, les instruments dérivés tirent leur valeur de quelque chose d'autre (comme une cryptomonnaie). Les instruments financiers peuvent également être classés comme fondés sur la dette ou sur du capital.

Mais où se trouvent les cryptomonnaies ? Nous pouvons les considérer de plusieurs façons, et elles peuvent entrer dans plus d'une catégorie. La classification la plus simple est qu'il s'agit d'actifs numériques. Cependant, le potentiel des cryptomonnaies réside dans la création d'un tout nouveau système financier et économique.
En ce sens, les cryptomonnaies constituent une toute nouvelle catégorie d'actifs numériques. De plus, au fur et à mesure que l'écosystème évolue, de nombreuses nouvelles catégories peuvent être créées, qui ne seraient pas possibles autrement. On peut déjà en voir les premiers exemples dans l'espace de la finance décentralisée (DeFi).


Qu'est-ce que le marché au comptant ?

Le marché au comptant est celui où les instruments financiers sont tradés pour ce que l'on appelle une « livraison immédiate ». Dans ce contexte, la livraison signifie simplement échanger l'instrument financier contre des liquidités. Cela peut sembler inutile, mais certains marchés ne sont pas instantanément réglés en liquide. Par exemple, lorsque nous parlons des marchés à terme, les actifs sont livrés à une date ultérieure (lorsque le contrat à terme expire).
En termes simples, on peut considérer qu'un marché au comptant est le lieu où les transactions sont effectuées « en temps réel ». Comme les trades sont réglés immédiatement, le prix actuel du marché d'un actif est souvent appelé prix au comptant.
Alors, qu'est-ce que cela signifie dans le contexte des marchés des cryptomonnaies ? Que pouvez-vous faire sur le marché au comptant de Binance ? Vous pouvez échanger des cryptos entre elles. Donc, si vous souhaitez échanger du BNB contre des BUSD, il vous suffit de vous rendre sur le marché spot ou au comptant BNB/BUSD ! De même, si vous souhaitez échanger votre BNB contre du BTC, vous devez vous rendre sur le marché au comptant BNB/BTC. Une fois vos ordres exécutés, vos cryptos seront échangées instantanément. C'est l'un des moyens les plus simples de trader des cryptomonnaies.


Qu'est-ce que le trading sur marge ?

Le trading sur marge est une méthode de trading utilisant des fonds empruntés à un tiers. En effet, le trading sur marge amplifie les résultats, à la fois à la hausse comme à la baisse. Un compte sur marge donne aux traders un meilleur accès au capital et élimine une partie du risque de contrepartie. Comment ça ? Eh bien, les traders peuvent trader la même taille de position tout en conservant moins de capitaux sur l'exchange de cryptomonnaies.
Lorsqu'il est question de trading sur marge, vous entendrez souvent les termes marge et effet de levier. La marge fait référence au montant du capital que vous mettez en jeu (c'est-à-dire le montant que vous sortez de votre propre poche). L'effet de levier est le facteur avec lequel vous amplifiez votre marge. Ainsi, si vous utilisez un effet de levier de 2 x, cela signifie que vous ouvrez une position qui est du double du montant de votre marge. Si vous utilisez l'effet de levier 4 x, vous ouvrez une position qui est quatre fois supérieure à la valeur de votre marge, etc.
Attention toutefois à la liquidation. Plus vous utilisez un levier élevé, plus le prix de liquidation est proche de votre prix d'entrée. Si vous êtes liquidé, vous risquez de perdre toute votre marge. Gardez donc à l'esprit les risques élevés liés au trading sur marge avant de commencer. Le guide du trading sur marge de Binance est une ressource essentielle que vous devez consulter avant de vous lancer.
Le trading sur marge est largement utilisé sur actions, matières premières et Forex, ainsi que sur les marchés du Bitcoin et des cryptomonnaies. Dans un contexte plus traditionnel, les fonds empruntés sont fournis par un courtier en investissements. Lorsqu'il s'agit de cryptomonnaies, les fonds sont généralement prêtés par l'exchange en échange d'une commission de financement. Dans d'autres cas, cependant, les fonds empruntés peuvent provenir directement d'autres traders sur la plateforme. Cela entraîne généralement un taux d'intérêt variable (frais de financement), car le taux est déterminé par un marché ouvert.
Nous avons donc brièvement expliqué ce qu'est le trading sur marge, mais il reste d'autres connaissances à acquérir. Si vous souhaitez en savoir plus, consultez Qu'est-ce que le trading sur marge ?.


Qu'est-ce que le marché des dérivés ?

Les dérivés sont des actifs financiers qui fondent leur valeur sur un autre élément. Il peut s'agir d'un actif sous-jacent ou d'un panier d'actifs. Les types les plus courants sont les actions, les obligations, les commodités, les indices boursiers ou les cryptomonnaies.
Le produit dérivé lui-même est essentiellement un contrat entre plusieurs parties. Son prix provient de celui de l'actif sous-jacent, qui sert de référence. Quel que soit l'actif utilisé comme point de référence, le concept principal est que le produit dérivé dérive sa valeur de celui-ci. Les exemples courants de produits dérivés sont les suivants : contrats à terme, contrats d'options et swaps.
Selon certaines estimations, le marché des produits dérivés est l'un des plus grands marchés du monde. Pourquoi cela ? Eh bien, les produits dérivés peuvent exister pour pratiquement n'importe quel produit financier, même les produits dérivés eux-mêmes. Oui, les dérivés peuvent être créés à partir de dérivés. Ensuite, les dérivés peuvent être créés à partir de ces dérivés, etc. Cela ressemble-t-il à un château de cartes bancal prêt à s'effondrer ? Eh bien, ce n'est peut-être pas si loin de la vérité. Certains affirment que le marché des produits dérivés a joué un rôle majeur dans la crise financière de 2008.


Que sont les contrats à terme ?

Un contrat à terme est un type de produit dérivé qui permet aux traders de spéculer sur le prix futur d'un actif. Il implique un accord entre les parties pour régler la transaction à une date ultérieure appelée date d'expiration. Comme nous l'avons vu avec les produits dérivés, l'actif sous-jacent d'un tel contrat peut être n'importe quel actif. Voici quelques exemples courants : cryptomonnaies, matières premières, actions et obligations.
La date d'expiration d'un contrat à terme est le dernier jour où l'activité de trading est possible pour ce contrat spécifique. À la fin de cette journée, le contrat expire au dernier prix échangé. Le règlement du contrat est déterminé au préalable, et il peut être en espèces ou livré physiquement.
Lorsqu'il est livré physiquement, l'actif sous-jacent du contrat est directement échangé. Par exemple, des barils de pétrole sont livrés. Lorsqu'il est réglé en espèces, l'actif sous-jacent n'est pas échangé directement, mais uniquement la valeur qu'il représente (sous forme de liquidités ou de cryptomonnaies).
Si vous souhaitez trader des contrats à terme sur Binance, n'hésitez pas à consulter Le guide ultime pour négocier des contrats à terme sur Binance.


Que sont les contrats à terme perpétuels ?

Les produits à terme sont un excellent moyen pour les traders de spéculer sur le prix d'un actif. Cependant, que se passe-t-il s'ils souhaitent rester dans leur position même après la date d'expiration ?

C'est là qu'entrent en jeu les contrats à terme perpétuels. La principale différence entre ceux-ci et les contrats à terme ordinaires est qu'ils n'expirent jamais. Ainsi, les traders peuvent spéculer sur le prix de l'actif sous-jacent sans avoir à se soucier de l'expiration.

Cependant, cela présente un problème à lui seul. Que se passe-t-il si le prix du contrat à terme perpétuel est très éloigné du prix de l'actif sous-jacent ? Puisqu'il n'y a pas de date d'expiration, le marché des contrats à terme perpétuels pourrait présenter une disparité significative et continue avec le marché au comptant.

C'est pourquoi les contrats à terme perpétuels mettent en œuvre des frais de financement payés entre traders. Imaginons que le marché perpétuel des contrats à terme se négocie à un tarif plus élevé que le marché au comptant. Dans ce cas, le taux de financement sera positif, ce qui signifie que les positions longues (acheteurs) paient les frais de financement aux positions courtes (vendeurs). Cela encourage les acheteurs à vendre, ce qui fait baisser le prix du contrat et le rapproche du prix au comptant. Inversement, si le marché à terme perpétuel se négocie à un niveau inférieur à celui du marché au comptant, le taux de financement sera négatif. Cette fois-ci, les positions courtes paient les longues pour inciter à augmenter le prix du contrat.

En résumé, si le financement est positif, les positions longues payent les positions courtes. Lorsque le taux de financement est négatif, les positions courtes payent les longues.

Les contrats à terme perpétuels sont très populaires parmi les traders de Bitcoin et de cryptomonnaie. Si vous souhaitez en savoir plus sur les contrats à terme perpétuels, consultez le site  Que sont les contrats à terme perpétuels ?.


Vous souhaitez vous lancer dans les cryptomonnaies ? Achetez du Bitcoin sur Binance !


Que sont les contrats d'options ?

Un contrat d'option est un type de produit dérivé qui donne aux traders le droit, mais pas l'obligation, d'acheter ou de vendre un actif dans le futur à un prix spécifique. La principale différence entre un contrat à terme et un contrat d'option est que les traders ne sont pas obligés de régler les contrats d'option.

Lorsque les traders achètent un contrat d'option, ils spéculent sur l'évolution du prix dans une direction donnée.

Il existe deux types de contrats d'options : les options d'achat (call)  et les options de vente (put). Une option d'achat permet de parier sur une hausse du prix, tandis qu'une option de vente permet de parier sur une baisse du prix.
Comme pour les autres produits dérivés, les contrats d'option peuvent être basés sur une grande variété d'actifs financiers : indices boursiers, matières premières, actions, cryptomonnaies, etc.
Les contrats d'options peuvent permettre des stratégies de trading très complexes et des méthodes de gestion des risques, telles que la couverture (hedging). Dans le contexte des cryptomonnaies, les options pourraient être utiles surtout pour les mineurs qui souhaitent couvrir leurs importantes positions en cryptomonnaies. De cette façon, ils sont mieux protégés contre les événements qui pourraient avoir un impact négatif sur leurs fonds.
Si vous souhaitez en savoir plus sur les options, consultez la section Qu'est-ce qu'un contrat d'option ?. Si vous souhaitez trader des options sur Binance, lisez d'abord notre guide des options pour iOS et Android .


Qu'est-ce que le marché des changes (Forex) ?

Le marché des devises (Forex, FX) est l'endroit où les traders peuvent échanger la devise d'un pays en une autre. En substance, le marché du Forex détermine les taux de change des devises du monde entier.
Nous considérons souvent les devises comme des actifs « refuges ». Même le terme « stablecoin » devrait signifier, en théorie, que l'actif est à l'abri de la volatilité. Cependant, bien que cela soit vrai dans une certaine mesure, les devises peuvent également subir des fluctuations significatives du marché. Comment cela se fait-il ? La valeur des devises est également déterminée par l'offre et la demande. En outre, elles peuvent également être influencées par l'inflation ou d'autres forces de marché liées au trading international et aux investissements, ainsi que par des facteurs géopolitiques.
Comment fonctionne le marché du Forex ? Les paires de devises peuvent être négociées par les banques d'investissement, les banques centrales, les sociétés privées, les sociétés d'investissement, les fonds spéculatifs et les traders de Forex au détail. Le marché Forex permet également des conversions de devises mondiales pour les règlements commerciaux internationaux.

Les traders du Forex utilisent généralement des stratégies de day trading, telles que le scalping avec effet de levier, pour amplifier leurs rendements. Nous verrons comment cela fonctionne plus loin dans cet article.

Le marché du Forex est l'un des principaux éléments fondamentaux de l'économie mondiale moderne telle que nous la connaissons. En fait, le marché du Forex est le marché financier le plus important et le plus liquide du monde.


Que sont les tokens à effet de levier ?

Les tokens à effet de levier sont des actifs tradables qui peuvent vous permettre de multiplier l'exposition au prix d'une cryptomonnaie sans les exigences habituelles de gestion d'une position à effet de levier. Cela signifie que vous n'avez pas à vous soucier de la marge, de garantie, du financement et de la liquidation.
Les tokens à effet de levier constituent un produit financier innovant qui n'existe que grâce à la puissance de la blockchain. Les tokens à effet de levier ont été initialement introduits par l'exchange de produits dérivés FTX, mais depuis lors, ils ont fait l'objet de diverses mises en œuvre alternatives. Toutefois, l'idée principale qui les accompagne est toujours la même : la tokenisation des positions ouvertes à effet de levier. Qu'est-ce que cela signifie ?
Les tokens à effet de levier représentent des positions ouvertes sur des contrats perpétuels sous forme de tokens. Vous vous souvenez ? Nous avons discuté de la façon dont les dérivés peuvent être créés à partir de dérivés.Les tokens à effet de levier constituent un exemple parfait, car ils dérivent leur valeur de la position des contrats à terme, qui sont eux aussi des produits dérivés.
Les tokens à effet de levier constituent un excellent moyen d'obtenir une exposition à effet de levier simple à une cryptomonnaie. Si vous souhaitez les trader sur Binance, consultez Un guide pour débuter avec les tokens à effet de levier Binance (BLVT).
Si vous souhaitez en savoir plus sur les tokens à effet de levier FTX, consultez le Guide pour débuter avec les tokens à effet de levier FTX.



Chapitre 3 – Stratégies de trading et d'investissement


Sommaire


Qu'est-ce qu'une stratégie de trading ?

Une stratégie de trading est simplement un plan que vous suivez lorsque vous exécutez des trades. Il n'existe pas d'approche unique et correcte du trading. Chaque stratégie dépend donc largement du profil et des préférences du trader.

Quelle que soit votre approche du trading, l'établissement d'un plan est crucial : il permet de définir des objectifs clairs et peut vous empêcher de dévier de votre plan sous le coup de l'émotion. En général, vous devez décider de ce que vous tradez, de la manière dont vous allez trader et des points où vous allez entrer et sortir.

Dans le chapitre suivant, nous aborderons quelques exemples de stratégies de trading populaires.


Qu'est-ce que la gestion de portefeuille ?

La gestion de portefeuille se soucie de la création et de la gestion d'une gamme d'investissements. Le portefeuille lui-même est un regroupement d'actifs – il peut contenir n'importe quoi, de timbres de collection à l'immobilier. Si vous tradez exclusivement des cryptomonnaies, alors il sera probablement composé d'une combinaison de Bitcoin et d'autres devises et tokens numériques.

La première étape consiste à réfléchir à vos attentes concernant le portefeuille. Recherchez-vous un panier d'investissements qui restera relativement protégé de la volatilité, ou quelque chose de plus risqué qui pourrait vous rapporter davantage à court terme ?

Réfléchir à la façon dont vous souhaitez gérer votre portefeuille est très bénéfique. Certains préfèrent une stratégie passive - une stratégie où vous laissez vos investissements tranquilles après les avoir mis en place. D'autres pourraient adopter une approche active, où ils achètent et vendent continuellement des actifs pour générer des profits.


Qu'est-ce que la gestion des risques?


La gestion du risque est essentielle pour réussir dans le trading. Cela commence par l'identification des types de risques que vous risquez de rencontrer :

  • Risque de marché : les pertes potentielles que vous pourriez subir si l'actif perdait de la valeur.
  • Risque de liquidité : les pertes potentielles résultant de marchés illiquides, où vous ne pouvez pas facilement trouver des acheteurs pour vos actifs.
  • Risque opérationnel : les pertes potentielles qui découlent de défaillances opérationnelles. Il peut s'agir d'une erreur humaine, d'une défaillance matérielle/logicielle ou d'un comportement intentionnellement frauduleux par des employés.
  • Risque systémique : les pertes potentielles causées par l'échec des acteurs du secteur dans lequel vous travaillez, ce qui affecte toutes les entreprises de ce secteur. Comme ce fut le cas en 2008, l'effondrement de Lehman Brothers a eu un effet en cascade sur les systèmes financiers mondiaux.

Comme vous pouvez le constater, l'identification des risques commence par les actifs de votre portefeuille, mais elle doit tenir compte des facteurs internes et externes pour être efficace. Ensuite, il est nécessaire d'évaluer ces risques. À quelle fréquence êtes-vous susceptibles de les rencontrer ? Quelle est leur sévérité ?

En évaluant les risques et en déterminant leur impact potentiel sur votre portefeuille, vous pouvez les classer et élaborer des stratégies et des réponses appropriées. Le risque systémique, par exemple, peut être atténué par la diversification dans différents investissements, et le risque de marché peut être réduit par l'utilisation d'ordres stop-loss.



Qu'est-ce que le Day Trading ?

Le day trading est une stratégie qui implique l'entrée et la sortie de positions dans le même jour. Le terme vient des marchés traditionnels, et fait référence au fait qu'ils ne sont ouverts que pendant des périodes déterminées de la journée. En dehors de ces périodes, les day traders ne devraient pas garder leurs positions ouvertes.

Comme vous le savez probablement, les marchés des cryptomonnaies ne sont pas soumis à des fermetures de marché. Vous pouvez trader à n'importe quel instant. Dans le contexte des cryptomonnaies, le day trading tend à se référer à un style de trading où le trader entre et sort de positions sous 24 heures.
Dans le cadre du day trading, vous vous appuierez souvent sur l'analyse technique pour déterminer les actifs à trader. Puisque les bénéfices sur une courte période peuvent être minimes, vous pouvez choisir de trader sur un large éventail d'actifs pour tenter de maximiser vos rendements. Cela dit, certains peuvent utiliser exclusivement la même paire pendant des années.

Ce style est évidemment une stratégie de trading très active. Elle peut être très rentable, mais elle comporte un risque important. Par conséquent, le day trading est généralement mieux adapté aux traders expérimentés.


Vous souhaitez vous lancer dans les cryptomonnaies ? Achetez du Bitcoin sur Binance !


Qu'est-ce que le swing trading ?

Dans le swing trading, vous essayez toujours de profiter des tendances du marché, mais l'horizon temporel est plus long : les positions sont généralement maintenues entre quelques jours et quelques mois.

Souvent, votre objectif sera d'identifier un actif qui semble sous-évalué et dont la valeur augmentera probablement. Vous achetez cet actif, puis vous le vendez lorsque le prix augmente pour générer un bénéfice. Vous pouvez également essayer de trouver des actifs surévalués susceptibles de perdre en valeur. Ensuite, vous pouvez en vendre certains à un prix élevé, en espérant les racheter à un prix inférieur.

Comme pour le day trading, de nombreux swing traders utilisent l'analyse technique. Toutefois, comme leur stratégie s'inscrit dans une période plus longue, l'analyse fondamentale peut également être un outil précieux.

Le Swing trading est une stratégie plus adaptée aux débutants, notamment parce qu'elle n'est pas confrontée au stress inhérent au day trading. Alors que ce dernier se caractérise par une prise de décision rapide et un temps d'écran important, le swing trading vous permet de trader plus sereinement.


Qu'est-ce que le trading de position ?

Le trading de position (ou de tendance) est une stratégie à long terme. Les traders achètent des actifs à détenir pendant des périodes prolongées (généralement mesurées en mois). Leur objectif est de réaliser un bénéfice en vendant ces actifs à un prix plus élevé dans le futur.

Ce qui distingue les trades de position des trades de swing à long terme, c'est le raisonnement qui provoque le placement de l'ordre. Les traders de position s'intéressent aux tendances qui peuvent être observées sur des périodes prolongées : ils essaient de tirer profit de la direction générale du marché. En revanche, les swing traders cherchent généralement à prédire les « swings » sur le marché qui ne sont pas nécessairement liées à la tendance dans son ensemble.

Il n'est pas rare que les traders privilégient l'analyse fondamentale purement parce que leur préférence temporelle leur permet de regarder les événements fondamentaux se matérialiser. Cela ne veut pas dire pour autant que l'analyse technique n'est pas utilisée. Alors que les traders de position partent du principe que la tendance va se poursuivre, l'utilisation des indicateurs techniques peut les alerter sur la possibilité d'un renversement de tendance.

Tout comme le swing trading, le trading de position est une stratégie idéale pour les débutants. Une fois de plus, l'horizon à long terme leur donne suffisamment d'opportunités de réfléchir à leurs décisions.


Qu'est-ce que le scalping ?

De toutes les stratégies discutées, le scalping est celle qui se déroule sur les plus petites périodes de temps. Les scalpeurs tentent de trader les petites fluctuations de prix, en entrant et en sortant souvent des positions en quelques minutes (voire quelques secondes). Dans la plupart des cas, ils utiliseront l'analyse technique pour tenter de prédire les mouvements de prix et exploiter le spread et d'autres inefficacités pour générer un bénéfice. En raison de la brièveté des délais, les trades de scalping donnent souvent un faible pourcentage de bénéfices - généralement inférieur à 1 %. Mais le scalping est un jeu de chiffres, de sorte que de petits profits répétés peuvent s'additionner au fil du temps.

Le scalping n'est en aucun cas une stratégie pour les débutants. Une compréhension approfondie des marchés, des plateformes sur lesquelles vous tradez et de l'analyse technique est essentielle pour réussir. Cela étant dit, pour les traders chevronnés, identifier les bons modèles et tirer parti des fluctuations à court terme peut être très rentable.


Qu'est-ce que la répartition et la diversification des actifs ?

L'allocation d'actifs et la diversification sont des termes qui ont tendance à être utilisés de manière interchangeable. Vous connaissez peut-être les principes du dicton ne gardez pas tous vos œufs dans un seul panier. Garder tous vos œufs dans un seul panier crée un point unique de risque, il en est de même pour votre patrimoine. Investir les économies de toute une vie dans un seul actif vous expose au même type de risque. Si l'actif en question était l'action d'une société particulière et que cette société implose, vous perdriez votre argent d'un seul coup.
Cela n'est pas seulement vrai pour les actifs individuels, mais aussi pour les classes d'actifs. Dans le cas d'une crise financière, vous vous attendez à ce que toutes les actions que vous détenez perdent de la valeur. En effet, elles sont fortement corrélées, ce qui signifie qu'ils ont tous tendance à suivre la même tendance.
Une bonne diversification ne suffit pas à remplir votre portefeuille de centaines de devises numériques différentes. Imaginons que les gouvernements du monde entier interdisent les cryptomonnaies ou que les ordinateurs quantiques brisent les systèmes de cryptographie asymétrique que nous utilisons. Un seul de ces deux événements aurait un impact considérable sur l'ensemble des actifs numériques. Comme les actions, ils constituent une classe d'actifs unique.

Idéalement, vous suohaitez répartir votre patrimoine à travers plusieurs classes d'actifs. Ainsi, si l'une d'entre elle affiche des performances médiocres, cela n'aura pas d'effet sur le reste de votre portefeuille. Le prix Nobel Harry Markowitz a introduit cette idée avec la théorie du portefeuille moderne (MPT). En substance, la théorie explique comment réduire la volatilité et le risque associés aux investissements dans un portefeuille en combinant des actifs non corrélés.

Pour en savoir plus sur le sujet, consultez l'article allocation d'actifs et diversification de Binance Academy, ou encore celui de Binance Research, Exploration des bénéfices de la diversification avec Bitcoin.


Qu'est-ce que la Théorie de Dow ?




La théorie de Dow est un modèle financier basé sur les idées de Charles Dow. Dow a fondé le Wall Street Journal et a contribué à la création des premiers indices boursiers américains, connus sous le nom de Dow Jones Transportation Average (DJTA) et Dow Jones Industrial Average (DJIA).

Bien que la théorie de Dow n'ait jamais été formalisée par Dow lui-même, elle peut être considérée comme une agrégation des principes de marché présentés dans ses écrits. Voici quelques-uns des principaux points à retenir :



Il est bon de rappeler qu'il ne s'agit pas d'une science exacte : c'est une théorie, et elle peut ne pas rester vraie. Cependant, c'est une théorie qui reste extrêmement influente, et de nombreux traders et investisseurs considèrent qu'elle fait partie intégrante de leur méthodologie.

Pour en savoir plus, consultez Une introduction à la théorie de Dow.


Qu'est-ce que la théorie des vagues d'Elliott ?

La théorie des vagues d'Elliott (EWT) est un principe qui postule que les mouvements du marché suivent la psychologie des participants au marché. Bien qu'elle soit utilisés dans de nombreuses stratégies d'analyse technique, il ne s'agit pas d'un indicateur ou d'une technique de trading spécifique. Il s'agit plutôt d'un moyen d'analyser la structure du marché.

Le modèle des vagues d'Elliott peut généralement être identifié par une série de huit vagues, chacune étant une vague de motivation ou une vague corrective. Vous auriez cinq ondes de motivation qui suivent la tendance générale, et trois ondes correctives qui vont à l'encontre de la tendance.


Un cycle de vagues d'Elliot, avec des vagues de motivation (bleues) et des vagues correctives (jaunes).


Les modèles ont également une propriété fractale, ce qui signifie que vous pouvez zoomer sur une seule vague pour voir une autre figure de vague d'Elliot. Vous pouvez également faire dézoomer pour découvrir que la figure que vous avez examinée est également une vague unique d'un cycle plus large de vagues d'Elliot.

La théorie des vagues d'Elliott est loin de faire l'unanimité. Certains affirment que la méthodologie est trop subjective, car les traders peuvent identifier les vagues de différentes manières sans enfreindre les règles. Comme la théorie de Dow, la théorie des vagues d'Elliott n'est pas infaillible et ne doit donc pas être considérée comme une science exacte. Cela dit, de nombreux traders ont connu un grand succès en combinant la EWT avec d'autres outils d'analyse technique.

Consultez l'article Introduction à la théorie des vagues d'Elliott pour plus d'informations sur le sujet.


Qu'est-ce que la méthode de Wyckoff ?

La méthode Wyckoff est une stratégie de trading et d'investissement développée par Charles Wyckoff dans les années 1930. Ses travaux sont largement considérés comme la pierre angulaire des techniques modernes d'analyse technique sur de nombreux marchés financiers.

Wyckoff a proposé trois lois fondamentales : la loi de l'offre et de la demande, la loi sur la cause et l'effet et la loi sur l'effort par rapport au résultat. Il a également formulé la théorie de l'homme composite, qui présente d'importants recoupements avec les tendances primaires de Charles Dow. Son travail dans ce domaine est particulièrement précieux pour les traders en cryptomonnaies.

Sur le plan pratique, la méthode Wyckoff est une approche du trading en cinq étapes. Elle peut être décomposée comme suit :

  • Déterminer la tendance : quelle est-elle aujourd'hui et comment est-elle orientée ?
  • Identifier les actifs forts : évoluent-ils avec le marché ou dans la direction opposée ?
  • Trouver des actifs avec un potentiel suffisant : y a-t-il une raison suffisante pour prendre une position ? Les risques valent-ils le rendement potentiel ?
  • Évaluer la probabilité du mouvement : est-ce que des éléments comme les tests d'achat et de vente de Wyckoff indiquent un mouvement possible ? Que suggèrent le prix et le volume ? Cet actif est-il prêt à bouger ?
  • Programmer la prise de position : comment se positionnent les actifs par rapport au marché général ? Quel est le meilleur moment pour prendre une position ?
La méthode Wyckoff a été introduite il y a près d'un siècle, mais elle reste très pertinente à ce jour. Le champ des recherches de Wyckoff était vaste, et ce qui précède ne doit donc être considéré que comme un aperçu très condensé. Il est recommandé d'explorer son travail plus en détail, car il fournit des connaissances essentielles en analyse technique. Commencez par La méthode Wyckoff expliquée.


Qu'est-ce que le « Buy and hold » ?

La stratégie « buy and hold », sans surprise, consiste à acheter et à conserver un actif. C'est un scénario passif à long terme où les investisseurs achètent l'actif, puis le gardent, quelles que soient les conditions de marché. Un bon exemple de cela dans l'espace crypto est le HODLing, qui fait généralement référence aux investisseurs qui préfèrent acheter et conserver pendant des années au lieu de trader activement.

Il peut s'agir d'une approche avantageuse pour ceux qui préfèrent les investissements « passifs », car ils n'ont pas besoin de s'inquiéter des fluctuations à court terme ou des impôts sur les gains en capital. D'autre part, elle exige de la patience de la part de l'investisseur et suppose que l'actif ne finira pas totalement sans valeur.

Si vous souhaitez découvrir une façon simple d'appliquer cette stratégie au bitcoin, consultez le site Les achats périodiques par sommes fixes expliqués.


Qu'est-ce que l'investissement d'indice ?

L'investissement indiciel peut être considéré comme une forme de « buy and hold ». Comme son nom l'indique, l'investisseur cherche à tirer profit du mouvement des actifs au sein d'un indice spécifique. Il peut faire cela en achetant les actifs eux-mêmes ou en investissant dans un fonds indiciel.
Là encore, il s'agit d'une stratégie passive. Les particuliers peuvent également bénéficier de la diversification sur plusieurs actifs, sans le stress qu'impose une négociation active.


Qu'est-ce que le paper trading ?

Le paper trading peut appliquer n'importe quelle stratégie, mais il s'agit toujours d'une simulation. C'est quelque chose que vous pouvez utiliser à titre de débutant (ou même à titre de trader expérimenté) pour tester vos compétences sans mettre votre argent en jeu.

Vous pouvez penser, par exemple, que vous avez découvert une bonne stratégie pour anticiper des baisses du Bitcoin, et que vous voulez essayer de profiter de ces baisses avant qu'elles ne se produisent. Mais avant de risquer tous vos fonds, vous pouvez opter pour le paper trading. Cela peut être aussi simple que de noter le prix au moment où vous « ouvrez » votre position courte, et à nouveau lorsque vous la fermez. Vous pouvez également utiliser une sorte de simulateur qui imite les interfaces de trading les plus populaires.

Le principal avantage du paper trading est que vous pouvez tester des stratégies sans perdre votre argent si les choses tournent mal. Vous pouvez ainsi obtenir une idée de la façon dont vos positions auraient évolué, et ce sans risque. Bien sûr, vous devez savoir que le trading sur papier ne vous donne qu'une compréhension limitée d'un environnement réel. Il est difficile de reproduire les émotions réelles que vous ressentez lorsque vous risquez votre argent. Le paper trading sans simulateur peut également vous donner un faux sentiment de coûts et de frais associés, à moins que vous ne les preniez en compte pour des plateformes spécifiques.

Binance propose plusieurs options de paper trading. Par exemple, le Testnet de Binance Futures offre une interface à part entière. Si vous créez vous-même des robots ou des programmes de trading, vous pouvez accéder au testnet spot via l'API.



Chapitre 4 - Les bases de l'analyse technique


Sommaire


Qu'est-ce qu'une position longue ?

Une position longue signifie acheter un actif avec l'espoir que sa valeur augmentera. Les positions longues sont souvent utilisées dans le contexte des produits dérivés ou du Forex, mais elles s'appliquent à toute classe d'actifs ou type de marché. Acheter un actif sur le marché au comptant dans l'espoir que son prix augmentera constitue également une position longue.

Prendre une position longue sur un produit financier est le moyen le plus courant d'investir, en particulier pour ceux qui débutent. Les stratégies de trading à long terme telles que l'achat et la détention (buy and hold) reposent sur l'hypothèse que la valeur de l'actif sous-jacent augmentera. Dans ce sens, le buy and hold est en fait une position longue de longue durée.

Cependant, être long ne signifie pas nécessairement que le trader s'attend à profiter d'un mouvement à la hausse du prix. Prenez les tokens à effet de levier, par exemple. BTCDOWN est inversement corrélé au prix du bitcoin. Si le prix du Bitcoin augmente, le prix du BTCDOWN diminue. Si le prix du bitcoin baisse, le prix de BTCDOWN augmente. En ce sens, la prise d'une position longue sur BTCDOWN équivaut à un mouvement à la baisse du prix du bitcoin.


Qu'est-ce qu'une position courte ?

Une position courte ou vente à découvert (VAD) signifie vendre un actif avec l'intention de le racheter plus tard à un prix inférieur. La vente à découvert est étroitement liée au trading sur marge, car elle peut se faire avec des actifs empruntés. Toutefois, elle est également largement utilisée sur le marché des dérivés et peut être effectuée à l'aide d'une simple position spot. Alors, comment fonctionne la VAD ?
Lorsqu'il s'agit de VAD les marchés au comptant, c'est très simple. Supposons que vous ayez déjà du Bitcoin et que vous vous attendiez à ce que le prix diminue. Vous vendez votre BTC en USD, car vous prévoyez de le racheter plus tard à un prix inférieur. Dans ce cas, vous entrez essentiellement une position courte sur le Bitcoin, car vous vendez beaucoup plus cher pour acheter moins cher. C'est plutôt simple. Mais qu'en est-il de la VAD sur des fonds empruntés ? Voyons comment cela fonctionne.
Vous empruntez un actif qui, selon vous, diminuera en valeur, par exemple, une action ou une cryptomonnaie. Vous le vendez immédiatement. Si le trade va dans votre sens et que le prix de l'actif diminue, vous achetez le même montant que le montant emprunté. Vous remboursez les actifs que vous avez empruntés (ainsi que les intérêts) et vous profitez de la différence entre le prix auquel vous avez initialement vendu et le prix auquel vous avez racheté.
Comment faire une VAD de Bitcoin avec des fonds empruntés ? Prenons un exemple : Nous mettons en place la garantie requise pour emprunter 1 BTC, puis la vendons immédiatement pour 10 000 $. Nous avons maintenant 10 000 $. Disons que le prix descend à 8 000 $. Nous achetons 1 BTC et remboursons notre dette de 1 BTC ainsi que nos intérêts. Puisque nous avons initialement vendu des Bitcoins pour 10 000 $ et que nous les avons rachetés à 8 000 $, notre gain est de 2 000 $ (il convient de déduire de ce montant le paiement des intérêts et les frais de trading).


Qu'est-ce que le carnet d'ordres ?

Le carnet d'ordres est une liste d'ordres actuellement ouverts pour un actif, organisés par prix. Lorsque vous passez un ordre qui n'est pas exécuté immédiatement, il est ajouté au carnet d'ordres. Il restera là jusqu'à ce qu'il soit exécuté par un autre ordre ou annulé.

Les carnets d'ordres diffèrent selon la plateforme, mais ils contiennent généralement les mêmes informations. Vous verrez le nombre d'ordres à des niveaux de prix spécifiques.

En ce qui concerne les exchanges crypto et le trading en ligne, les ordres du carnet d'ordres sont mis en correspondance par un système appelé le moteur de trading. Ce système est ce qui garantit l'exécution des transactions : on pourrait le considérer comme le cerveau de l'exchange. Ce système, ainsi que le carnet d'ordres, est au cœur du concept d'exchange électronique.


Qu'est-ce que la profondeur du carnet d'ordres ?

La profondeur du carnet d'ordres (ou profondeur du marché) fait référence à une visualisation des ordres actuellement ouverts dans le carnet d'ordres. Il place généralement les ordres d'achat d'un côté, et les ordres de vente de l'autre, et les affiche de manière cumulative sur un graphique.


Profondeur du carnet d'ordres de la paire BTC/USDT sur Binance.


De manière plus générale, la profondeur du carnet d'ordres peut également faire référence à la quantité de liquidité que le carnet d'ordres peut absorber. Plus le marché est « profond », plus il y a de liquidité dans le carnet d'ordres. Dans ce sens, un marché contenant plus de liquidité peut absorber des ordres plus importants sans entraîner d'effet considérable sur le prix de l'actif. Toutefois, si le marché est illiquide, les ordres importantes peuvent avoir un impact significatif sur le prix.


Qu'est-ce qu'un ordre Market ?

Un ordre market (au marché) est un ordre d'achat ou de vente au meilleur prix du marché actuellement disponible. C'est essentiellement le moyen le plus rapide d'entrer ou de sortir d'un marché.

Lorsque vous définissez un ordre market, c'est comme si vous disiez : « J'aimerais exécuter cet ordre dès maintenant au meilleur prix que je peux obtenir ».
Votre ordre market continuera d'exécuter les ordres du carnet d'ordres jusqu'à ce que la totalité de l'ordre soit exécuté. C'est pourquoi les traders possédant beaucoup de liquidités (les « whales » ou baleines) peuvent avoir un impact significatif sur le prix lorsqu'ils utilisent des ordres au marché. Un ordre au marché à grand volume peut efficacement siphonner la liquidité du carnet d'ordres. Comment ça ? Passons en revue ce processus lorsque nous parlons du glissement.
Vous souhaitez en savoir plus ? Consultez la section Qu'est-ce qu'un ordre market ?.


Qu'est-ce que le glissement en trading ?

S'il y a bien un concept que vous devez connaître sur les ordres market, c'est le glissement. Lorsque nous disons que les ordres market sont exécutés au meilleur prix disponible, cela signifie qu'ils continuent à exécuter les ordres du carnet d'ordres jusqu'à ce que l'ordre entier soit exécuté.
Mais qu'en est-il s'il n'y a pas assez de liquidité autour du prix souhaité pour remplir un grand ordre sur le marché ? Il peut y avoir une grande différence entre le prix auquel vous vous attendez à ce que votre ordre soit exécuté et le prix effectif. Cette différence s'appelle le glissement.
Supposons que vous souhaitiez ouvrir une position longue d'une valeur de 10 BTC sur un altcoin. Cependant, cet altcoin a une capitalisation relativement faible et s'échange sur un marché à faible liquidité. Votre ordre au marché continuera d'exécuter les ordres du carnet d'ordres jusqu'à ce que la totalité de l'ordre soit exécuté. Sur un marché liquide, vous serez en mesure d'exécuter votre ordre de 10 BTC sans avoir d'impact significatif sur le prix. Mais, dans ce cas, le manque de liquidité signifie qu'il n'y a peut-être pas assez d'ordres de vente dans le carnet d'ordres pour la fourchette de prix actuelle.

Ainsi, au moment où la totalité de l'ordre de 10 BTC est exécutée, vous pouvez découvrir que le prix moyen payé était beaucoup plus élevé que prévu. En d'autres termes, l'absence d'ordres de vente a fait remonter votre ordre au marché dans le carnet d'ordres, correspondant à des ordres nettement plus chers que le prix initial.

Soyez conscient du glissement lorsque vous tradez des altcoins, car certaines paires de transactions peuvent ne pas avoir suffisamment de liquidité pour remplir vos ordres market.


Qu'est-ce qu'un ordre Limit ?

Un ordre limit (à cours limité) est un ordre d'achat ou de vente d'un actif à un prix spécifique ou plus avantageux. Ce prix est appelé le prix limite. Les ordres d'achat limit s'exécutent au prix limite ou inférieur, tandis que les ordres de vente limit s'exécutent au prix limite ou supérieur.
Lorsque vous définissez un ordre à cours limité, c'est comme si vous disiez : « J'aimerais exécuter cet ordre à ce prix spécifique ou à un prix plus avantageux ».

L'utilisation d'un ordre limit vous permet d'avoir un meilleur contrôle sur votre entrée ou sortie pour un marché donné. En fait, il garantit que votre ordre ne sera jamais exécuté à un prix inférieur au prix que vous souhaitez. Cependant, cela se traduit également par un inconvénient. Le marché peut ne jamais atteindre votre prix, laissant votre ordre non exécuté. Dans de nombreux cas, cela peut signifier perdre une opportunité potentielle.

La décision d'utiliser un ordre limit ou un ordre market peut varier selon le trader. Certains traders ne peuvent utiliser qu'un seul ou l'autre, tandis que d'autres utiliseront les deux, selon les circonstances. L'important est de comprendre comment ils fonctionnent, afin que vous puissiez décider par vous-même.

Vous souhaitez en savoir plus ? Consultez la section Qu'est-ce qu'un ordre limit ?.


Qu'est-ce qu'un ordre Stop-loss ?

Maintenant que nous savons ce que sont les ordres market et les ordres limit, parlons des ordres stop-loss. Un ordre stop-loss est un type d'ordre limit ou market qui n'est activé que lorsqu'un certain prix est atteint. Ce prix est appelé le prix stop.
Le but d'un ordre stop-loss est principalement de limiter les pertes. Chaque trade doit comporter un point d'invalidation, c'est-à-dire un niveau de prix que vous devez définir à l'avance. Il s'agit du niveau où vous admettez que votre idée initiale était mauvaise, ce qui signifie que vous devez quitter le marché pour éviter de nouvelles pertes. Ce point d'invalidation est donc le niveau où vous placeriez généralement votre ordre stop-loss.

Comment fonctionne un ordre stop-loss ? Comme nous l'avons mentionné, le stop-loss peut être à la fois un ordre limit ou un ordre market. C'est pourquoi ses variantes peuvent également être appelées stop-limit ou stop-market. Il faut comprendre que le stop-loss ne s'active que lorsqu'un certain prix est atteint (le prix stop). Lorsque le prix stop est atteint, il active soit un ordre market, soit un ordre limit. Vous définissez essentiellement le prix stop comme le déclencheur de votre ordre market ou limit.

Cependant, il y a une chose que vous devez garder à l'esprit. Nous savons que les ordres limit ne peuvent être exécutés qu'au prix limite ou mieux, mais jamais à un prix inférieur. Si vous utilisez un ordre stop-limit comme stop-loss et que le marché s'effondre violemment, il peut s'éloigner instantanément de votre prix limite, laissant votre ordre non exécuté. En d'autres termes, le prix stop déclencherait votre ordre stop-limit, mais l'ordre limité resterait non exécuté en raison de la forte baisse du prix. C'est pourquoi les ordres stop-market sont considérés comme plus sûrs que les ordres stop-limit. Ils garantissent que, même dans des conditions de marché extrêmes, vous aurez la garantie de sortir du marché lorsque votre point d'invalidation sera atteint.
Vous souhaitez en savoir plus ? Consultez la section Qu'est-ce qu'un ordre stop-limit ?.


Vous souhaitez vous lancer dans les cryptomonnaies ? Achetez du Bitcoin sur Binance !


Que sont les makers et les takers ?

Vous devenez un maker lorsque vous placez un ordre qui n'est pas immédiatement exécuté, mais qui est ajoutée au carnet d'ordres. Puisque votre ordre ajoute de la liquidité au carnet d'ordres, vous êtes un « créateur (maker) » de liquidité.

Les ordres à cours limité s'exécutent généralement comme des ordres de maker, mais pas dans tous les cas. Par exemple, supposons que vous placiez un ordre d'achat limit dont le prix limite est nettement supérieur au prix market actuel. Puisque vous dites que votre ordre peut être exécuté au prix limit ou mieux, votre ordre sera exécuté au prix market (puisqu'il est inférieur à votre prix limit).

Vous devenez un taker lorsque vous placer un ordre qui est immédiatement exécuté. Votre ordre n'est pas ajouté au carnet d'ordres, mais est immédiatement associé à un ordre existant du carnet d'ordres. Puisque vous prenez des liquidités du carnet d'ordres, vous êtes un preneur (taker). Les ordres au marché seront toujours des ordres taker, car vous exécutez votre ordre au meilleur prix du marché actuellement disponible.
Certains exchanges adoptent un modèle de frais à plusieurs niveaux pour inciter les traders à fournir des liquidités. Après tout, il est dans leur intérêt d'attirer sur leur exchange des traders à fort volume : la liquidité attire la liquidité. Dans ces systèmes, les makers ont tendance à payer des frais moins élevés que les takers, car ce sont eux qui ajoutent de la liquidité à l'exchange. Dans certains cas, ils peuvent même offrir des remises de frais aux makers. Vous pouvez consulter votre niveau de frais actuel sur Binance sur cette page.
Si vous souhaitez en savoir plus, consultez la section Que sont les Makers et les Takers ?.


Qu'est-ce que le spread entre offre et demande ?

Le spread est la différence entre l'ordre d'achat le plus élevé (demande) et l'ordre de vente le plus bas (offre) pour un marché donné. Il s'agit essentiellement de l'écart entre le prix le plus élevé où un vendeur est prêt à vendre et le prix le plus bas où un acheteur est prêt à acheter.
Le spread est un moyen de mesurer la liquidité d'un marché. Plus le spread est faible, plus le marché est liquide. Le spread peut également être considéré comme une mesure de l'offre et de la demande pour un actif donné. Dans ce sens, l'offre est représentée par le côté vente tandis que la demande est représentée par le côté achat.

Lorsque vous passez un ordre d'achat market, il sera exécuté au cours vendeur le plus bas disponible. Inversement, lorsque vous passez un ordre de vente market, il remplit la demande disponible la plus élevée.


Qu'est-ce qu'un graphique à chandelles ?

Un graphique en chandeliers est une représentation graphique du prix d'un actif pour une période donnée. Il est composé de chandeliers (ou bougies), chacune représentant le même intervalle de temps. Par exemple, un graphique en 1 heure montre des chandeliers qui représentent chacun une période d'une heure. Un graphique 1 jour présente des chandeliers qui représentent chacun une période d'un jour, et ainsi de suite.

Graphique journalier du Bitcoin. Chaque chandelier représente un jour de trading.


Un chandelier est composé de quatre points de données : l'ouverture, le point haut, le point bas et la clôture (également appelés valeurs OHLC). L'ouverture et la fermeture sont le premier et le dernier prix enregistrés pour la période donnée, tandis que le bas et le haut sont le prix le plus bas et le plus haut enregistrés, respectivement.

Les diagrammes en chandeliers sont l'un des outils les plus importants pour analyser les données financières. Les chandeliers datent du XVIIe siècle au Japon, mais ont été affinés au début du XXe siècle par des pionniers du trading tels que Charles Dow.
L'analyse de diagrammes de chandeliers est l'une des manières les plus courantes d'examiner le marché du Bitcoin à l'aide de l'analyse technique. Vous souhaitez apprendre à lire les graphiques en chandelier ? Consultez le Guide du débutant sur les graphiques en chandeliers.


Qu'est-ce qu'une figure de chandeliers ?

L'analyse technique repose en grande partie sur l'hypothèse que les mouvements de prix passés peuvent indiquer l'action future des prix. Alors, comment les chandeliers peuvent-ils être utiles dans ce contexte ? L'idée est d'identifier les modèles de graphiques à chandelles et de mettre au point des idées de trades basées sur celles-ci.

Les graphiques en chandeliers aident les traders à analyser la structure du marché et à déterminer si nous sommes dans un environnement de marché haussier ou baissier. Ils peuvent également être utilisés pour identifier des zones d'intérêt sur un graphique, comme des niveaux de support ou de résistance ou des points potentiels de retournement. Il s'agit des endroits du graphique qui présentent généralement une activité de trading plus intense.
Les motifs de chandeliers sont également un excellent moyen de gérer le risque, car ils peuvent représenter des configurations de trading connues. Comment ça ? Les motifs de chandeliers peuvent définir des objectifs de prix clairs et des points d'invalidation. Cela permet aux traders de définir des configurations de trade très précises et contrôlées. En tant que tels, les motifs de chandeliers sont largement utilisés par les traders de Forex et de cryptomonnaies.
Parmi les motifs de chandeliers les plus courants, citons les drapeaux, les triangles, les biseaux, les marteaux, les étoiles et les formations Doji. Si vous souhaitez apprendre à les lire, consultez les 12 motifs de chandeliers populaires utilisés dans l'analyse technique et le Guide du débutant lié aux motifs graphiques classiques.


Qu'est-ce qu'une ligne de tendance ?

Les lignes de tendance sont un outil largement utilisé par les traders et les analystes techniques. Il s'agit de lignes qui relient certains points de données sur un graphique. Cette donnée est généralement le prix, mais pas dans tous les cas. Certains traders peuvent également tracer des lignes de tendance sur des indicateurs et oscillateurs techniques.

L'idée principale derrière le dessin des lignes de tendance est de visualiser certains aspects de l'évolution du prix. Ainsi, les traders peuvent identifier la tendance globale et la structure du marché.


Le prix du bitcoin touchant une ligne de tendance plusieurs fois, ce qui indique une tendance à la hausse.


Certains traders peuvent utiliser les lignes de tendance uniquement pour mieux comprendre la structure du marché. D'autres peuvent les utiliser pour créer des idées de trading exploitables en fonction de la façon dont les lignes de tendance interagissent avec le prix.

Les lignes de tendance peuvent être appliquées à un graphique présentant pratiquement n'importe quel horizon temporel. Cependant, comme pour tout autre outil d'analyse du marché, les lignes de tendance sur les horizons temporels supérieurs ont tendance à être plus fiables que les lignes de tendance sur les horizons temporels inférieurs.

Un autre aspect à considérer ici est la force d'une ligne de tendance. Selon la définition conventionnelle d'une ligne de tendance, celle-ci doit toucher le prix au moins deux ou trois fois pour devenir valide. Généralement, plus le prix a touché (testé) une ligne de tendance, plus celle-ci peut être considérée comme fiable.
Si vous souhaitez en savoir plus sur la manière de tracer des lignes de tendance, consultez le site Les lignes de tendance expliquées.


Qu'est-ce qu'un support et une résistance ?

Le support et la résistance sont l'un des concepts les plus élémentaires liés au trading et à l'analyse technique.
Support désigne un niveau où le prix forme un « plancher ». En d'autres termes, un niveau support est un niveau de demande significative, où les acheteurs entrent en jeu et augmentent le prix.
Résistance désigne un niveau où le prix forme un « plafond ». Un niveau de résistance est un niveau d'offre significative, où les vendeurs entrent et réduisent le prix.


Le niveau de support (rouge) est testé et cassé, se transformant ainsi en résistance.


Vous savez maintenant que le support et la résistance sont respectivement des niveaux de demande et d'offre importants. Cependant, de nombreux autres facteurs peuvent entrer en jeu lorsqu'on pense au support et à la résistance.

Les indicateurs techniques, tels que les lignes de tendance, les moyennes mobiles, les bandes de Bollinger, les nuages d'Ichimoku et les retracements de Fibonacci peuvent également suggérer des niveaux de support et de résistance potentiels. En fait, même des aspects de psychologie humaine sont utilisés. C'est pourquoi les traders et les investisseurs peuvent intégrer des supports et des résistances très différents dans leur stratégie de trading individuelle.
Souhaitez-vous savoir comment tirer parti des niveaux de support et de résistance d'un graphique ? Consultez Les bases des support et des résistances expliquées.



Chapitre 5 - Indicateurs d'analyse technique


Sommaire


Qu'est-ce qu'un indicateur d'analyse technique ?

Les indicateurs techniques calculent des métriques liées à un instrument financier. Ce calcul peut être basé sur le prix, le volume, les données blockchain, les positions ouvertes, les indicateurs sociaux ou même un autre indicateur.
Comme nous l'avons déjà évoqué, les analystes techniques basent leurs méthodes sur l'hypothèse que les motifs de cours historiques peuvent prédire de futurs mouvements de cours. Ainsi, les traders qui utilisent l'analyse technique peuvent utiliser un ensemble d'indicateurs techniques pour identifier les points d'entrée et de sortie potentiels sur un graphique.
Les indicateurs techniques peuvent être classés selon plusieurs méthodes. Il peut s'agir de savoir s'ils indiquent des tendances futures (indicateurs meneurs), s'ils confirment un modèle déjà en cours (indicateurs suiveurs) ou s'ils clarifient des événements en temps réel (indicateurs coïncidents).
Une autre catégorisation peut s'intéresser à la manière dont ces indicateurs présentent l'information. En ce sens, il existe des indicateurs de superposition qui superposent les données sur le prix, et il existe des oscillateurs qui oscillent entre une valeur minimale et une valeur maximale.
Il existe également des types d'indicateurs qui visent à mesurer un aspect spécifique du marché, tels que les indicateurs d'inertie. Comme leur nom l'indique, ils visent à mesurer et à afficher l'inertie du marché.

Alors, quel est le meilleur indicateur d'analyse technique ? Il n'existe pas de réponse simple à cette question. Les traders peuvent utiliser de nombreux types d'indicateurs techniques différents, et leur choix est largement basé sur leur stratégie de trading individuelle. Cependant, pour pouvoir faire ce choix, ils devaient d'abord en savoir plus à leur sujet, et c'est ce que nous allons faire dans ce chapitre.


Comparaison des indicateurs meneurs et des indicateurs suiveurs

Comme nous l'avons vu, les différents indicateurs ont des qualités distinctes et doivent être utilisés à des fins spécifiques. Les indicateurs meneurs pointent vers des événements futurs. Les indicateurs suiveurs sont utilisés pour confirmer quelque chose qui s'est déjà passé. Alors, quand faut-il les utiliser ?

Les principaux indicateurs sont généralement utiles pour l'analyse à court et moyen terme. Ils sont utilisés lorsque les analystes anticipent une tendance et recherchent des outils statistiques pour soutenir leur hypothèse. En matière d'économie, les indicateurs avancés peuvent être particulièrement utiles pour prévoir les périodes de récession.

En matière de trading et d'analyse technique, les indicateurs avancés peuvent également être utilisés pour leurs qualités prédictives. Cependant, aucun indicateur spécial ne peut prédire l'avenir, donc ces prévisions doivent toujours être prises avec prudence.

Les indicateurs suiveurs sont utilisés pour confirmer des événements et des tendances qui se sont déjà produits ou qui sont déjà en cours. Cela peut sembler redondant, mais cela peut être très utile. Les indicateurs suiveurs peuvent mettre en évidence certains aspects du marché qui resteraient autrement cachés. En tant que tels, les indicateurs suiveurs sont généralement appliqués à l'analyse des graphiques à long terme.

Vous souhaitez en savoir plus ? Consultez Les indicateurs meneurs et suiveurs expliqués.


Qu'est-ce qu'un indicateur inertiel ?

Les indicateurs inertiels visent à mesurer et à présenter l'inertie du marché. Qu'est-ce que l'inertie du marché ? En termes simples, il s'agit de la mesure de la vitesse des changements de prix. Les indicateurs d'inertie visent à mesurer le rythme auquel les prix montent ou descendent. Par conséquent, ils sont généralement utilisés pour l'analyse à court terme par les traders qui cherchent à tirer profit des pics de forte volatilité.

L'objectif d'un trader d'inertie est d'entrer dans des trades lorsque l'inertie est élevée, et de sortir lorsque l'inertie du marché commence à baisser. En général, si la volatilité est faible, le prix a tendance à s'enfermer dans une petite fourchette. Au fur et à mesure que la tension s'accumule, le prix varie souvent fortement, sortant de la fourchette. C'est à ce moment que les traders d'inertie entrent en jeu.

Une fois le mouvement terminé et les traders sortis de leur position, ils changent d'actif à plus forte inertie et recommencent. Ainsi, les indicateurs d'inertie sont souvent utilisés par les day-traders, les scalpers et les traders de tendance à court terme qui cherchent des opportunités de gain rapides.


Qu'est-ce que le volume de trading ?

Le volume de trading peut être considéré comme un indicateur essentiel. Il indique le nombre d'unités individuelles tradées pour un actif sur une période de temps définie. Il montre en fait quelle quantité d'un actif à été échangée sur une période de temps.
Certains considèrent le volume des transactions comme l'indicateur technique le plus important. « Le volume précède le prix » est un dicton célèbre dans le monde du trading. Il suggère qu'un volume d'échange important peut être un indicateur meneur avant un mouvement de prix important (quelle que soit la direction).
En utilisant le volume dans le trading, les traders peuvent mesurer la force de la tendance sous-jacente. Si une volatilité élevée est accompagnée d'un volume élevé de transactions, cela peut être considéré comme une validation du mouvement. C'est logique, car une forte activité de trading devrait correspondre à un volume important, puisque de nombreux traders et investisseurs sont actifs à ce niveau de prix particulier. Toutefois, si la volatilité ne s'accompagne pas d'un volume élevé, la tendance sous-jacente peut être considérée comme faible.
Les niveaux de prix avec un volume historiquement élevé peuvent également constituer un bon point d'entrée ou de sortie potentiel pour les traders. Comme l'histoire a tendance à se répéter, ces niveaux peuvent être ceux où une activité de trading accrue est plus susceptible de se produire. Idéalement, les niveaux de support et de résistance doivent également être accompagnés d'une augmentation du volume, confirmant ainsi la solidité du niveau.


Qu'est-ce que l'indice de force relative (RSI) ?

L'indice de force relative (RSI) est un indicateur qui indique si un actif est suracheté ou survendu. Il s'agit d'un oscillateur d'inertie qui montre la fréquence à laquelle des changements de prix ont lieu. Cet oscillateur varie entre 0 et 100, et les données sont généralement affichées sur un diagramme linéaire.


L'indicateur RSI appliqué à un graphique du Bitcoin.


Quelle est l'idée derrière la mesure de l'inertie du marché ? Si l'inertie augmente alors que le prix est en hausse, la tendance à la hausse peut être considérée comme forte. Inversement, si l'inertie diminue dans une tendance à la hausse, celle-ci peut être considérée comme faible. Dans ce cas, un retournement de tendance pourrait se produire.

Voyons comment fonctionne l'interprétation traditionnelle du RSI. Lorsque la valeur RSI est inférieure à 30, l'actif peut être considéré comme survendu. En revanche, il peut être considéré comme suracheté lorsqu'il est supérieur à 70.

Cependant, les lectures du RSI doivent être prises avec un certain scepticisme. Le RSI peut atteindre des valeurs extrêmes dans des conditions de marché extraordinaires, et même après cela, la tendance du marché peut toujours se poursuivre pendant un certain temps.
Le RSI est l'un des indicateurs techniques les plus faciles à comprendre, ce qui en fait l'un des meilleurs pour les traders débutants. Si vous souhaitez en savoir plus, consultez Qu'est-ce que l'indicateur RSI ?.


Qu'est-ce qu'une moyenne mobile (MA) ?

Les moyennes mobiles lissent l'action des prix et permettent de repérer plus facilement les tendances du marché. Comme elles sont basées sur des données de prix antérieures, elles manquent de qualités prédictives. Par conséquent, les moyennes mobiles sont considérées comme des indicateurs suiveurs.
Les moyennes mobiles sont de différents types : les deux plus courantes sont la moyenne mobile simple (SMA ou MA) et la moyenne mobile exponentielle (EMA). Qu'est-ce qui les différencie ?
La moyenne mobile simple est calculée en prenant les données de prix des n périodes précédentes et en produisant une moyenne. Par exemple, la SMA 10 jours prend le prix moyen des 10 derniers jours et trace les résultats sur un graphique.


Moyenne mobile sur 200 semaines basée sur le prix du Bitcoin.


La moyenne mobile exponentielle est un peu plus complexe. Elle utilise une formule différente qui accorde plus de poids aux données de prix plus récentes. Par conséquent, l'EMA réagit plus rapidement aux événements récents, tandis que la SMA peut prendre plus de temps pour rattraper son retard.

Comme nous l'avons mentionné, les moyennes mobiles sont des indicateurs suiveurs. Plus la période est longue, plus le décalage est important. Ainsi, une moyenne mobile sur 200 jours réagira plus lentement à l'évolution des cours qu'une moyenne mobile sur 100 jours.

Les moyennes mobiles peuvent vous aider à identifier facilement les tendances du marché. Si vous souhaitez en savoir plus à leur sujet, consultez la section Les moyennes mobiles expliquées.


Qu'est-ce que la divergence-convergence de moyennes mobiles (MACD) ?

La MACD est un oscillateur qui utilise deux moyennes mobiles pour montrer la dynamique d'un marché. Vu qu'il suit l'action du prix qui s'est déjà produite, il s'agit d'un indicateur suiveur.

La MACD est composé de deux lignes : la ligne MACD et la ligne de signal. Comment les calculer ? Vous obtenez la ligne MACD en soustrayant l'EMA 26 de l'EMA 12. Plutôt simple, non ? Ensuite, vous le placez sur l'EMA 9 de la ligne MACD (la ligne de signal). En outre, de nombreux outils graphiques affichent également un histogramme qui illustre la distance entre la ligne MACD et la ligne de signal.


L'indicateur MACD appliqué à un graphique du Bitcoin.


Les traders peuvent utiliser la MACD en observant la relation entre la ligne MACD et la ligne de signal. Un croisement entre les deux lignes est généralement un événement notable lorsqu'il s'agit du MACD. Si la ligne MACD dépasse la ligne de signal, cela peut être interprété comme un signal haussier. En revanche, si la ligne MACD passe sous le signal, cela peut être interprété comme un signal baissier.
Le MACD est l'un des indicateurs techniques les plus populaires pour mesurer l'inertie du marché. Si vous souhaitez en savoir plus, consultez la section L'indicateur MACD expliqué.


Vous souhaitez vous lancer dans les cryptomonnaies ? Achetez du Bitcoin sur Binance !


Qu'est-ce que l'outil de retracements de Fibonacci ?

L'outil Retracements de Fibonacci (ou Fib Retracement) est un indicateur populaire basé sur une chaîne de chiffres appelée séquence de Fibonacci. Ces chiffres ont été identifiés au XIIIe siècle par un mathématicien italien appelé Leonardo Fibonacci.
Les nombres de Fibonacci font désormais partie de nombreux indicateurs d'analyse technique, et les Retracements de Fibonacci est l'un des plus populaires. Il utilise des ratios dérivés des nombres de Fibonacci en pourcentage. Ces pourcentages sont ensuite tracés sur un graphique et les traders peuvent les utiliser pour identifier les niveaux potentiels de support et de résistance.

Ces ratios de Fibonacci sont les suivants :

  • 0 %
  • 23,6 %
  • 38,2 %
  • 61,8 %
  • 78,6 %
  • 100 %

Même si 50 % n'est techniquement pas un ratio de Fibonacci, de nombreux traders le considèrent également lorsqu'ils utilisent l'outil. En outre, les ratios Fibonacci en dehors de la plage de 0 à 100 % peuvent également être utilisés. Certains des plus courants sont 161,8 %, 261,8 % et 423,6 %.


Niveaux de Fibonacci sur un graphique de Bitcoin.


Alors, comment les traders peuvent-ils utiliser les niveaux de retracement de Fibonacci ? L'idée principale derrière le tracé de pourcentages sur un graphique est de trouver des zones d'intérêt. En général, les traders choisissent deux points de prix significatifs sur un graphique, et fixent les valeurs 0 et 100 de l'outil Retracements de Fibonacci à ces points. La plage entre ces points peut mettre en évidence les points d'entrée et de sortie potentiels, et aider à déterminer le placement de stop-loss.
L'outil Retracements de Fibonacci est un indicateur polyvalent qui peut être utilisé dans un large éventail de stratégies de trading. Si vous souhaitez en savoir plus, consultez  Un guide pour maîtriser les retracements de Fibonacci.


Qu'est-ce que le Stochastic RSI (StochRSI) ?

Le RSI stochastique, ou StochRSI, est un dérivé du RSI. Comme le RSI, son objectif principal est de déterminer si un actif est suracheté ou survendu. Toutefois, contrairement au RSI, le StochRSI n'est pas généré à partir des données de prix, mais des valeurs RSI. Sur la plupart des outils graphiques, les valeurs du StochRSI sont comprises entre 0 et 1 (ou 0 et 100).

Le StochRSI a tendance à être le plus utile lorsqu'il est proche des extrêmes supérieurs ou inférieurs de sa fourchette. Cependant, en raison de sa plus grande vitesse et de sa plus grande sensibilité, il peut produire un grand nombre de faux signaux qui peuvent être difficiles à interpréter.

L'interprétation traditionnelle du StochRSI est similaire à celle du RSI. Lorsqu'il est supérieur à 0,8, l'actif peut être considéré comme suracheté. Lorsqu'il est inférieur à 0,2, l'actif peut être considéré comme survendu. Cependant, il convient de mentionner que ces signaux ne doivent pas être considérés comme des signaux directs pour entrer ou sortir d'une position. Bien que ces informations nous donnent une version de l'histoire, il peut y en avoir d'autres. C'est pourquoi la plupart des outils d'analyse technique sont plus efficaces lorsqu'ils sont combines à d'autres techniques d'analyse de marché.
Vous souhaitez en savoir plus sur le StochRSI ? Consultez la section Le RSI stochastique expliqué.


Que sont les Bandes de Bollinger (BB) ?

Nommées d'après John Bollinger, les bandes de Bollinger mesurent la volatilité du marché et sont souvent utilisées pour repérer les conditions de surachat et de survente. Cet indicateur est composé de trois lignes, ou « bandes » : une SMA (la bande du milieu), une bande supérieure et une bande inférieure. Ces bandes sont ensuite placées sur un graphique, avec les mouvements de prix. L'idée est que, à mesure que la volatilité augmente ou diminue, la distance entre ces canaux changera, se développant et se contractant.


Bandes de Bollinger sur un graphique du Bitcoin.


Passons en revue l'interprétation générale des bandes de Bollinger. Plus le prix est proche de la bande supérieure, plus l'actif peut être proche de conditions de surachat. De même, plus il est proche de la bande inférieure, plus l'actif peut être proche des conditions de survente.

L'une des choses à noter est que le prix est généralement contenu dans la plage des canaux, mais il peut parfois casser par le haut ou le bas. Cela signifie-t-il qu'il s'agit d'un signal immédiat d'achat ou de vente ? Non. Il nous indique simplement que le marché s'éloigne de la bande médiane SMA, atteignant ainsi des conditions extrêmes.

Les traders peuvent également utiliser les bandes de Bollinger pour essayer de prédire une compression du marché, également connue sous le nom de compression des bandes de Bollinger. Cela fait référence à une période de faible volatilité : les canaux se rapprochent vraiment les uns des autres et « resserrent » le prix dans une fourchette réduite. À mesure que la « pression » s'accumule dans cette petite fourchette, le marché finit par en sortir, ce qui entraîne une période de volatilité accrue. Comme le marché peut évoluer à la hausse ou à la baisse, la stratégie du squeeze est considérée comme neutre (ni baissière ni haussière). Il peut donc être intéressant de le combiner avec d'autres outils de trading, tels que les supports et les résistances.
Souhaitez-vous maîtriser les bandes de Bollinger ? Consultez la section Les bandes de Bollinger expliquées.


Qu'est-ce que le prix moyen pondéré en fonction du volume (VWAP) ?

Comme nous l'avons déjà évoqué, de nombreux traders considèrent le volume de trading comme l'indicateur le plus important, y a-t-il donc des indicateurs basés sur le volume ?
Le prix moyen pondéré en volume, ou VWAP, combine la puissance du volume avec le mouvement de prix. Plus concrètement, il s'agit du prix moyen d'un actif pour une période donnée, pondéré par le volume. Cela le rend plus utile que le simple calcul du prix moyen, car il prend également en compte les niveaux de prix ayant fait l'objet du plus grand volume de transactions.
Comment les traders utilisent-ils le VWAP ? Eh bien, le VWAP est généralement utilisé comme référence pour les perspectives actuelles du marché. En ce sens, lorsque le marché est au-dessus de la ligne VWAP, on peut considérer qu'il est haussier. Dans le même temps, si le marché est en dessous de la ligne VWAP, il peut être considéré comme baissier. Avez-vous remarqué que cela ressemble à l'interprétation des moyennes mobiles ? Le VWAP peut effectivement être comparé aux moyennes mobiles, du moins dans la manière dont il est utilisé. Comme nous l'avons vu, la principale différence est que le VWAP prend également en compte le volume des transactions.
En outre, le VWAP peut également être utilisé pour identifier les zones de liquidité supérieure. De nombreux traders utilisent la rupture du prix au-dessus ou au-dessous de la ligne VWAP comme un signal de trading. Cependant, ils intègrent généralement d'autres indicateurs dans leur stratégie afin de réduire les risques.
Vous souhaitez en savoir plus sur la façon dont vous pouvez utiliser le VWAP ? Consultez la section le prix moyen pondéré en fonction du volume (Volume-Weighted Average Price - VWAP) expliqué.


Qu’est-ce que le Parabolic SAR ?

Le SAR parabolique permet de déterminer la direction de la tendance et des renversements potentiels. L'acronyme « SAR » signifie Stop and Reverse (arrêt et renversement). Il fait référence au point où une position longue doit être fermée et une position courte ouverte, et vice-versa.

Le SAR parabolique apparaît comme une série de points sur un graphique, soit au-dessus, soit au-dessous du prix. En général, si les points sont en dessous du prix, cela signifie que le prix est dans une tendance à la hausse. En revanche, si les points sont au-dessus du prix, cela signifie que le prix se trouve dans une tendance à la baisse. Un renversement de tendance se produit lorsque les points retournent de l'autre côté du prix.


Le SAR parabolique sur un graphique du Bitcoin.


Le SAR parabolique peut fournir des informations sur l'orientation de la tendance du marché. Il est également utilisé pour identifier les points d'inversion des tendances. Certains traders peuvent également utiliser l'indicateur SAR parabolique comme base pour leur ordres stop-loss suiveurs. Ce type d'ordre spécial évolue avec le marché et permet aux traders de protéger leurs gains lors d'une forte tendance haussière.
Le SAR parabolique est le plus utile pendant les tendances fortes du marché. Pendant les périodes de consolidation, il peut fournir beaucoup de faux signaux de renversements potentiels. Vous souhaitez apprendre à utiliser l'indicateur SAR parabolique ? Consultez la section Un bref guide de l'indicateur SAR parabolique.


Qu'est-ce qu'un nuage d'Ichimoku ?

Le nuage d'Ichimoku est un indicateur d'AT qui combine de nombreux indicateurs dans un seul diagramme. Parmi les indicateurs dont nous avons discuté, l'Ichimoku est certainement l'un des plus compliqués. Aux premier abords, il peut être difficile de comprendre ses formules et ses mécanismes de fonctionnement. Mais en pratique, le nuage d'Ichimoku n'est pas aussi difficile à utiliser qu'il n'y paraît, et de nombreux traders l'utilisent car il peut produire des signaux de trading très distincts et bien définis.
Comme nous l'avons mentionné, le nuage d'Ichimoku n'est pas seulement un indicateur, c'est une collection d'indicateurs. Il s'agit d'un lot d'indicateurs qui fournit des informations sur l'inertie du marché, les niveaux de soutien et de résistance et la direction de la tendance. Il y parvient en calculant cinq moyennes et en les traçant sur un graphique. Il dessine également un « nuage » à partir de ces moyennes, ce qui peut indiquer des zones potentielles de support et de résistance.

Si les moyennes jouent un rôle important, le nuage lui-même est l'élément clé de l'indicateur. En général, si le prix est supérieur à celui du nuage, le marché peut être considéré comme haussier. À l'inverse, si le prix se situe en dessous du nuage, on peut considérer qu'il s'agit d'une tendance à la baisse.


Le nuage d'Ichimoku sur un graphique du Bitcoin, agissant comme support, puis résistance.


Le nuage d'Ichimoku peut également venir renforcer d'autres signaux de trading.

Le nuage d'Ichimoku est difficile à maîtriser, mais une fois que vous avez compris son fonctionnement, il peut produire d'excellents résultats. Consultez la section Le nuage dIchimoku expliqué pour en savoir plus.



Chapitre 6 – Conseils de trading de cryptomonnaie


Sommaire


Comment puis-je commencer à trader des cryptomonnaies ?

Si vous avez décidé de vous lancer dans le trading, voici quelques éléments à prendre en compte.

Tout d'abord, vous aurez bien sûr besoin de capitaux pour trader. Si vous n'avez pas d'économies et que vous commencez à trader avec de l'argent que vous ne pouvez pas perdre, cela peut avoir un impact préjudiciable sur votre vie. Le trading n'est pas un exercice facile, une écrasante majorité de traders débutants perdent de l'argent. Vous devez vous attendre à ce que l'argent que vous mettez de côté pour le trading puisse s'évaporer rapidement et à ce que vous ne récupériez jamais vos pertes. C'est pourquoi il est recommandé de commencer par des quantités plus petites pour débuter.

Vous devrez également réfléchir à votre stratégie de trading globale. Il existe de nombreuses possibilités de gagner de l'argent sur les marchés financiers. En fonction du temps et des efforts que vous pouvez consacrer à ce projet, vous pouvez choisir parmi de nombreuses stratégies différentes pour atteindre vos objectifs financiers.

Une chose encore, beaucoup de traders sont les plus performants lorsque le trading n'est pas leur principale source de revenus. De cette façon, la charge émotionnelle est plus facile à supporter que si leur survie quotidienne en dépendait. L'élimination des émotions est une caractéristique essentielle des traders qui réussissent, et c'est beaucoup plus difficile à faire lorsque le gagne-pain d'une personne est en jeu. Ainsi, surtout lorsque vous débutez, vous pouvez considérer le trading ou l'investissement comme une activité secondaire. Et n'oubliez pas de commencer par de petites quantités dans le but d'apprendre et de vous exercer. Il peut également être bénéfique d'envisager des moyens de générer des revenus passifs avec des cryptomonnaies.
Si vous souhaitez en savoir plus sur les erreurs simples à éviter en matière de trading et d'analyse technique, consultez 7 erreurs courantes dans l'analyse technique (AT).


Comment trader des cryptomonnaies sur Binance ?

Vous avez donc décidé de vous lancer dans le monde du trading de cryptomonnaie. Que devez-vous faire ?
Tout d'abord, vous devez convertir de la devise fiat en cryptomonnaie. Le moyen le plus simple de le faire est d'accéder à la page Acheter des cryptomonnaies sur Binance, où une multitude d'options s'offrira à vous. Vous pouvez acheter des cryptomonnaies à l'aide de cartes de débit et de crédit, en utilisant votre compte bancaire sur le site d'échange P2P, ou encore par le biais de solutions tierces telles que Simplex, Paxful ou Koinax. Une fois que vous aurez terminé, vous ferez partie du nouveau système financier !
Maintenant que vous avez accès à vos cryptomonnaies, les options potentielles sont multiples. Vous pouvez immédiatement vous rendre sur l'exchange au comptant de Binance et échanger des cryptos. Si vous avez déjà de l'expérience de trading, vous pouvez également consulter les plateformes Binance margin ou Binance Futures. Il existe également des opportunités de revenu passif, notamment le staking, le prêt de vos actifs dans Binance Savings, l'adhésion au pool Binance, et plus encore.
Jusqu'à présent, tout cela fait partie de ce qu'on appelle un exchange centralisé, comme Binance. Il s'agit d'exchanges où vous déposez votre crypto et effectuez vos activités financières au sein des systèmes internes de l'exchange. Cependant, grâce à la magie de la technologie blockchain, il existe d'autres options appelées exchanges décentralisés (DEX). Sur ces sites, vos fonds ne quittent jamais votre propre portefeuille de cryptomonnaies, et vous en avez donc la pleine garde à tout moment. Vous pouvez également connecter votre portefeuille physique et trader directement à partir de celui-ci.
Les exchanges centralisés sont dominants dans l'espace des cryptomonnaies. Mais de nombreux traders et passionnés de blockchain pensent qu'une part significative du volume de transactions de cryptomonnaies se produira à l'avenir sur les DEX. Rendez-vous sur Binance DEX et voyez par vous-mêmes !


Qu'est-ce qu'un journal de trading, et dois-je en utiliser un ?

Un journal de trading est une documentation de vos activités de trading. Devriez-vous en remplir un ? Probablement ! Vous pouvez utiliser une simple feuille de calcul Excel ou vous abonner à un service spécialisé.

En particulier lorsqu'il s'agit de trading actif, certains traders envisagent de suivre leur activité dans un journal de trading, essentiel pour devenir profitable. Après tout, si vous ne documentez pas vos activités de trading, comment allez-vous identifier vos forces et faiblesses ? Sans journal de trading, vous n'auriez pas une vision claire de votre performance.

Gardez à l'esprit que les biais peuvent jouer un rôle majeur dans vos décisions de trading, et qu'un journal de trading peut contribuer à en atténuer certains. Comment ? Eh bien, vous ne pouvez pas vous contredire des données ! La performance des trades dépend des chiffres, et si vous faites des erreurs, cela se reflètera dans vos performances. En tenant méticuleusement un journal de trading, vous pouvez également identifier les stratégies les plus performantes.


Comment calculer la taille de ma position en trading ?

L'un des aspects les plus importants du trading est la gestion des risques. En fait, certains traders affirment que c'est la chose la plus importante. C'est pourquoi il est essentiel de calculer la taille de vos positions à l'aide d'une formule standardisée. Voici comment faire le calcul.

Tout d'abord, vous devez déterminer la part de votre portefeuille que vous êtes prêt à risquer sur des trades individuels. Disons que c'est 1 %. Cela signifie-t-il que vous prenez des positions avec 1 % de votre compte ? Non, cela signifie que si votre stop-loss est atteint, vous ne perdrez pas plus de 1% de votre portefeuille.

Cela peut paraître trop faible, mais il s'agit de s'assurer que quelques inévitables trades perdants ne viendront pas vider votre portefeuille. Ainsi, une fois que vous avez défini ce paramètre, vous devez déterminer où placer votre stop-loss. Vous le faites pour chaque trade, en fonction des spécificités du trade. Supposons que vous ayez déterminé que vous allez placer votre stop-loss 5 % en dessous de votre niveau d'entré initial. Cela signifie qu'en cas du déclenchement du stop-loss, que vous sortez de votre position 5 % en dessous du niveau d'entrée, vous devriez perdre exactement 1 % de votre portefeuille.

Disons que notre taille de portefeuille est de 1000 USDT. Nous risquons 1 % à chaque transaction. Notre stop-loss est à 5 % de notre entrée. Quelle taille de position devrions-nous utiliser ?

1000 * 0,01 / 0,05 = 200

Si nous ne voulons perdre que 10 USDT, soit 1 % de notre compte, nous devons prendre une position de 200 USDT.

Ce processus peut sembler un peu long au début, mais il est essentiel pour gérer correctement les risques. Bonne nouvelle, nous avons consacré un article entier à ce sujet : Comment calculer la taille d'une position en trading.


Quel logiciel de trading en ligne utiliser ?

L'analyse graphique fait partie intégrante du kit d'outils de trading d'un analyste technique. Mais quel est le meilleur moyen de l'utiliser ? Binance a intégré les graphiques TradingView, ce qui vous permet d'effectuer votre analyse directement sur la plateforme, à la fois sur l'interface Web et dans l'application mobile. Vous pouvez également créer un compte TradingView et consulter tous les marchés de Binance via leur plateforme.

Il existe de nombreux autres fournisseurs de logiciels de création de graphiques en ligne sur le marché, chacun offrant des avantages différents. En général, cependant, vous devrez payer un abonnement mensuel. Parmi ceux adaptés aux cryptos, citons Coinigy, TradingLite, Exocharts et Tensorcharts.


Devrais-je rejoindre un groupe payant pour le trading ?

Probablement pas. Il existe de nombreuses informations gratuites sur le trading, alors pourquoi ne pas en profiter ? Il est également utile de pratiquer le trading vous-même, afin que vous puissiez apprendre de vos erreurs et trouver la stratégie et le style de trading qui vous conviennent le mieux.

Participer à un groupe payant peut être un outil d'apprentissage pertinent, mais attention aux escroqueries et aux publicités mensongères. Après tout, il est très facile de fausser des performances de trading pour attirer des abonnés vers un service payant.
Il convient également de réfléchir aux raisons pour lesquelles un trader rentable pourrait vouloir créer un groupe payant. Bien sûr, un revenu secondaire est toujours le bienvenu, mais pourquoi le faire moyennant des honoraires élevés s'ils se débrouillent déjà si bien ?

Cela dit, certains traders rentables gèrent des communautés payantes de grande qualité, avec des services supplémentaires tels que des informations spéciales sur le marché. Soyez simplement très prudent(e) à la personne à qui vous donnez votre argent, car la majorité des groupes payants profitent des traders débutants.


Qu'est-ce qu'un groupe de « pump and dump » (P&D) ?

Un « pump and dump » est un montage qui implique de faire grimper artificiellement le prix d'un actif grâce à de fausses informations. Lorsque le prix a augmenté de manière significative (« pumpé »), les auteurs vendent (« dump ») leurs fonds achetés à bas prix à un prix beaucoup plus élevé.


Motif de prix typique d'un pump and dump.


Les pump and dump sont monnaie courante sur les marchés de cryptomonnaies, en particulier dans les marchés haussiers. Au cours de cette période, de nombreux investisseurs inexpérimentés arrivent sur le marché, et ils sont plus faciles à tromper. Ce type de fraude est le plus courant avec des cryptomonnaies de petite capitalisation, car leurs prix sont généralement plus faciles à manipuler en raison de la faible liquidité de ces marchés.

Les pump and dump sont souvent orchestrés par des « groupes de pump and dump » privés qui promettent des gains faciles à leurs membres (généralement en échange d'un abonnement payant). Cependant, ce qui se passe généralement, c'est que ces nouveaux membres sont trompés par un groupe beaucoup plus restreint qui ont pris position plus tôt.

Dans les marchés traditionnels, cette activité est interdite et est soumise à de lourdes amendes.


Vous souhaitez vous lancer dans les cryptomonnaies ? Achetez du Bitcoin sur Binance !


Devrais-je participer aux airdrops de cryptomonnaie ?

Peut-être, mais soyez très prudent ! Les Airdrops sont un nouveau moyen de distribuer des cryptomonnaies à un large public. Un airdrop peut être un excellent moyen de s'assurer qu'une cryptomonnaie n'est pas centralisée entre les mains de seulement quelques détenteurs. Un ensemble varié de détenteurs est primordial pour un réseau sain et décentralisé.

Cependant, rien n'est gratuit. Enfin parfois si, mais c'est très rare ! En général, cependant, ce qui se passe, c'est que les promoteurs de l'Airdrop essaieront de tirer parti de vous, ou qu'ils voudront quelque chose en retour.

Que demanderont-ils ? L'un des « actifs » les plus couramment demandés en échange d'un airdrop sont vos informations personnelles. Pensez-vous que vos données personnelles valent 10 à 50 dollars d'une cryptomonnaie hautement spéculative ? C'est votre choix, mais il existe peut-être de meilleures façons d'arrondir ses fins de mois, sans mettre en danger votre vie privée et vos données personnelles. C'est pourquoi vous devez faire preuve d'une grande prudence lorsque vous envisagez de vous inscrire à des airdrops.


Pour conclure

Nous avons abordé beaucoup de choses, n'est-ce pas ? Se lancer dans le trading de cryptomonnaies peut être une tâche intimidante, vu qu'il y a tant de concepts à apprendre. Nous espérons que ce guide vous a aidé à vous familiariser avec le trading de cryptomonnaies.
Attention, il y a toujours plus à apprendre ! C'est pourquoi nous avons créé une plateforme de questions-réponses spécifique aux cryptomonnaies : la Ask Academy. Si vous avez d'autres questions sur le trading de cryptomonnaies, la technologie blockchain, la cryptographie ou d'autres sujets connexes, n'hésitez pas à en publier une, la communauté se fera un plaisir d'y répondre ! À bientôt.