Explications sur Le nuage Ichimoku
Accueil
Articles
Explications sur Le nuage Ichimoku

Explications sur Le nuage Ichimoku

Intermédiaire
Publié le Jun 10, 2019Mis à jour le Oct 4, 2022
6m
Le nuage Ichimoku est une mĂ©thode d’analyse technique qui combine plusieurs indicateurs dans un mĂȘme graphique. Il est utilisĂ© sur les graphiques en chandeliers comme un outil de trading fournissant des informations sur les zones potentielles de prix de support et de rĂ©sistance. Il est Ă©galement utilisĂ© comme outil de prĂ©vision et de nombreux traders l'utilisent pour tenter de dĂ©terminer les tendances futures et la dynamique du marchĂ©.

Le nuage Ichimoku a Ă©tĂ© conceptualisĂ© Ă  la fin des annĂ©es 1930 par un journaliste japonais, Goichi Hosada. Cependant, sa stratĂ©gie commerciale novatrice n’a Ă©tĂ© publiĂ©e qu’en 1969, aprĂšs des dĂ©cennies d’études et d’amĂ©liorations techniques. Hosada l'a appelĂ© Ichimoku Kinko Hyo, qui se traduit du japonais en version littĂ©rale par «l’équilibre du graphique en un coup d'Ɠil».


Comment ça marche?

Le systÚme Ichimoku Cloud affiche des données basées sur des indicateurs avancés et latents, le graphique est composé de cinq lignes:

  1. Ligne de conversion (Tenkan-sen): moyenne mobile sur 9 périodes.

  2. Ligne de base (Kijun-sen): moyenne mobile sur 26 périodes.

  3. Médiane A (Senkou Span A): moyenne mobile des lignes de conversion et de base projetée sur 26 périodes.

  4. Médiane B (Senkou Span B): moyenne mobile sur 52 périodes projetée sur 26 périodes futures.

  5. La trainĂ©e — ou pĂ©driode latente — (Chikou Span): le cours de clĂŽture de la pĂ©riode en cours projetĂ© 26 pĂ©riodes dans le passĂ©.

L'espace compris entre la médiane A (3) et la médiane B (4) est ce qui produit le nuage (Kumo), qui est probablement l'élément le plus notable du systÚme d'Ichimoku. Les deux lignes sont projetées sur 26 périodes futures pour fournir des informations de prévision et, en tant que telles, sont considérées comme des indicateurs de tendance. Le Chikou Span (5), en revanche, est un indicateur latent projeté sur 26 périodes antérieures.

Par défaut, les nuages sont affichés en vert ou en rouge pour faciliter la lecture. Un nuage vert est créé lorsque la plage de la médiane A (ligne de nuage verte) est supérieure à la plage de la médiane B (ligne de nuage rouge). Naturellement, un nuage rouge résulte de la situation opposée.

Il convient de noter que, contrairement Ă  d’autres mĂ©thodes, les moyennes mobiles utilisĂ©es dans la stratĂ©gie Ichimoku ne sont pas basĂ©es sur les prix de clĂŽture des bougies. Au lieu de cela, les moyennes sont calculĂ©es sur la base des points haut et bas enregistrĂ©s au cours d’une pĂ©riode donnĂ©e (moyenne du plus haut et du plus bas).

Par exemple, l'Ă©quation standard pour une ligne de conversion de 9 jours est la suivante:

Ligne de Conversion = (plus haut sur 9j +  plus bas sur 9j) / 2


ParamĂštres Ichimoku

AprĂšs plus de trois dĂ©cennies de recherches et d'essais, Goichi Hosada a conclu que les paramĂštres (9, 26, 52) donnaient les meilleurs rĂ©sultats. À l’époque, les jours de business ouvrable japonais comprenaient les samedis. Le chiffre 9 reprĂ©sente donc une semaine et demie (6 + 3 jours). Les chiffres 26 et 52 reprĂ©sentent respectivement un et deux mois.

Bien que ces paramĂštres restent privilĂ©giĂ©s dans la plupart des contextes commerciaux, les “chartistes” (Contraction de “Chart”, graphique, et “Artist” en anglais) sont toujours en mesure de les ajuster pour s’adapter Ă  diffĂ©rentes stratĂ©gies. Sur les marchĂ©s de la crypto-monnaie, par exemple, de nombreux traders ajustent les paramĂštres d'Ichimoku pour reflĂ©ter les marchĂ©s 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, changeant souvent de (9, 26, 52) Ă  (10, 30, 60). Certains vont encore plus loin et ajustent les rĂ©glages sur (20, 60, 120) afin de rĂ©duire les faux signaux.

Néanmoins, il y a un débat en cours sur l'efficacité de la modification des paramÚtres. Certains prétendent qu'il est logique de les ajuster, mais d'autres affirment que l'abandon des paramÚtres standard perturberait l'équilibre du systÚme et produirait de nombreux signaux non valides.


Analyser le graphique

Signaux de trading Ichimoku

En raison de ses multiples Ă©lĂ©ments, le nuage Ichimoku produit diffĂ©rents types de signaux. Nous pouvons les diviser en signaux d’élan et de tendance.

Les signaux d’élan: ils sont gĂ©nĂ©rĂ©s en fonction de la relation entre le prix du marchĂ©, la ligne de base et la ligne de conversion. Des signaux d'Ă©lan haussiers sont produits lorsque la ligne de conversion et le prix du marchĂ©, ou les deux, se dĂ©placent au-dessus de la ligne de base. Des signaux de moment baissier sont gĂ©nĂ©rĂ©s lorsque l’une ou l’autre des lignes de conversion et du prix du marchĂ© glissent sous la ligne de base. Le croisement entre la ligne de conversion (Tenkan-sen) et la ligne de base (Kijun-sen) est souvent appelĂ© croisement TK.

Les signaux de tendance: ils sont générés en fonction de la couleur du nuage et de la position du prix du marché par rapport au nuage. Comme mentionné précédemment, la couleur des nuages reflÚte la différence entre les médianes A et B.

En termes simples, lorsque les prix sont constamment au-dessus des nuages, la probabilitĂ© que l'actif affiche une tendance Ă  la hausse est plus Ă©levĂ©e. En revanche, les prix sous les nuages peuvent ĂȘtre interprĂ©tĂ©s comme signe baissier, indiquant une tendance Ă  la baisse. À quelques exceptions prĂšs, la tendance peut ĂȘtre considĂ©rĂ©e comme plate ou neutre lorsque les prix Ă©voluent de maniĂšre latĂ©rale dans le nuage.

La traĂźnĂ©e (Chikou Span) est un autre Ă©lĂ©ment qui peut aider les traders Ă  repĂ©rer et Ă  confirmer les inversions de tendance potentielles. Elle donne un aperçu de la force de l’action des prix, confirmant Ă©ventuellement une tendance haussiĂšre lorsque les prix sont au-dessus des prix du marchĂ©, ou une tendance baissiĂšre lorsque les prix sont en dessous. Normalement, le paramĂštre trainĂ©e est utilisĂ© conjointement avec les autres composants du nuage Ichimoku et non de maniĂšre indĂ©pendante.


En résumé:

  • Signaux d’élan

    • Prix du marchĂ© se dĂ©plaçant au-dessus (haussier) ou en dessous (baissier) de la ligne de base.

    • Croisement TK: Ligne de conversion se dĂ©plaçant au-dessus (haussier) ou au-dessous (baissier) de la ligne de base.

  • Signaux de tendance

    • Prix du marchĂ© se dĂ©plaçant au-dessus (haussier) ou au-dessous (baissier) du nuage.

    • La couleur des nuages change du rouge au vert (haussier) ou du vert au rouge (baissier).

    • TrainĂ©e au-dessus (haussier) ou au-dessous (baissier) des prix du marchĂ©.


Niveaux de soutien et de résistance

Le graphique Ichimoku peut Ă©galement ĂȘtre utilisĂ© pour identifier les zones de support et de rĂ©sistance. GĂ©nĂ©ralement, la mĂ©diane A (ligne nuageuse verte) sert de ligne de support pendant les tendances Ă  la hausse et de ligne de rĂ©sistance pendant les tendances Ă  la baisse. Dans les deux cas, les chandeliers ont tendance Ă  se rapprocher de la mĂ©diane A, mais si le prix Ă©volue dans le nuage, la mĂ©diane B peut Ă©galement servir de ligne de support / rĂ©sistance. De plus, le fait que les deux zones principales soient projetĂ©es sur 26 pĂ©riodes futures permet aux traders d’anticiper les zones potentielles de support et de rĂ©sistance.


Force du signal

La force des signaux générés par le nuage Ichimoku dépend fortement de leur adéquation avec la tendance générale. Un signal qui fait partie d'une tendance plus large et clairement définie sera toujours plus fort que celui qui apparaßt briÚvement en opposition à la tendance dominante.

En d'autres termes, un signal haussier peut ĂȘtre trompeur s'il n'est pas accompagnĂ© d'une tendance haussiĂšre. Ainsi, chaque fois qu'un signal est gĂ©nĂ©rĂ©, il est important de reconnaĂźtre la couleur et la position du nuage. Le volume des transactions est Ă©galement Ă  prendre en compte.

N'oubliez pas que l'utilisation d'Ichimoku avec des dĂ©lais plus courts (graphiques intra-journaliers) a tendance Ă  gĂ©nĂ©rer beaucoup de bruit et de faux signaux. De maniĂšre gĂ©nĂ©rale, des dĂ©lais plus longs (graphiques quotidiens, hebdomadaires, mensuels) produiront des signaux d’élan et de suivi des tendances plus fiables.


Pour conclure

Goichi Hosada a consacrĂ© plus de 30 ans de sa vie Ă  crĂ©er et Ă  perfectionner le systĂšme Ichimoku, qui est maintenant utilisĂ© par des millions de traders dans le monde entier. En tant qu’indicateur polyvalent, les nuages Ichimoku sont utilisĂ©s pour identifier les tendances et l’élan du marchĂ©. En outre, les mĂ©dianes permettent aux chartistes de prĂ©voir plus facilement les niveaux potentiels de support et de rĂ©sistance qui doivent encore ĂȘtre testĂ©s.

Bien que les graphiques puissent sembler trop chargĂ©s et assez complexes au dĂ©but, ils ne reposent pas sur une contribution humaine subjective comme les autres mĂ©thodes d’analyse technique (par exemple, tracer des lignes de tendance). Et malgrĂ© le dĂ©bat permanent sur le paramĂ©trage du nuage d'Ichimoku, la stratĂ©gie est relativement facile Ă  utiliser.

Comme pour tout indicateur, il convient toutefois de l’utiliser conjointement avec d’autres techniques pour confirmer les tendances et minimiser les risques de trading. La quantitĂ© d’informations que ce graphique affiche peut Ă©galement ĂȘtre accablante pour les dĂ©butants. Pour ces traders, il est gĂ©nĂ©ralement judicieux de se familiariser avec des indicateurs plus fondamentaux avant de s'attaquer au nuage Ichimoku.

Partager des publications
S’inscrire pour un compte.
Mettez vos connaissances en pratique en ouvrant un compte Binance dùs aujourd’hui.