Qu'est-ce que l'analyse technique (AT) ?
Qu'est-ce que l'analyse technique (AT) ?
AccueilArticles
Qu'est-ce que l'analyse technique (AT) ?

Qu'est-ce que l'analyse technique (AT) ?

Débutant
Publié(e) Mar 14, 2019Mis à jour Aug 31, 2022
7m

L'analyse technique (AT), ou chartisme, est un type d'analyse visant à prédire le comportement futur du marché en fonction des données historiques de mouvement des prix et de volume. L'AT est très souvent appliquée aux actions et autres actifs des marchés financiers traditionnels, mais peut être utilisée dans le trading de cryptomonnaies.

Contrairement à l'analyse fondamentale (AF), qui prend en compte de multiples facteurs pour prédire le prix d'un actif, l'AT se concentre strictement sur les mouvements historiques des prix. Elle est par conséquent utilisée comme outil pour examiner les fluctuations de prix et les données de volume. De nombreux traders l'utilisent pour tenter d'identifier les tendances et les opportunités les plus rentables.

Si les formes les plus primitives d'analyse technique sont apparues au XVIIe siècle à Amsterdam et au XVIIe siècle au Japon, l'AT moderne est souvent associée à Charles Dow. Dow est un journaliste financier et fondateur du Wallet Street Journal. Il fut l'un des premiers à observer que les actifs et les marchés évoluent souvent selon des tendances pouvant être segmentées et examinées. Ses travaux ont donné naissance à la théorie de Dow, théorie qui a encouragé le développement de l'AT.

À ses balbutiements, l'approche rudimentaire de l'analyse technique était basée sur des feuilles faites à la main et des calculs manuels. Avec l'avancée de la technologie et la naissance de l'informatique moderne, l'AT s'est aujourd'hui généralisée et est aujourd'hui un outil important pour de nombreux investisseurs et traders.


Comment fonctionne l'analyse technique ?

Comme mentionné précédemment, l'AT est l'étude des prix actuels et précédents d'un actif. Le postulat de l'analyse technique est que les fluctuations du prix d'un actif ne sont pas aléatoires et évoluent vers des tendances identifiables dans le temps.

L'AT est l'analyse des forces du marché de l'offre et de la demande et représente le sentiment général du marché. En d'autres termes, le prix d'un actif reflète les forces de vente et d'achat, ces forces étant étroitement liées aux émotions des traders et investisseurs (essentiellement la peur et la cupidité). 

Il convient de noter que l'AT est considérée comme plus fiable et plus efficace sur les marchés fonctionnant dans des conditions normales, avec un volume et une liquidité élevés. Les marchés avec un volume conséquent sont en effet moins sensibles à la manipulation des prix et aux influences externes anormales qui pourraient rendre caduque l'AT.

Afin d'examiner les prix et éventuellement de repérer des opportunités favorables, les traders utilisent une variété d'outils graphiques connus sous le nom d'indicateurs. Les indicateurs d'analyse technique peuvent aider les traders à identifier les tendances existantes et à fournir des informations pertinentes sur les tendances qui pourraient apparaître à l'avenir. Les indicateurs d'AT n'étant pas fiables à 100 %, certains traders utilisent plusieurs indicateurs afin de réduire les risques.


Indicateurs les plus courants en AT

Les traders utilisant l'AT emploient différents indicateurs et métriques pour tenter de deviner les tendances du marché, en fonction des graphiques et des mouvements historiques des prix. Parmi les nombreux indicateurs d'analyse technique, les moyennes mobiles simples (SMA) sont l'un des exemples les plus utilisés et les plus connus. Comme le nom le suggère, la SMA est calculée en fonction des prix de clôture d'un actif au cours d'une période donnée. La moyenne mobile exponentielle (EMA) est une version modifiée de la SMA pondérant plus les prix de clôture récents que les plus anciens.
Un autre indicateur couramment utilisé est l'indice de force relative (RSI), un indicateur faisant partie d'une classe d'indicateurs connus sous le nom d'oscillateurs. Contrairement aux moyennes mobiles simples qui suivent simplement les changements de prix au fil du temps, les oscillateurs appliquent des formules mathématiques aux données de tarification, puis produisent des mesures qui se trouvent dans des plages prédéfinies. Dans le cas du RSI, l'intervalle est [0;100].
Les bandes de Bollinger (BB) sont un autre type d'oscillateur très populaire parmi les traders. L'indicateur des BB se compose de deux bandes latérales s'enroulant autour d'une ligne de moyenne mobile. Il est utilisé pour identifier des périodes de surachat ou de survente et pour mesurer la volatilité du marché.
En plus des instruments basiques de l'AT, il existe également des indicateurs s'appuyant sur d'autres indicateurs pour générer des données. Par exemple, le RSI stochastique est calculé en appliquant une formule mathématique au RSI standard. Un autre example populaire est l'indicateur de divergence de convergence de moyenne mobile (MACD). Le MACD s'obtient en soustrayant deux EMA pour créer la ligne principale (la ligne de la MACD). La première ligne est utilisée pour générer une nouvelle EMA, engendrant une seconde ligne (la ligne de signal). Il existe également un histogramme MACD calculé sur la base des différences entre les deux lignes.


Signaux de trading

Bien que les indicateurs puissent être utiles pour identifier les tendances générales, ils peuvent également être utilisés pour fournir des points d'entrée et de sortie (signaux d'achat ou de vente). Ces signaux peuvent être générés lorsque des événements spécifiques se produisent dans le graphique d'un indicateur. Par exemple, lorsque le RSI produit une lecture de 70 ou plus, il peut suggérer que le marché est en surachat. À l'inverse, si le RSI est inférieur à 30, le marché est peut-être en survente.

Comme nous l'avons vu précédemment, les signaux de trading fournis par l'analyse technique ne sont pas toujours précis et il existe une quantité considérable de bruit (faux signaux) produit par les indicateurs AT. Cela est particulièrement vrai sur les marchés des cryptomonnaies, qui sont beaucoup plus petits que les marchés traditionnels et par conséquent, plus volatils.


Critiques

Bien qu'elle soit largement utilisée sur toutes sortes de marchés, l'AT est considérée par de nombreux spécialistes comme une méthode peu fiable, voire comme une « prophétie autoréalisatrice ». Ce terme signifie que des événements ne se produisent que parce qu'un grand nombre de personnes supposent qu'ils doivent se produire.

Les critiques soutiennent que, dans le contexte des marchés financiers, si un grand nombre de traders et d'investisseurs s'appuient sur les mêmes types d'indicateurs, tels que les lignes de soutien ou de résistance, les chances que ces indicateurs fonctionnent augmentent. 

Les défenseurs de l'AT affirment de leur côté que chaque chartiste a sa manière d'analyser les courbes et ses indicateurs favoris. Ainsi, il est pratiquement impossible pour un grand nombre de traders d'utiliser la même stratégie.


Analyse fondamentale ou analyse technique.

Le postulat de l'analyse technique est que les prix du marché reflètent déjà tous les facteurs fondamentaux liés à un actif particulier. Contrairement à l'AT qui se base sur les données historiques des prix et des volumes (graphiques du marché), l'analyse fondamentale (AF) adopte une stratégie d'investigation plus large mettant l'accent sur les facteurs qualitatifs.

L'analyse fondamentale considère en effet que la performance future d'un actif va bien au-delà de ses données historiques. L'AF est une méthode conçue pour estimer la valeur intrinsèque d'une entreprise, d'une activité ou d'un actif grâce à un large éventail d'outils micro et macroéconomique, tels que la gestion et la réputation de l'entreprise, ses concurrents, son taux de croissance et la santé de son secteur.

Par conséquent, nous pouvons considérer que contrairement à l'AT qui est principalement utilisé comme un outil de prédiction du mouvement des prix et du comportement du marché, l'AF est une méthode permettant de déterminer si un actif est surévalué ou non, en fonction de son contexte et de son potentiel. Si l'analyse technique est surtout utilisée par les traders à court terme, l'analyse fondamentale a, elle, la préférence des gérants de fonds et des investisseurs à long terme.

L'un des avantages de l'analyse technique et que celle-ci repose sur des données quantitatives. En tant que telle, elle fournit un cadre pour une étude objective de l'historique des prix, éliminant une partie des conjectures qui accompagnent l'approche plus qualitative de l'analyse fondamentale.

Cependant, bien qu'il s'agisse de données empiriques, l'AT est toujours influencée par les préjugés personnels et la subjectivité. Un trader qui est fortement prédisposé à tirer une certaine conclusion sur un actif sera probablement capable de manipuler ses outils d'AT pour abonder en son sens, sans même en avoir conscience. En outre, l'analyse technique peut également échouer pendant les périodes où les marchés ne présentent pas de modèle ou de tendance claire.


Pour conclure

Outre les critiques et le débat controversé de longue date sur la meilleure méthode, une combinaison des approches AT et AF est considérée par beaucoup comme un choix plus rationnel. Alors que l'AF concerne généralement les stratégies d'investissement à long terme, l'AT peut fournir des informations pertinentes sur les conditions du marché à court terme, ce qui peut être utile à la fois aux traders et aux investisseurs (par exemple, lorsqu'ils essaient de déterminer des points d'entrée et de sortie favorables).