Une Introduction à la Théorie de Dow
HomeArticles

Une Introduction à la Théorie de Dow

Intermédiaire
1w ago
5m

Contenu de cet article


Qu'est-ce que la Théorie de Dow ?

En substance, la Théorie de Dow est un cadre pour l'analyse technique, basé sur les écrits de Charles Dow à propos de la théorie du marché. Dow était le fondateur et rédacteur en chef du Wall Street Journal et co-fondateur de Dow Jones & Company. Au sein de l’entreprise, il a aidé à créer le premier indice de bourse, connu sous le nom d'indice de transport de Dow Jones (DJT), suivi de la moyenne industrielle de Dow Jones (DJIA).

Dow n'a jamais couché ses idées sur le papier en tant que théorie spécifique et n'y faisait pas référence en tant que tel. Cependant, beaucoup ont appris de lui au travers de ses éditos dans le Wall Street Journal. Après sa mort, d'autres éditeurs tels que William Hamilton, ont affiné ses idées et utilisé ses éditos pour assembler ce qui est maintenant connu sous le nom de la Théorie de Dow.

Cet article fournit une introduction à la Théorie de Dow, en discutant des différentes étapes des tendances du marché, basée sur les travaux de Dow. Comme pour toute théorie, les principes suivants ne sont pas infaillibles et sont ouverts à l’interprétation.

 

Les principes de base de la Théorie de Dow

Le marché reflète absolument tout

Ce principe est étroitement aligné avec l'hypothèse dite du marché efficace (HME). Dow avait la croyance que le marché présentait tout au rabais, en ce sens que toutes les informations disponibles sont déjà reflétées dans le prix.

Par exemple, si on s'attend à ce qu'une entreprise rapporte des gains positifs supérieurs, le marché en tiendra compte avant que cela ne se produise. La demande envers leurs actions augmentera avant la publication du rapport, et ainsi le prix ne changera vraisemblablement pas ou peu après la publication de ce rapport positif.

Dans certains cas, Dow a observé qu'une société pourrait voir le cours de son action réduit après de bonnes annonces dans le cas où celles-ci ne seraient pas aussi bonnes que prévu.

Ce principe est encore considéré comme vrai par de nombreux traders et investisseurs, en particulier par ceux qui utilisent largement l'analyse technique. Cependant, ceux qui préfèrent l'analyse fondamentale ne sont pas d'accord et affirment que la valeur marchande ne reflète pas la valeur intrinsèque d'une action.

 

Certaines personnes disent du travail de Dow qu'il a donné naissance au concept de tendance du marché, qui est maintenant considéré comme un élément essentiel du monde financier. La théorie Dow dit qu'il existe trois principaux types de tendances de marché :

  • Les tendances primaires – qui durent de quelques mois à plusieurs années, il s'agit du mouvement majeur d'un marché.

  • Les tendances secondaires – qui durent de quelques semaines à quelques mois.

  • Les tendances tertiaires – qui peuvent s'effacer en moins d'une semaine et durent rarement plus de dix jours. Dans certains cas, elles ne peuvent durer que quelques heures.

En examinant ces différentes tendances, les investisseurs peuvent trouver des opportunités. Alors que la tendance primaire est la tendance la plus importante à considérer, les opportunités favorables tendent à se produire lorsque les tendances secondaires et tertiaires semblent contredire la tendance principale.

Par exemple, si vous pensez qu'une crypto-monnaie a une tendance primaire positive, mais qu'elle connaît une tendance secondaire négative, il peut y avoir une occasion de l'acheter relativement bas et d'essayer de vendre une fois que sa valeur a de nouveau augmenté.

Le problème maintenant, comme alors, est de reconnaître le type de tendance que vous observez, c'est là où une analyse technique plus profonde intervient. Aujourd'hui, les investisseurs et les traders utilisent un large éventail d'outils d'analyse pour les aider à comprendre quel type de tendance ils regardent.

 

Dow a établi que les tendances primaires à long terme ont trois phases. Par exemple, dans un marché bull, les phases seraient :

  • l'accumulation – Après le marché bear précédent, la valeur des actifs reste faible car le sentiment du marché est principalement négatif. Les traders intelligents et les faiseurs de marchés commencent à accumuler au cours de cette période, avant qu'une augmentation significative des prix ne se produise.

  • Participation publique – Le marché plus large réalise maintenant l'opportunité que les traders intelligents ont déjà observée, et le grand public devient de plus en plus actif dans les achats. Au cours de cette phase, les prix ont tendance à augmenter rapidement.

  • Excès & Distribution – Dans la troisième phase, le grand public continue de spéculer, mais la tendance touche à sa fin. Les acteurs du marché commencent à distribuer leurs avoirs, c.-à-d. qu'ils vendent à d'autres participants ne s'étant pas encore rendu compte que la tendance est sur le point de s'inverser.

Dans un marché baissier, les phases seraient essentiellement inversées. La tendance commencerait par la distribution de ceux qui perçoivent les signes avant-coureurs, suivie ensuite de la participation du public dans la distribution. Dans la troisième phase, le public continuerait de désespérer, mais les investisseurs étant capables de voir le changement à venir recommencent à accumuler. 

Il n'y a aucune garantie que ces principes soient respectés, mais des milliers de traders et d'investisseurs envisagent ces phases avant d'agir. La Méthode Wyckoff, notamment, repose également sur les idées d'accumulation et de distribution, décrivant un concept quelque peu similaire de cycles de marché (passant d'une phase à une autre).

 

Corrélation inter-indice

Dow pensait que les tendances primaires observées sur un indice de marché pouvaient être confirmées par les tendances observées sur un autre indice de marché. À l'époque, cela concernait principalement l'indice de transport de Dow Jones et la moyenne industrielle de Dow Jones.

À l'époque, le marché des transports (principalement des chemins de fer) était fortement lié à l'activité industrielle. Cela va de soi : pour produire plus de marchandises, il fallait d'abord augmenter l'activité ferroviaire afin de fournir les matières premières nécessaires. 

À ce titre, il y avait une corrélation claire entre l'industrie manufacturière et le marché des transports. Si l'un était en bonne santé, l'autre le serait aussi probablement. Cependant, le principe de la corrélation inter-indice ne se tient pas tout à fait aussi bien de nos jours parce que beaucoup de biens sont numériques et ne nécessitent pas de livraison physique.

 

L'importance du volume

Comme c'est le cas pour de nombreux investisseurs maintenant, Dow croyait au volume comme indicateur secondaire crucial, ce qui signifie qu'une tendance forte devrait s'accompagner d'un volume d'échange élevé. Plus le volume est élevé, plus il est probable que le mouvement reflète la véritable tendance du marché. Lorsque le volume d'échange est faible, l'action des prix peut ne pas représenter la véritable tendance du marché.

 

Dow pensait que si le marché montrait une tendance, il continuerait dans la direction de cette tendance. Ainsi, par exemple, si l'action d'une entreprise commence à augmenter après une nouvelle positive, elle continuera à le faire jusqu'à ce qu'un retournement définitif soit affiché.

À cause de cela, Dow croyait que les inversions devaient être traitées avec suspicion jusqu'à ce qu'elles soient confirmées comme une nouvelle tendance principale. Bien sûr, il n'est pas facile de faire la distinction entre une tendance secondaire et le début d'une nouvelle tendance primaire, et les traders sont souvent confrontés à des retournements trompeurs qui finissent par se révéler être des tendances secondaires.

 

Pour conclure

Certains détracteurs soutiennent que la Théorie de Dow est dépassée, surtout en ce qui concerne le principe de la corrélation entre les indices (qui indique qu'un indice ou une moyenne doit en supporter un autre). Pourtant, la plupart des investisseurs considèrent la Théorie de Dow comme pertinente aujourd'hui. Non seulement parce qu'elle joue un rôle dans l'identification des opportunités financières, mais aussi parce que le concept de tendances du marché que Dow a créé semble encore valide de nos jours.