Les market makers et market takers expliqués
Table des matières
Introduction
Parlons liquidité
Market makers et market takers
Frais makers et takers
Pour conclure
Les market makers et market takers expliqués
AccueilArticles
Les market makers et market takers expliqués

Les market makers et market takers expliqués

Débutant
Published Nov 28, 2018Updated May 21, 2022
5m

Résumé

Les marchés sont faits de makers et de takers. Les makers créent des ordres d'achat ou de vente qui ne sont pas immédiatement actés (ex. : « Vendre du BTC lorsque son prix atteint 15 000 $ »). Cela crée de la liquidité, c'est à dire qu'il devient plus simple pour d'autres d'acheter ou de vendre instantanément du BTC lorsque la condition est remplie. Les personnes qui achètent ou vendent instantanément sont appelées les takers. Autrement dit, les takers remplissent les ordres créés par les makers.


Introduction

Sur tout type d'exchange (Forex, actions ou crypto) les vendeurs sont mis en relation avec les acheteurs. Sans cette mise en relation, vous devriez mettre des annonces sur vos réseaux sociaux pour trader du Bitcoin pour de l'Ethereum puis attendre une réponse favorable.

Dans cet article, nous discuterons des concepts de makers et de takers. Chaque acteur du marché appartient à au moins une de ces catégories, mais en tant que trader, vous alternerez sûrement entre ces deux rôles. Les makers et les takers sont la colonne vertébrale des plateformes de trading et leur présence (ou leur absence) sépare les échanges faibles et des échanges forts.


Parlons liquidité

Avant que nous approfondissions les makers et des takers, il est essentiel de parler de la notion de liquidité. Lorsque vous entendez quelqu'un dire qu'un actif est liquide ou illiquide, il fait référence à la facilité de vendre de celui-ci. 

Une once d'or est un actif très liquide car il peut facilement être échangé contre de l'argent. Une statue de dix mètres de haut du PDG de Binance chevauchant un taureau est malheureusement très illiquide. Même si celle-ci aurait fière allure dans tous les jardins du monde, la réalité est qu'elle n'intéresserait pas grand monde.

Une idée similaire (mais légèrement différente) est celle de la liquidité du marché. Un marché liquide est un marché où vous pouvez facilement acheter et vendre des actifs à leur juste prix. Il existe en effet une forte demande du côté des acquéreurs et une forte offre du côté des vendeurs. 
Du fait de cette grande activité, les acheteurs et vendeurs tendent à se rencontrer au centre : l'ordre de vente (ou prix de la demande, « ask ») le plus bas sera environ le même que l'ordre d'achat (ou prix de l' offre« bid ») le plus haut. Ainsi, la différence entre le bid le plus haut et l'ask le plus bas sera faible (ou étroite). Pour information, cette différence s'appelle le spread.

À l'inverse, un marché illiquide ne possède aucune de ces propriétés. Si vous souhaitez vendre un actif, vous aurez du mal à le faire à bon prix du fait d'un manque de demande. Ainsi, les marchés illiquides ont souvent un spread bien plus élevé.

Bien, maintenant que nous avons abordé le concept de liquidité, parlons des makers et des takers.


Market makers et market takers

Comme dit précédemment, les traders sur les exchanges agissent en tant que makers ou takers. 


Makers 

Les exchanges calculent souvent la valeur d'un actif grâce à un carnet d'ordres. Celui-ci recueille toutes les offres d'achat et de vente des utilisateurs. Vous pouvez soumettre une instruction du type : acheter 800 BTC à 4 000 $. Celle-ci sera ajoutée au carnet d'ordres et sera traitée si le prix du BTC atteint 4 000 $. 

Les ordres maker (ajoutés au carnet d'ordres) comme celui décrit ci-dessus exigent que vous annonciez vos intentions à l'avance en les ajoutant au carnet d'ordres. Vous êtes un maker, car vous créez le marché. Les exchanges sont comme une épicerie faisant payer les particuliers pour mettre des marchandises sur les étagères. Dans celle-ci, vous êtes la personne qui ajoute ses propres produits.

Il est courant pour les gros traders et les institutions (comme celles spécialisées dans le trading haute fréquence) de tenir le rôle de market makers. Évidemment, les petits traders peuvent devenir des makers en plaçant des ordres qui ne seront pas immédiatement exécutés.

Veuillez noter que l'utilisation d'un ordre limité ne garantit pas qu'il s'agisse d'un ordre maker. Si vous voulez vous assurer que votre ordre soit ajouté au carnet d'ordres avant d'être exécuté, veuillez sélectionner « Post only » lorsque vous placez votre ordre (actuellement disponible uniquement sur la version Web et la version bureau).


Takers

En continuant notre analogie avec l'épicerie, vous mettez vos objets en rayons pour les vendre à une autre personne. Cette personne est le taker. Mais au lieu de prendre des boîtes de haricots du magasin, ils mangent la liquidité que vous leur fournissez.

Pensez-y : en plaçant une offre sur le carnet d'ordres, vous augmentez la liquidité de l'exchange et facilitez les achats et les ventes pour les utilisateurs. D'un autre côté, les takers consomment une partie de cette liquidité, avec un ordre Market : une instruction d'achat ou de vente au prix actuel du marché. Lorsqu'ils le font, les ordres sur le carnet d'ordres sont immédiatement traités.

Si vous avez déjà placé un ordre market sur Binance ou un autre exchange de cryptomonnaies, vous avez été un taker. Notez que les takers peuvent également utiliser les ordres Limit. En bref, vous êtes un taker chaque fois que vous remplissez l'ordre de quelqu'un. 



Frais makers et takers

De nombreux exchanges génèrent une partie considérable de leurs revenus en facturant des frais de trading aux utilisateurs qui s'apparient. Cela signifie que chaque fois que vous créez un ordre et que celui-ci est exécuté, vous payez des frais. Ces frais diffèrent en fonction des exchanges et également en fonction de la taille de votre trade et de votre rôle.

En général, les makers paient moins de frais. C'est une manière de les récompenser pour les liquidités qu'ils fournissent à l'exchange. Les traders potentiels se disent « Génial, cette plateforme a une grande liquidité ! » et rejoignent la plateforme. Au final, tout le monde s'y retrouve. En effet, une plateforme sans liquidités n'attirera pas d'investisseurs, les transactions étant difficiles à exécuter. Dans de nombreux cas, les takers payent des frais plus élevés, ceux-ci ne fournissant pas de liquidités.
Comme mentionné, les frais makers et takers dépendent de la plateforme que vous utilisez. Vous pouvez voir la différence des frais pour les makers et les takers sur Binance en consultant la page Frais de trading.


Pour conclure

En résumé, les makers créent des ordres et attendent qu'ils soient exécutés, tandis que les takers exécutent les ordres de quelqu'un d'autre. Ce qu'il faut retenir, c'est que les market makers sont les fournisseurs de liquidités

Pour les exchanges utilisant un modèle maker-taker, les makers sont essentiels pour attirer du monde sur la plateforme. En général, les exchanges récompensent les makers pour leurs apports de liquidités en réduisant les frais. À l'inverse, les takers utilisent cette liquidité pour facilement acheter ou vendre des actifs. Mais ils payent en contrepartie des frais plus élevés.