Que sont les contrats d'options ?
Que sont les contrats d'options ?
AccueilArticles
Que sont les contrats d'options ?

Que sont les contrats d'options ?

Avancé
Published Jun 3, 2019Updated Mar 16, 2022
9m
Un contrat d'options est un accord donnant le droit au trader d'acheter ou de vendre un actif à un prix prédéterminé avant ou à une date précise. Bien que cela puisse sembler similaire aux contrats à terme, les traders achetant des contrats d'options ne sont obligés de régler leurs positions.
Les contrats d'options sont des produits dérivés basés sur un large éventail d'actifs sous-jacents : actions, cryptomonnaies, autres. Ces contracts peuvent également être dérivés d'indices financiers. Les contrats d'options sont généralement utilisés pour minimiser les risques de ses positions ouvertes et également pour spéculer.


Comment fonctionnent les contrats d'options ?

Il existe deux types de contrats d'options, les options d'achat (call) et les options de vente (put). Les options call donnent le droit aux propriétaires d'acheter l'actif sous-jacent, tandis que les options put donnent le droit de vendre celui-ci. Ainsi, les traders passent généralement des calls, lorsqu'ils s'attendent à ce que le prix de l'actif augmente et des puts lorqu'ils anticipent une baisse du prix. Les traders peuvent également utiliser des calls et des puts en espérant que le prix reste stable - ou combiner les deux - pour parier en faveur ou contre la volatilité du marché.

Un contrat d'option se compose d'au moins quatre éléments : la taille, la date d'expiration, le prix d'exercice et la prime. La taille de l'ordre fait référence aux nombre de contrats à trader. La date d'expiration est la date limite pour exercer l'option. Le prix d'exercice est le prix auquel l'actif sera acheté ou vendu (si l'acheteur utilise l'option). La prime correspond au prix de vente du contrat d'options. Elle indique le prix à mettre pour qu'un investisseur obtienne le droit de choisir. Les acheteurs obtiennent des contrats auprès des vendeurs (writers) en fonction de la valeur de la prime. Cette valeur change à mesure que la date d'expiration se rapproche.

Pour faire simple, si le prix d'exercice est plus bas que le prix du marché, le trader peut acheter l'actif sous-jacent avec une réduction et après avoir pris en compte la prime dans l'équation, il peut choisir d'utiliser l'option pour réaliser un bénéfice. Si le prix d'exercice est supérieur au prix du marché, le détenteur n'a aucun intérêt à utiliser l'option, le contrat est donc jugé inutile. Lorsque le contrat n'est pas exercé, l'acheteur ne perd que la prime payée lors de l'entrée en position.

Il est important de noter que bien que les acheteurs puissent choisir entre utiliser ou non leurs calls ou puts, les vendeurs eux, dépendent des décisions des acheteurs. Si l'acheteur d'une option call décide d'utiliser son contrat, le vendeur est obligé de vendre l'actif sous-jacent de celui-ci. De même, si un trader achète une option put et l'utilise, le vendeur est obligé d'acheter l'actif sous-jacent auprès du détenteur du contrat. Les vendeurs sont donc exposés à des risques bien plus élevés que les acheteurs. Alors que les acheteurs ont des pertes limitées à la prime payée pour utiliser le contrat, les vendeurs peuvent perdre beaucoup plus en fonction du prix du marché de l'actif.

Certains contrats donnent aux traders le droit d'exercer leur option à tout moment avant la date d'expiration. Ces contrats sont dits : contrats d'option américains. À l'inverse, les contrats d'options européens ne peuvent être exercés qu'à la date d'expiration. Ces dénominations n'ont rien à voir avec la localisation géographique des contrats.


Prime des options

La valeur de la prime dépend de plusieurs paramètres. Pour simplifier, on peut supposer que la prime d'une option dépend d'au moins quatre paramètres : le prix de l'actif sous-jacent, le prix d'exercice, le temps restant jusqu'à la date d'expiration et la volatilité du marché (ou de l'indice) correspondant. Ces quatre paramètres ont des effets différents sur la prime des options calls et puts, comme illustré dans le tableau suivant.



Prime options call

Prime options put

Augmentation du prix de l'actif

Augmente

Baisse

Prix d'exercice plus élevé

Baisse

Augmente

Rapprochement de la date d'expiration

Baisse

Baisse

Volatilité

Augmente

Augmente


Naturellement, le prix de l'actif et le prix d'exercice influencent la prime des calls et des puts de manière opposée. En revanche, le rapprochement de la date d'expiration signifie généralement des prix plus bas pour les deux types d'options. La raison principale est que la probabilité que ces contrats soient avantageux pour les traders est faible. D'un autre côté, l'augmentation de la volatilité entraîne généralement une hausse de la prime. Ainsi, la prime des contrats d'options est le résultat de la fusion de différents paramètres.


Les Grecques des options

Les Grecques des options (ou Grecs) sont des instruments conçus pour mesurer certains des nombreux paramètres impactant le prix d'un contrat. Plus précisément, il s'agit de valeurs statistiques utilisées pour mesurer le risque d'un contrat particulier en fonction de différentes variables sous-jacentes. Voici quelques-unes des principales Grecs et une brève description de ce qu'elles mesurent :

  • Delta : mesure de combien le prix d'un contrat d'option va changer par rapport au prix de l'actif sous-jacent. Par exemple, un Delta de 0,6 signifie que le prix de la prime est susceptible de varier de 0,6 $ pour chaque variation de 1 $ du prix de l'actif.

  • Gamma : mesure le taux de variation du paramètre Delta au fil du temps. Ainsi, si Delta passe de 0,6 à 0,45, le Gamma de l'option sera de 0,15.

  • Theta : mesure les variations de prix par rapport à une diminution d'un jour dans le temps du contrat. Il suggère comment la prime est amenée à changer au fur et à mesure que le contrat d'options se rapproche de sa date d'expiration.

  • Vega : mesure le taux de variation d'un prix contractuel par rapport à une variation de 1 % de la volatilité implicite de l'actif sous-jacent. Une augmentation de Véga montre normalement une augmentation du prix des options d'achat et de vente.

  • Rho : mesure les variations de prix attendues par rapport aux fluctuations des taux d'intérêt. Une augmentation des taux d'intérêt entraîne généralement une hausse des calls et une baisse des puts. Ainsi, la valeur de Rho est positive pour les options call et négative pour les options put.


Cas d'utilisation courants

Couverture

Les contrats d'options sont fréquemment utilisés pour couvrir ses positions. Un exemple très simple de stratégie de couverture consiste pour à acheter des options put sur des actions qu'un trade détient déjà. Si la valeur globale de leurs principaux avoirs chute en raison de la baisse des prix, l'exercice de l'option put peut les aider à atténuer les pertes.

Exemple : Alice achète 100 actions à 50 dollars d'une société, en espérant que le prix augmente. Alice souhaite se prémunir contre une éventuelle baisse du cours des actions et décide donc d'acheter des options put avec un prix d'exercice de 48 dollars, en payant une prime de 2 dollars par action. Si le marché devient baissier et que l'action d'Alice tombe à 35 $, celle-ci pourra atténuer ses pertes en vendant chaque action à 48 $ au lieu de 35. À l'inverse, si le marché devient haussier, elle n'aura pas besoin d'utiliser le contrat et ne perdra que la prime du contrat (2 $ par action).

Dans un tel scénario, Alice atteindrait le seuil de rentabilité à 52 $ (50 $ + 2 $ par action), tandis que ses pertes seraient limitées à -400 $ (200 $ payés pour la prime et 200 $ de plus si elle vend chaque action à 48 $).


Trading spéculatif

Les options sont également largement utilisées pour des opérations spéculatives. Par exemple, un trader pensant que le prix d'un actif est sur le point d'augmenter achètera une option call. Si le prix de l'actif évolue au-dessus du prix d'exercice, le trader peut alors exercer l'option et l'acheter avec une remise. Lorsque le prix d'un actif est supérieur ou inférieur au prix d'exercice d'une manière qui rend le contrat rentable, l'option est considérée comme « in-the-Money ». De même, un contrat est considéré comme « at-the-Money » s'il se trouve sur son point d'équilibre, ou « out-of-the-Money » s'il se trouve dans une perte.


Stratégies de base

Lorsqu'ils tradent des options, les traders peuvent utiliser un large éventail de stratégies reposant sur quatre positions de base. En tant qu'acheteur, il est possible d'acheter une option call (achat) ou une option put (vente). En tant que vendeur, il est possible de vendre des options call ou put. Comme dit précédemment, les vendeurs ont l'obligation d'acheter ou de vendre les actifs du contrat, si son détenteur décide d'exercer celui-ci.

Les différentes stratégies de trading d'options sont basées sur les diverses combinaisons possibles de contrats call et put. Les protective puts, les covered calls, le straddle, et le strangle sont quelques exemples de base de ces stratégies.

  • Protective put : consiste à acheter un contrat put d'un actif que l'on détient. Il s'agit de la stratégie de couverture utilisée par Alice. Elle est également connue sous le nom d'assurance de portefeuille, celle-ci protégeant l'investisseur d'une éventuelle tendance baissière tout en maintenant son exposition en cas de hausse du prix de l'actif.

  • Covered call : implique de vendre une option call d'un actif que l'on détient déjà. Cette stratégie est utilisée par les investisseurs pour générer un revenu supplémentaire (prime d'option) à partir de leurs avoirs. Si le contrat n'est pas exercé, ils gagnent la prime tout en conservant leurs actifs. Toutefois, si le contrat est exercé en raison d'une augmentation du prix du marché, ceux-ci sont obligés de vendre leurs positions.

  • Straddle : consiste à acheter une option call et une option put pour le même actif avec des prix d'exercice et des dates d'expiration identiques. Elle permet au trader de réaliser des profits tant que l'actif se déplace suffisamment loin dans les deux sens. En d'autres termes, le trader parie sur la volatilité du marché.
  • Strangle : consiste à acheter à la fois une option call et une option put qui sont « out-of-the-Money » (c'est-à-dire que le prix d'exercice est supérieur au prix du marché pour les options call et inférieur pour les options put). En gros, un strangle est comme un straddle, mais avec des coûts réduits pour établir une position. Cependant, un strangle nécessite un niveau de volatilité plus élevé pour être rentable.


Avantages

  • Convient pour se couvrir contre les risques du marché.

  • Plus de flexibilité dans les opérations spéculatives.

  • Permettre plusieurs combinaisons et stratégies de trading, avec des modèles uniques de risque/rendement.

  • Potentiel pour tirer profit des tendances haussières (bull), baissières (bear) et latérales (side-way) du marché.

  • Peut être utilisé pour réduire les coûts lors de la prise de position.

  • Permet d'effectuer plusieurs opérations simultanément.


Inconvénients

  • Les mécanismes de fonctionnement et le calcul des primes ne sont pas toujours faciles à comprendre.

  • Comporte des risques élevés notamment pour les vendeurs (writers)

  • Des stratégies de trading plus complexes par rapport aux alternatives conventionnelles.

  • Les marchés des options sont souvent caractérisés par un faible niveau de liquidité, ce qui les rend moins attrayants pour la plupart des traders.

  • La valeur de la prime des contrats d'options est très volatile et tend à diminuer à mesure que la date d'expiration se rapproche.


Comparaison des options et des contrats à terme

Les options et les contrats à terme sont tous deux des instruments dérivés et en tant que tels, présentent certains cas d'utilisation communs. Néanmoins, malgré leurs similitudes, il existe une différence majeure dans le mécanisme de règlement.

Contrairement aux options, les contrats à terme sont toujours exécutés à la date d'expiration, ce qui signifie que les détenteurs du contrat sont légalement tenus d'échanger l'actif sous-jacent (ou sa valeur respective en espèces). Les options, d'un autre côté ne sont exercées qu'à la discrétion du trader détenant le contrat. Si le titulaire du contrat (acheteur) exerce l'option, le writer du contrat (vendeur) est obligé de trader l'actif sous-jacent.


Pour conclure

Comme leur nom l'indique, les options donnent à l'investisseur le choix d'acheter ou de vendre un actif dans le futur, quel que soit le prix du marché. Ce type de contrats est très polyvalent et peut être utilisé dans divers scénarios, non seulement pour le trading spéculatif, mais aussi pour l'exécution de stratégies de couverture. 

Toutefois, il convient de noter que le trading d'options, ainsi que d'autres produits dérivés, comporte de nombreux risques. Ainsi, avant d'utiliser ce type de contrats, les traders se doivent de bien comprendre leur fonctionnement. Il est également important de bien comprendre les différentes combinaisons d'options call et put, ainsi que les risques potentiels liés à chaque stratégie. Les traders doivent également envisager d'utiliser des stratégies de gestion des risques ainsi que des analyses technique et fondamentale pour limiter les pertes potentielles.