Que sont les pools de liquidité DeFi et comment fonctionnent-ils ?
Table des matières
Introduction
Qu'est-ce qu'un pool de liquidités ?
Comparaison des pools de liquidité et des carnets d'ordres.
Comment fonctionnent les pools de liquidité ?
À quoi servent les pools de liquidités ?
Risques liés aux pools de liquidités
Pour conclure
Que sont les pools de liquidité DeFi et comment fonctionnent-ils ?
AccueilArticles
Que sont les pools de liquidité DeFi et comment fonctionnent-ils ?

Que sont les pools de liquidité DeFi et comment fonctionnent-ils ?

Intermédiaire
Published Dec 14, 2020Updated Oct 28, 2021
7m

Résumé

Les pools de liquidité sont l'une des technologies fondamentales de l'écosystème actuel de la DeFi. Ils font partie intégrante des animateurs de marché automatisés (AMM), des protocoles d'emprunt, du yield farming, des actifs synthétiques, de l'assurance sur blockchain, des jeux blockchain et plus encore.

En soi, l'idée est très simple. Un pool de liquidités est essentiellement constitué de fonds réunis dans un fonds numérique de taille plus importante. Mais que pouvez-vous faire avec ce fonds dans un environnement sans autorisation, où n'importe qui peut y ajouter de la liquidité ? Voyons comment la DeFi a itéré sur l'idée des pools de liquidité.


Introduction

La finance décentralisée (DeFi) a engendré une explosion de l'activité blockchain. Les volumes des DEX peuvent concurrencer de manière significative les volumes des exchanges centralisés.Depuis décembre 2020, près de 15 milliards de dollars de valeur sont verrouillés dans les protocoles DeFi.L'écosystème se développe rapidement avec de nouveaux types de produits.

Mais qu'est-ce qui rend cette expansion possible ? L'une des principales technologies derrière tous ces produits est le pool de liquidités.


Qu'est-ce qu'un pool de liquidités ?

Un pool de liquidité est une collection de tokens de cryptomonnaies verrouillés dans un smart contract. Les pools de liquidité sont utilisés pour faciliter le trading décentralisé, les prêts et de nombreuses autres fonctions que nous explorerons plus tard.

Les pools de liquidités sont l'épine dorsale de nombreux exchanges décentralisés (DEX), tels que Uniswap. Les utilisateurs appelés fournisseurs de liquidités (LP) ajoutent une valeur égale de deux tokens dans un pool pour créer un marché. En échange du dépôt de fonds, ils perçoivent des frais de trading des transactions qui se produisent dans leur pool, proportionnels à leur part de la liquidité totale.

Comme tout le monde peut être un fournisseur de liquidités, les AMMs ont rendu la tenue de marché plus accessible.

Bancor a été l'un des premiers protocoles à utiliser les pools de liquidité, mais le concept a gagné en importance avec la popularisation d'Uniswap. D'autres exchanges populaires qui utilisent des réserves de liquidités sur Ethereum sont SushiSwap, Curve et Balancer. Les pools de liquidités de ces plateformes contiennent des tokens ERC-20. Les équivalents sur Binance Smart Chain (BSC) sont PancakeSwap, BakerySwap et BurgerSwap, ces pools contiennent des tokens BEP-20.


Comparaison des pools de liquidité et des carnets d'ordres.

Pour comprendre en quoi les pools de liquidité sont différents, examinons l'élément de base du trading électronique : le carnet d'ordres. En termes simples, le carnet d'ordres est un ensemble d'ordres actuellement ouverts pour un marché donné.

Le système qui associe les ordres entre eux est appelé moteur d'association. Avec le moteur d'association, le carnet d'ordres est le cœur de tout exchange centralisé (CEX). Ce modèle est idéal pour permettre un fonctionnement efficace ainsi que la création de marchés financiers complexes.
Le trading DeFi, quant à lui, consiste à exécuter des transactions sur la blockchain, sans qu'une partie centralisée ne détienne les fonds. Cela présente un problème lorsqu'il s'agit de commander des livres. Chaque interaction avec le carnet d'ordres nécessite le paiement de frais de gas, ce qui rend l'exécution des transactions beaucoup plus coûteuse.
Cela rend également extrêmement coûteux le travail des animateurs de marché, des traders qui fournissent des liquidités pour les paires de trading. Mais surtout, la plupart des blockchains ne peuvent pas gérer le débit nécessaire pour échanger des milliards de dollars chaque jour.
Cela signifie que sur une blockchain comme Ethereum, un exchange à carnet d'ordres sur la chaîne est pratiquement impossible. Vous pouvez utiliser des sidechains ou des solutions de seconde couche, qui sont actuellement en cours de développement. Cependant, le réseau n'est pas en mesure de gérer le débit dans sa forme actuelle.
Avant d'aller plus loin, il est important de noter qu'il y a des DEX, qui fonctionnent parfaitement avec des carnet d'ordres sur blockchain.Binance DEX, qui repose sur Binance Chain, est spécialement conçue pour assurer des transactions rapides et bon marché. Un autre exemple est le projet Serum, construit sur la blockchain Solana.
Même si une grande partie des actifs de l'espace crypto se trouvent sur Ethereum, vous ne pouvez pas les trader sur d'autres réseaux à moins d'utiliser une passerelle inter blockchain.


Comment fonctionnent les pools de liquidité ?

Les animateurs de marché automatisé (AMM) ont changé la donne. Il s'agit d'une innovation significative qui permet de trader sur une blockchain sans nécessiter de carnet d'ordres. Vu qu'aucune contrepartie directe n'est nécessaire pour exécuter les trades, les traders peuvent entrer et sortir de positions sur des paires de tokens qui seraient autrement très illiquides sur les marchés à carnet d'ordres.

Vous pouvez considérer un exchange à carnet d'ordres comme un exchange de pair à pair, où les acheteurs et les vendeurs sont mis en relation par le carnet d'ordres. Par exemple, trader sur Binance DEX s'effectue de pair à pair puisque les trades se font directement entre les portefeuilles des utilisateurs.
Le trading à l'aide d'un AMM est différent. Vous pouvez considérer le trading à l'aide d'un AMM comme un contrat entre pairs.

Comme nous l'avons mentionné, un pool de liquidités est un ensemble de fonds déposés dans un smart contract conclu par des fournisseurs de liquidités. Lorsque vous exécutez un trade sur un AMM, vous n'avez pas de contrepartie dans le sens traditionnel. Au lieu de cela, vous exécutez le trade par rapport à la liquidité du pool de liquidités. Pour que l'acheteur puisse acheter, il n'est pas nécessaire qu'il y ait un vendeur à ce moment précis, mais seulement une liquidité suffisante dans le pool.

Lorsque vous achetez le dernier token au nom alimentaire sur Uniswap, il n'y a pas de vendeur en face de vous au sens traditionnel du terme. Au lieu de cela, votre activité est gérée par l'algorithme qui régit les transactions du pool. En outre, le prix est également déterminé par cet algorithme en fonction des trades qui ont lieu dans le pool. Si vous souhaitez approfondir le fonctionnement de ce système, lisez notre article consacré aux AMM.

Bien sûr, la liquidité doit aller quelque part et n'importe qui peut être un fournisseur de liquidités, de sorte que n'importe qui pourrait être considéré comme votre contrepartie. C'est donc bien différent d'un carnet d'ordres, car vous interagissez avec le contrat qui régit le pool.


À quoi servent les pools de liquidités ?

Jusqu'à présent, nous avons principalement discuté des AMM, qui ont été l'utilisation la plus populaire des pools de liquidités. Cependant, comme nous l'avons dit, le regroupement des liquidités est un concept très simple, qui peut donc être utilisé de différentes manières.

L'une d'entre elles est le yield farming ou le minage de liquidités. Les pools de liquidités sont la base de plateformes automatisées génératrices de rendement comme yearn, où les utilisateurs ajoutent leurs fonds aux pools qui sont ensuite utilisés pour générer des rendements.

La distribution de nouveaux tokens dans les mains des bonnes personnes est un problème très difficile pour les projets crypto. Le minage de liquidités a été l'une des approches les plus efficaces. Fondamentalement, les tokens sont distribués de manière algorithmique aux utilisateurs qui ont placé leurs tokens dans un pool de liquidités. Ensuite, les tokens récemment émis sont distribués proportionnellement à la part de chaque utilisateur du pool.

Gardez à l'esprit qu'il peut même s'agir de tokens provenant d'autres pools de liquidités appelés tokens de pools. Par exemple, si vous fournissez des liquidités à Uniswap ou si vous prêtez des fonds sur Compound, vous recevrez des tokens qui représentent votre part du pool. Vous pourrez peut-être déposer ces tokens dans un autre pool et générer un rendement. Ces chaînes peuvent devenir assez compliquées, car les protocoles intègrent les tokens de pool d'autres protocoles dans leurs produits, etc.

Nous pourrions également considérer la gouvernance comme un cas d'utilisation. Dans certains cas, un seuil très élevé de votes est nécessaire pour pouvoir présenter une proposition de gouvernance formelle. Si les fonds sont plutôt mis en commun, les participants peuvent se rallier à une cause commune qu'ils jugent importante pour le protocole.

Un autre secteur émergent de la DeFi est l'assurance contre les risques liés aux smart contracts. Beaucoup de ses mises en œuvre sont également alimentées par des réserves de liquidités.

Une autre utilisation encore plus poussée des réserves de liquidités est la création de tranches de crédit. Il s'agit d'un concept emprunté à la finance traditionnelle qui implique de classer les produits financiers en fonction de leurs risques et de leurs rendements. Comme on peut s'y attendre, ces produits permettent aux fournisseurs de liquidité (LP) de sélectionner des profils de risque et de rendement personnalisés.
L'émission d'actifs synthétiques sur la blockchain repose également sur des pools de liquidités. Ajoutez des garanties à un pool de liquidités, reliez-les à un oracle de confiance et vous obtenez un token synthétique qui s'adapte à l'actif de votre choix. En réalité, c'est un problème plus compliqué que ça, mais l'idée de base est simple.

A quoi d'autre pouvons-nous penser ? Il existe probablement de nombreuses autres utilisations des pools de liquidité, qui restent à découvrir, et tout dépend de l'ingéniosité dont feront preuve les développeurs DeFi.



Risques liés aux pools de liquidités

Si vous fournissez des liquidités à un AMM, vous devez être conscient d'un concept appelé perte non permanente. En bref, il s'agit d'une perte de valeur en dollars par rapport à une stratégie de HODL lorsque vous fournissez de la liquidité à un AMM.
Si vous apportez de la liquidité à un AMM, vous êtes probablement exposé à des pertes non permanentes. Parfois, les pertes peuvent être infimes, parfois importantes. N'oubliez pas de lire notre article sur ce sujet si vous envisagez de placer des fonds dans un pool de liquidités à deux tokens.
Il faut également garder à l'esprit les risques liés aux smart contracts. Lorsque vous déposez des fonds dans un pool de liquidité, ils sont stockés dans le pool. Ainsi, bien qu'il n'y ait techniquement aucun intermédiaire détenant vos fonds, le contrat lui-même peut être considéré comme le gardien de ces fonds. Si un bogue ou un type de piratage survient par le biais d'un prêt Flash, par exemple, vos fonds pourraient être perdus pour toujours.
Méfiez-vous également des projets pour lesquels les promoteurs ont la permission de modifier les règles régissant le pool. Parfois, les développeurs peuvent disposer d'une clé d'administrateur ou d'un autre accès privilégié dans le code du smart contract. Cela peut leur permettre de mener des opérations malveillantes, comme prendre le contrôle des fonds dans le pool. Lisez notre article sur les escroqueries DeFi pour essayer d'éviter les escroqueries de type « rug pull » ou « exit scam » le mieux possible.


Pour conclure

Les pools de liquidité constituent l'une des technologies fondamentales de l'écosystème actuel de la DeFi. Ils permettent le trading, le prêt, la génération de rendement décentralisés, et bien plus encore. Ces smart contracts alimentent presque toutes les parties de la DeFi, et ils continueront très probablement à le faire.

Vous avez encore des questions sur les pools de liquidité et la finance décentralisée ? Consultez notre plateforme de questions réponses, Ask Academy, où la communauté Binance répondra à vos questions.