Un guide de l'analyse fondamentale appliqué aux cryptomonnaies
Table des matières
Introduction
Qu'est-ce que l'analyse fondamentale (AF) ?
Le problème de l'analyse fondamentale appliquée aux cryptomonnaies
Indicateurs blockchain
Indicateurs projet
Indicateurs financiers
Indicateurs et outils de l'analyse fondamentale
Combinaison de données et création d'indicateurs d'AF
Indicateurs et données clés de l'AF
Ratio valeur par transaction (NVT)
Ratio valeur de marché par valeur réalisée (MVRV)
Modèle stock-to-flow
Exemples d'outils d'analyse fondamentale
Baserank
Crypto Fees
Glassnode Studio
Pour conclure
Un guide de l'analyse fondamentale appliqué aux cryptomonnaies
AccueilArticles
Un guide de l'analyse fondamentale appliqué aux cryptomonnaies

Un guide de l'analyse fondamentale appliqué aux cryptomonnaies

Intermédiaire
Published Sep 21, 2020Updated Oct 14, 2021
19m

Résumé

L'analyse fondamentale des cryptomonnaies consiste à se plonger dans les informations disponibles sur un actif financier. Par exemple, vous pouvez examiner ses cas d'utilisation, le nombre de personnes qui l'utilisent ou l'équipe à l'origine du projet.

Votre objectif est de parvenir à une conclusion sur la surévaluation ou la sous-évaluation de l'actif. À ce stade, vous pouvez utiliser vos conclusions pour prendre des décisions relatives à vos positions.


Introduction

Le trading d'actifs aussi volatils que les cryptomonnaies requiert une certaine compétence. Choisir une stratégie, comprendre le monde du trading, ainsi que maîtriser l'analyse technique et l'analyse fondamentale sont des pratiques qui s'accompagnent d'une courbe d'apprentissage.
Lorsqu'il s'agit d'analyse technique, certaines compétences peuvent être héritées des marchés financiers traditionnels. De nombreux traders de cryptomonnaies utilisent les mêmes indicateurs techniques que ceux observés dans le trading sur le Forex, les actions et les matières premières. Des outils tels que le RSI, MACD, et les Bandes de Bollinger cherchent à prédire le comportement du marché indépendamment de l'actif tradé. Par conséquent, ces outils d'analyse technique sont également extrêmement populaires dans l'espace des cryptomonnaies.

Dans l'analyse fondamentale des cryptomonnaies, bien que l'approche soit similaire à celle utilisée sur les marchés traditionnels, vous ne pouvez pas vraiment utiliser des outils éprouvés pour évaluer les actifs cryptographiques. Pour mener à bien l'AF avec les cryptomonnaies, nous devons comprendre d'où elles tirent leur valeur.

Dans cet article, nous tenterons d'identifier les indicateurs qui peuvent être utilisés pour créer vos propres indicateurs.


Qu'est-ce que l'analyse fondamentale (AF) ?

L'analyse fondamentale (AF) est une approche utilisée par les investisseurs pour établir la « valeur intrinsèque » d'un actif ou d'une entreprise. En examinant un certain nombre de facteurs internes et externes, leur principal objectif est de déterminer si ledit actif ou ladite entreprise est surévalué ou sous-évalué. Ils peuvent ensuite utiliser cette information pour entrer ou sortir de positions de manière stratégique.

L'analyse technique fournit également des données de trading précieuses, mais elle donne des résultats différents. Les utilisateurs de l'AT pensent pouvoir prédire les mouvements de prix futurs en fonction des performances passées des actifs. Pour ce faire, il faut identifier les figures de chandeliers et étudier les indicateurs essentiels.
Les analystes fondamentaux traditionnels s'appuient généralement sur les résultats de l'entreprise pour déterminer ce qu'ils considèrent comme sa valeur réelle. Parmi les indicateurs utilisés, citons le bénéfice par action (le montant des bénéfices réalisés par une société pour chaque action en circulation), ou le ratio cours/valeur comptable (la manière dont les investisseurs évaluent la société par rapport à sa valeur comptable). Ils peuvent faire cette analyse pour plusieurs entreprises d'une même niche, par exemple, afin de déterminer comment leur investissement potentiel se situe par rapport aux autres.
Pour une introduction plus complète à l'analyse fondamentale, consultez l'article Qu'est-ce que l'analyse fondamentale ?


Le problème de l'analyse fondamentale appliquée aux cryptomonnaies

Les réseaux de cryptomonnaies ne peuvent pas vraiment être évalués sous le même angle que les entreprises traditionnelles. Les actifs les plus décentralisés, comme le Bitcoin (BTC), sont plus proches des matières premières. Toutefois, même pour les cryptomonnaies les plus centralisées (comme celles émises par des organisations), les indicateurs d'AF traditionnels ne peuvent pas nous dire grand-chose.

Nous devons donc porter notre attention sur différentes techniques. La première étape de ce processus consiste à identifier les indicateurs forts. Par force, nous entendons ceux qui ne peuvent pas facilement être manipulés. Les abonnés Twitter ou les utilisateurs de Telegram/Reddit ne sont probablement pas de bons indicateurs, par exemple, car il est facile de créer de créer de faux comptes ou d'acheter des abonnés.

Il est important de noter qu'il n'existe pas de mesure unique qui puisse nous donner une image complète du réseau que nous évaluons. Nous pourrions examiner le nombre d'adresses actives sur une blockchain et constater qu'il est en forte augmentation. Mais cela ne nous dit pas grand-chose en soi. Il pourrait simplement s'agir d'un acteur autonome qui se transfert des fonds à lui-même avec de nouvelles adresses à chaque fois.
Dans les sections suivantes, nous allons examiner trois catégories d'indicateurs d'AF de cryptomonnaie : indicateurs de données blockchain, indicateurs liés au projet et indicateurs financiers. Cette liste sera non exhaustive, mais elle devrait nous fournir une base pour la création ultérieure d'indicateurs.


Indicateurs blockchain


Les indicateurs blockchain sont ceux qui peuvent être observés en examinant les données fournies par la blockchain. Nous pourrions examiner nous-mêmes les données en maintenant un nœud pour le réseau souhaité, mais cela peut prendre du temps et coûter cher. En particulier si nous ne considérons que l'investissement et que nous ne voulons pas perdre du temps ou des ressources pour effectuer l'analyse.
Une solution plus simple consisterait à extraire les informations de sites web ou à l'aide d'API spécialement conçus pour aider à prendre des décisions d'investissement. Par exemple, l'analyse des indicateurs blockchain de Bitcoin de CoinMarketCap nous donne une myriade d'informations. Parmi les autres sources figurent les diagrammes de données de Coinmetrics ou les rapports de projet de Binance Research.


Nombre de transactions

Le nombre de transactions est une bonne mesure de l'activité qui a lieu sur un réseau. En traçant les données pour des périodes spécifiques (ou en utilisant les moyennes mobiles), nous pouvons voir comment l'activité évolue dans le temps.

Notez que cet indicateur doit être utilisé avec précaution. Comme pour les adresses actives, nous ne pouvons pas nous assurer qu'il n'y a pas qu'une seule entité qui transfère ses fonds entre ses propres portefeuilles pour gonfler les indicateurs de la blockchain.


Valeur de transaction

À ne pas confondre avec le nombre de transactions, la valeur de transaction nous dit la valeur transférée sur une période donnée. Par exemple, si un nombre total de dix transactions Ethereum, d'une valeur de 50 $ chacune, ont été envoyées le même jour, nous dirons que le volume de transaction quotidien était de 500 $. Nous pourrions mesurer cela dans une devise fiduciaire comme l'USD, ou dans l'unité native (ETH) du protocole.


Adresses actives

Les adresses actives sont les adresses blockchain actives sur une période donnée. Les méthodes de calcul varient, mais une méthode populaire consiste à compter à la fois les expéditeurs et les destinataires de chaque transaction sur des périodes déterminées (par exemple, des jours, des semaines ou des mois). Certains traders examinent également le nombre d'adresses uniques de manière cumulative, c'est-à-dire qu'ils suivent le nombre total d'adresses au fil du temps.


Frais payés

Peut-être plus important pour certaines cryptomonnaies que d'autres, les frais payés peuvent être une indication de la demande pour l'espace présent dans les blocs. On pourrait les considérer comme des offres dans une vente aux enchères : les utilisateurs sont en concurrence les uns avec les autres pour que leurs transactions soient incluses rapidement. Ceux qui font monter les enchères verront leurs transactions confirmées (minées) plus rapidement, tandis que ceux qui enchérissent moins devront attendre plus longtemps.
Pour les cryptomonnaies dont l'émission de nouvelles unités diminue, cet indicateur est intéressant à étudier. Les principales blockchains de preuve de travail (PoW) fournissent une récompense de bloc. Dans certains cas, elle est composée d'une subvention de bloc et de frais de transaction. La subvention de bloc diminue périodiquement (lors d'événements tels que le halving du bitcoin).

Comme le coût du minage tend à augmenter avec le temps, mais que la subvention de bloc diminue lentement, il est logique que les frais de transaction doivent augmenter. Autrement, les mineurs ne pourraient pas réaliser de profits et ne soutiendraient plus le réseau. Cela aurait un effet négatif sur la sécurité de la blockchain.


Taux de hachage et montant staké

Les blockchains utilisent aujourd'hui de nombreux algorithmes de consensus différents, chacun ayant ses propres mécanismes. Étant donné qu'ils jouent un rôle essentiel dans la sécurisation du réseau, il peut être utile de se plonger dans les données qui les entourent pour l'analyse fondamentale.

Le taux de hachage est souvent utilisé comme une mesure de la santé réseau pour les cryptomonnaies à preuve de travail. Plus le taux de hachage est élevé, plus il est difficile de réussir une attaque de 51 %. Mais une augmentation dans le temps peut également indiquer un intérêt croissant pour le minage, probablement en raison de frais fixes réduits et de gains plus élevés. A l'inverse, une diminution du taux de hachage indique une que des mineurs se déconnectent du réseau, car ce n'est plus rentable pour eux de le sécuriser.

Les facteurs qui peuvent influencer les coûts globaux de minage comprennent le prix actuel de l'actif, le nombre de transactions traitées et frais dépensés pour n'en citer que quelques-uns. Bien entendu, les coûts directs de minage (électricité, puissance de calcul) sont également des éléments importants à prendre en compte.

le Staking (dans le cadre de la Preuve d'enjeu, par exemple) est un autre concept connexe avec une théorie des jeux similaire au minage. Cependant les mécanismes fonctionnent différemment. L'idée de base est que les utilisateurs stakent leurs propres fonds pour participer à la validation de blocs. Ainsi, nous pourrions considérer le montant staké à un moment donné pour évaluer l'intérêt (ou le manque d'intérêt).


Indicateurs projet


Lorsque les indicateurs blockchain sont obtenus par des données blockchain observables, les indicateurs de projet impliquent une approche qualitative, qui s'intéresse à des facteurs tels que les performances de l'équipe (le cas échéant), le livre blanc et la feuille de route à venir.


Le livre blanc

Il est fortement recommandé de lire le livre blanc de tout projet avant d'investir. Il s'agit d'un document technique qui nous donne un aperçu du projet de cryptomonnaie. Un bon livre blanc doit définir les objectifs du réseau, et idéalement nous donner un aperçu de :

  • La technologie utilisée (est-elle open source ?)
  • Le(s) cas d'utilisation visé(s)
  • La feuille de route pour les mises à jour et les nouvelles fonctionnalités
  • L'offre et le mode de distribution des pièces ou tokens

Il est judicieux de recouper ces informations avec les discussions sur le projet. Que disent les autres à ce sujet ? Y a-t-il risques identifiés ? Les objectifs semblent-ils réalistes ?


L'équipe

S'il y a une équipe spécifique derrière le réseau crypto, les antécédents de ses membres peuvent révéler si l'équipe a les compétences requises pour concrétiser le projet. Les membres ont-ils déjà entrepris avec succès des projets dans ce secteur ? Leur expertise est-elle suffisante pour atteindre les jalons prévus ? Ont-ils été impliqués dans des projets douteux ou des escroqueries ?
S'il n'y a pas d'équipe, à quoi ressemble la communauté des développeurs ? Si le projet possède un GitHub public, vérifiez combien de contributeurs il y a et mesurez l'activité. Une Monnaie dont le développement a été constant peut être plus attrayante qu'une monnaie dont le dépôt n'a pas été mis à jour depuis deux ans.


Concurrents

Un livre blanc solide devrait nous donner une idée du cas d'utilisation visé par l'actif crypto. À ce stade, il est important d'identifier les projets avec lesquels il est en concurrence, ainsi que l'infrastructure existante qu'il cherche à remplacer.

Idéalement, l'analyse fondamentale devrait être tout aussi rigoureuse. Un actif peut paraître attrayant tout seul, mais les mêmes indicateurs appliqués à des actifs crypto similaires peuvent révéler que les indicateurs sont plus faibles que pour les autres cryptos.


Tokenomics et distribution initiale

Certains projets créent des tokens puis cherchent un problème auquel ils peuvent répondre. Cela ne veut pas dire que le projet lui-même n'est pas viable, mais le token qui lui est associé n'est peut-être pas particulièrement utile dans ce contexte. Par conséquent, il est important de déterminer si l'utilité du token est réelle. Et, par extension, si cette utilité est quelque chose que le marché dans son ensemble reconnaîtra, et dans quelle mesure il valoriserait probablement cette utilité.
Un autre facteur important à prendre en compte sur ce front est la façon dont les fonds ont été initialement distribués. Était-ce via une ICO ou une IEO, ou les utilisateurs peuvent-ils gagner des tokens en minant ? Dans le premier cas, le livre blanc doit indiquer quelle part est réservée aux fondateurs et à l'équipe, et quelle part sera disponible pour les investisseurs. Dans ce dernier cas, nous pourrions chercher des preuves que le créateur de l'actif ait effectué un préminage (Minage sur le réseau avant qu'il ne soit annoncé).
Se concentrer sur la distribution peut nous donner une idée des risques pouvant être présents. Par exemple, si la grande majorité de l'offre était détenue par quelques parties seulement, nous pourrions conclure qu'il s'agit d'un investissement risqué, car ces parties pourraient éventuellement manipuler le marché.


Indicateurs financiers


Les informations sur la façon dont l'actif est actuellement tradé, sur son prix de négociation antérieur, la liquidité, etc. peuvent tous êtres utiles pour l'analyse fondamentale. Cependant, d'autres indicateurs intéressants qui pourraient entrer dans cette catégorie sont ceux qui concernent l'économie et les incitations des protocoles de l'actif cryptographique.


Capitalisation

La capitalisation (ou valeur du réseau) est calculée en multipliant l'offre en circulation par le prix actuel. En gros, elle représente le coût hypothétique d'achat de chaque unité disponible de l'actif cryptographique (en supposant qu'il n'y ait pas de glissement).

En soi, la capitalisation peut être trompeuse. En théorie, il serait facile d'émettre un token inutile avec une offre de dix millions d'unités. Si seulement l'un de ces tokens était échangé contre 1 $, la capitalisation serait de 10 millions $. Cette évaluation est manifestement faussée. Sans une proposition de valeur forte, il est peu probable que le marché au sens large soit intéressé par le token.

Puisqu'on parle de l'offre en circulation, il est impossible de vraiment déterminer le nombre d'unités en circulation pour une cryptomonnaie ou un token donné. Des pièces peuvent peut être détruites, des clés perdues, et des fonds oubliés. Ce que nous voyons à la place sont des approximations qui tentent d'exclure les pièces qui ne sont plus en circulation.

Néanmoins, la capitalisation est largement utilisée pour déterminer le potentiel de croissance de réseaux. Certains investisseurs en cryptomonnaies considèrent que les monnaies « à petite capitalisation » sont plus susceptibles de croître que les monnaies « à grande capitalisation ». D'autres pensent que les grandes capitalisations ont des effets de réseau plus forts, et ont donc plus de chances que les petites capitalisations non établies.


Liquidité et volume

La liquidité est une mesure de la facilité avec laquelle un actif peut être acheté ou vendu. Un actif liquide est un actif que nous n'aurions aucun problème à vendre à son prix de marché. Autre concept lié, le marché liquide, qui est un marché concurrentiel inondé de demandes et d'offres (ce qui entraîne un spread Bid-Ask plus faible).

Un problème que nous pouvons rencontrer avec un marché illiquide est que nous ne sommes pas en mesure de vendre nos actifs à un prix « juste ». Cela nous indique qu'aucun acheteur n'est prêt à effectuer le trade, ce qui nous laisse deux options : réduire le prix ou attendre que la liquidité augmente.

Le volume de trading est un indicateur qui peut nous aider à déterminer la liquidité. Il peut être mesuré de plusieurs manières et sert à montrer la valeur totale échangée au cours d'une période donnée. En général, les graphiques affichent les volumes d'échanges quotidiens (libellés en unités natives ou en dollars).

Se familiariser avec la liquidité peut être utile dans le contexte de l'analyse fondamentale. En fin de compte, il sert d'indicateur de l'intérêt du marché pour un investissement potentiel.


Mécanismes d'offre

Pour certains, les mécanismes d'offre d'une monnaie ou d'un token font partie des propriétés les plus intéressantes du point de vue de l'investissement. En effet, des modèles tels que le rapport Stock-to-Flow(S2F) gagnent en popularité parmi les partisans du Bitcoin.
L'offre maximale, l'offre en circulation et le taux d'inflation peuvent éclairer les décisions. Certaines monnaies réduisent le nombre de nouvelles unités produites au fil du temps, ce qui les rend intéressantes pour les investisseurs qui pensent que la demande de nouvelles unités dépassera leur disponibilité.
D'autre part, d'autres investisseurs pourraient considérer qu'un plafond appliqué de manière rigide est préjudiciable à long terme. On peut craindre que cela ne décourage l'utilisation des monnaies/tokens, les utilisateurs choisissant plutôt de les amasser. D'autres la critique en avançant qu'elle récompense de manière disproportionnée les premiers adoptants, alors qu'une politique d'inflation constante serait plus équitable pour les nouveaux arrivants.


Indicateurs et outils de l'analyse fondamentale

Nous avons déjà défini les indicateurs comme des données quantitatives et parfois qualitatives utilisées dans une analyse de base. Mais en eux-mêmes, ces indicateurs ne nous donnent pas toutes les informations. Pour mieux comprendre les fondamentaux d'une monnaie, nous devons également examiner d'autres indicateurs.

Un indicateur combine souvent plusieurs métriques à l'aide de formules statistiques pour faciliter l'analyse de causalité. Cependant, il y a encore beaucoup de chevauchement entre un métrique et un indicateur, ce qui rend la définition assez large.

Si le nombre de portefeuilles actifs est valorisable, nous pouvons le combiner avec d'autres données pour en tirer des informations plus précises. On peut par exemple regarder le pourcentage du nombre total de portefeuilles ou diviser une capitalisation par le nombre de portefeuilles actifs. Ce calcul nous donnerait le montant moyen détenu par portefeuille actif. Ces deux informations vous permettraient de tirer des conclusions sur l'activité du réseau et le degré de confiance des utilisateurs possédant l'actif. Nous y reviendrons plus en détail dans la section suivante.

Les outils d'analyse fondamentale facilitent la collecte de tous ces indicateurs. Bien que vous puissiez examiner les données brutes sur les explorateurs de blockchain, un agrégateur ou un tableau de bord permet d'économiser du temps. Certains outils vous permettent de créer vos propres indicateurs avec les données que vous avez choisies.


Combinaison de données et création d'indicateurs d'AF

Maintenant que nous connaissons la différence entre les données et les indicateurs, voyons comment combiner les données pour mieux comprendre la santé financière des actifs auxquels nous nous intéressons. Pourquoi faire cela ? Eh bien, comme nous l'avons souligné dans la section précédente, chaque mesure présente des lacunes. En outre, si vous ne regardez qu'une collection de chiffres pour chaque projet de cryptomonnaies, vous négligez beaucoup d'informations cruciales. Considérons le scénario suivant :


Monnaie A

Monnaie B

Capitalisation

100 000 000 $

5 000 000 $

Nombre de transactions (6 mois)

20 000 000

40 000 000

Valeur moyenne de transaction (6 mois)

50 $

100 $

Adresses actives (6 mois)

30 000

2 000


Utilisé seul, le nombre d'adresses actives ne nous apprend rien d'essentiel si nous comparons les deux projets. Nous pourrions certainement dire que la Monnaie A a eu plus d'adresses actives au cours des six derniers mois que la Monnaie B, mais c'est loin de constituer une analyse complète. Quel est le rapport entre ce chiffre et la capitalisation ? Ou le nombre de transactions ?
Une approche plus conservatrice consiste à créer un taux que nous pourrions appliquer à certaines statistiques de la monnaie A, puis à les comparer avec le même taux calculé pour la monnaie B. De cette façon, nous ne comparons pas aveuglément les données individuelles de chaque monnaie. Au lieu de cela, nous pouvons créer une norme pour évaluer les monnaies de manière indépendante.
Par exemple, nous pouvons décider que la relation entre la capitalisation et le nombre de transactions est beaucoup plus parlante que la seule capitalisation. Dans ce cas, nous pourrions diviser la capitalisation boursière par le nombre transactions. Pour la monnaie A, nous obtenons un ratio de 5, et pour la monnaie B, notre ratio est de 0,125.
En travaillant uniquement avec ce ratio, nous pensons peut-être que la monnaie B a plus de valeur ou de potentiel que la monnaie A, car le nombre calculé est inférieur. Cela signifie qu'il y a un nombre beaucoup plus élevé de transactions par rapport à la capitalisation de la monnaie B. Par conséquent, on pourrait penser que la monnaie B a plus d'utilité ou que la monnaie A est surévaluée.
Ces observations ne doivent pas être interprétées comme des conseils en matière d'investissement. Il s'agit simplement d'un exemple de la manière dont nous pouvons effectuer une analyse. Sans comprendre les objectifs des projets et la fonction des monnaies, vous ne pouvez pas déterminer si le nombre comparativement plus faible de transactions de la monnaie A est une évolution positive ou négative.
Un ratio similaire qui a connu une certaine popularité sur les marchés des cryptomonnaies est le ratio NVT. Inventé par l'analyste Willy Woo, le ratio valeur/transaction du réseau a été appelé le « ratio cours/bénéfice du monde des cryptomonnaies ». En d'autres termes, il s'agit de diviser la capitalisation (ou la valeur du réseau) par le montant de transaction (généralement sur un graphique quotidien).

Nous ne faisons qu'entrevoir l'ensemble des possibilités des façons dont les indicateurs peuvent être utilisés. L'analyse fondamentale consiste à développer un système pouvant être utilisé pour évaluer les projets dans leur ensemble. Plus nous effectuons des recherches de qualité, plus nous disposons de données pour travailler.


Indicateurs et données clés de l'AF

Vous pouvez choisir parmi un grand nombre d'indicateurs et de données. Pour un débutant, commencez par quelques-uns des plus populaires. Chaque indicateur ne donne qu'une image partielle du marché, utilisez donc une variété d'entre eux dans votre analyse.


Ratio valeur par transaction (NVT)

Si vous avez entendu parler du ratio cours/bénéfice utilisé pour analyser les actions, l'indicateur de valeur de Transaction (quotidien) propose une approche similaire. Il s'agit simplement de diviser la capitalisation d'une monnaie par le volume quotidien de transaction.

Nous utilisons le volume de transactions quotidiennes comme un substitut de la valeur sous-jacente et inhérente d'une monnaie. Ce concept part du principe que plus le volume circulant dans le système est important, plus le projet a de la valeur. Si la capitalisation d'une monnaie augmente alors que le volume des transactions quotidiennes est à la traîne, le marché pourrait entrer en phase de bulle spéculative. Les prix augmentent sans que la valeur sous-jacente ait augmenté. Dans le cas contraire, le prix d'une monnaie ou d'un token peut rester stable alors que le volume de transaction quotidien augmente. Ce scénario pourrait suggérer une éventuelle opportunité d'achat.

Plus la valeur du rapport est élevée, plus il y a de chances qu'une bulle se produise. Ce point est généralement considéré atteint lorsque le ratio NVT est supérieur à 90-95. Un rapport à la baisse indique que la cryptomonnaie est moins surévaluée.


Ratio valeur de marché par valeur réalisée (MVRV)

Avant de nous plonger dans cette statistique, nous devons comprendre ce que signifie la valeur réalisée pour un actif cryptographique. La valeur de marché, autrement appelée capitalisation, est simplement l'offre totale de pièces multipliée par le cours actuel du marché. La valeur réalisée, en revanche, ne prend pas compte les pièces perdues dans des portefeuilles inaccessibles.

Les pièces dans les portefeuille dormants sont valorisées au prix de leur dernier mouvement. Par exemple, un Bitcoin oublié dans un portefeuille depuis février 2016 ne sera estimé qu'à environ 400 $.

Pour obtenir notre indicateur MVRV, nous divisons simplement la capitalisation par la capitalisation réalisée. Si la capitalisation est beaucoup plus élevée que la capitalisation réalisée, nous nous retrouverons avec un ratio relativement élevé. Un ratio supérieur à 3,7 suggère qu'une correction peut se produire lorsque les traders prennent leurs profits en raison de la surévaluation de la monnaie.

Ce chiffre signifie que la monnaie peut être actuellement surévaluée. Vous pouvez voir ceci avant deux grandes prises de bénéfices sur Bitcoin en 2014 (MRVR d'environ 6) et de 2018 (MRVR d'environ 5). Si la valeur est trop faible et inférieure à 1, cela indique que le marché est sous-évalué. Il serait intéressant d'acheter dans cette situation, car la pression d'achat augmente et fait monter le prix.


Modèle stock-to-flow

L'indicateur stock-to-flow est un indicateur populaire du prix d'une cryptomonnaie dont l'offre est généralement limitée. Le modèle considère chaque cryptomonnaie comme une ressource finie et rare, semblable aux métaux ou aux pierres précieuses. Étant donné qu'il existe un approvisionnement limité connu sans nouvelles sources à trouver, les investisseurs utilisent ces actifs en tant que réserve de valeur.

Nous calculons l'indicateur en prenant l'offre mondiale totale en circulation et en la divisant par la quantité produite par an. Avec Bitcoin, vous pouvez le faire avec des chiffres et des données de circulation faciles à trouver sur les Bitcoin récemment minés. La diminution des rendements du minage entraîne un ratio plus élevé reflétant sa rareté, ce qui rend l'actif plus précieux. Le Bitcoin subit une division par deux de sa récompense de bloc de façon périodique, et comme nous pouvons le voir, cela est reflété dans le flux de nouveaux bitcoins sur le marché.


Comme vous pouvez le constater, le cours des actions a été un raisonnablement bon indicateur du prix du Bitcoin. Le prix de Bitcoin a été superposé à la moyenne sur 365 jours du ratio et présente une bonne correspondance. Ce modèle présente néanmoins certains inconvénients.

Par exemple, l'or présente actuellement un ratio stock-to-flow d'environ 60, ce qui signifie qu'il faudrait 60 ans pour exploiter l'offre actuelle d'or au flux actuel. Le Bitcoin est sur la voie pour atteindre un ratio de 1600 dans environ 20 ans, définissant des prévisions de prix et une capitalisation supérieures à celle de la richesse actuelle dans le monde.

Le modèle stock-to-flow a également du mal à accepter une déflation, car cela suggérerait un prix négatif. Lorsque les utilisateurs perdent les clés de leurs portefeuilles et qu'il n'y a plus de bitcoins produits, nous percevrions un ratio négatif. Le ratio stock-to-flow irait alors vers l'infini, puis négatif si nous représenterions cela graphiquement.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le modèle, consultez notre guide Bitcoin et le modèle Stock to Flow.


Exemples d'outils d'analyse fondamentale

Baserank

Baserank est une plateforme de recherche sur les crypto-actifs qui agrège les informations et les critiques des analystes et des investisseurs. La cryptomonnaie reçoit une note globale de 0 à 100 après avoir pris la moyenne des notes de chaque critique. Bien qu'il existe des avis premium pour les abonnés, les utilisateurs de la version gratuite peuvent toujours voir un aperçu complet des avis divisés en sections, y compris les risques liés à l'équipe, l'utilité et l'investissement. Si vous manquez de temps et que vous avez besoin d'un aperçu rapide d'un projet ou d'une monnaie, un agrégateur comme Baserank convient parfaitement à cette tâche. Toutefois, vous devriez toujours approfondir les recherches sur les projets qui vous intéressent avant d'investir.


Crypto Fees

Comme vous l'avez peut-être deviné en voyant son nom, cet outil vous montre les frais de chaque réseau au cours des dernières 24 heures ou des sept derniers jours. Il s'agit d'une donnée facile à utiliser pour analyser le trafic et l'utilisation d'un réseau blockchain. Les réseaux avec des frais élevés subissent généralement une forte demande.

Il ne faut cependant pas prendre cette mesure au pied de la lettre. Certaines blockchains sont construites dans l'optique de proposer de faibles frais, ce qui rend difficile toute comparaison avec d'autres réseaux. Dans ce cas, il est préférable d'examiner cette information en compagnie du montant de transaction ou d'un autre indicateur. Par exemple, les monnaies à forte capitalisation, telles que Dogecoin ou Cardano, sont plus bas dans les graphiques en raison de leurs faibles frais de transaction.


Glassnode Studio

Glassnode Studio propose un tableau de bord affichant un large éventail d'indicateurs et de données blockchain. Comme la plupart des outils proposés, il est disponible sous format d'abonnement. Cependant, le volume de données gratuites qu'il offre est adapté aux investisseurs amateurs et assez détaillé. Il est beaucoup plus facile de trouver toutes les informations au même endroit plutôt que de les rassembler vous-même à l'aide d'explorateurs Blockchain. La force principale de Glassnode est le grand nombre de catégories et sous-catégories d'indicateurs que vous pouvez parcourir. Toutefois, si vous êtes intéressé par les projets Binance Smart Chain, vous serez rapidement limités.

Glassnode Studio intègre également TradingView à tous ses outils de création de graphiques pour tous ceux qui souhaitent combiner leurs indicateurs avec l'analyse technique. Il est courant pour les investisseurs et les traders de combiner plusieurs types d'analyses lorsqu'ils prennent des décisions. Être en mesure de tout faire à un seul endroit est un avantage.


Pour conclure

Utilisée correctement, l'analyse fondamentale peut fournir des informations inestimables sur des cryptomonnaies, contrairement à l'analyse technique. Pouvoir séparer le prix du marché de la valeur « réelle » d'un réseau est une excellente compétence à avoir lors du trading. Bien sûr, il y a des choses que l'AT peut nous dire qui ne peuvent pas être prédites avec l'AF. C'est pourquoi de nombreux traders utilisent une combinaison de ces deux approches.

Comme pour de nombreuses stratégies, il n'existe pas de stratégie d'AF universelle. Nous espérons que cet article vous aidera à comprendre certains des facteurs à prendre en compte avant d'entrer ou de sortir de positions de cryptomonnaies.