Une brève histoire de la dominance du Bitcoin
Table des matières
Introduction
Qu'est-ce que la dominance du BTC ?
D’une cryptomonnaie à des milliers
Pour conclure
Une brève histoire de la dominance du Bitcoin
Accueil
Articles
Une brève histoire de la dominance du Bitcoin

Une brève histoire de la dominance du Bitcoin

Débutant
Publié(e) Oct 19, 2022Mis à jour Nov 11, 2022
6m

Résumé

La dominance du Bitcoin est la part de la cryptomonnaie d’origine, le BTC, dans la capitalisation de l'ensemble du marché des cryptomonnaies. Pendant un certain temps depuis sa création en 2009, le bitcoin est resté le seul actif numérique existant et donc, naturellement, représentait uniquement toute la capitalisation du marché des cryptomonnaies. Cependant, au fil du temps, les choses ont commencé à changer. L'année 2013 a vu la première vague d'altcoins qui ont ajouté leur valeur à la capitalisation du marché des cryptomonnaies. L'année 2015 a été marqué par la naissance d'Ethereum, le plus proche rival du Bitcoin qui a donné le jour à la devise éther, puis, en 2017, le succès des ICO a entraîné une nouvelle diminution de plus en plus importante de la dominance du BTC qui a atteint son plus bas niveau historique pour ensuite se redresser et dépasser les 50 % après quelques mois. Aujourd'hui, la dominance du BTC fait face à sa plus grande concurrence en matière de DeFi, de NFT et de tokens métavers, et plus de 20 000 cryptomonnaies autres que le bitcoin.

Introduction

Le Bitcoin, la première cryptomonnaie au monde, a été lancée en 2009 par un développeur anonyme ou un groupe de développeurs connu sous le nom de Satoshi Nakamoto. Depuis lors, malgré l’émergence de la concurrence, le bitcoin est resté la cryptomonnaie la plus importante et la plus valorisée au monde. Sa technologie sous-jacente a également inspiré le développement de milliers de nouvelles cryptomonnaies collectivement connues sous le nom de cryptomonnaies alternatives (coins), ou altcoins

La position de Bitcoin par rapport au reste des actifs numériques continue d’être extrêmement importante et révélatrice de l’état du marché global des cryptomonnaies. Pour mesurer la capitalisation du Bitcoin par rapport au marché des cryptomonnaies, les traders et les analystes utilisent un ratio appelé dominance du Bitcoin, également connu sous le nom de dominance BTC.

Qu'est-ce que la dominance du BTC ?

La dominance du BTC est la part du bitcoin dans la valeur globale du marché des cryptomonnaies. Elle est calculée en divisant la capitalisation du BTC par la capitalisation totale des cryptomonnaies. 

Mais pourquoi est-ce important ? Historiquement, les traders ont utilisé la dominance BTC pour comprendre si les altcoins sont en hausse ou en baisse par rapport au bitcoin. Par exemple, une théorie populaire est que le marché des cryptomonnaies se dirige vers un marché haussier si les altcoins augmentent. En 2017, par exemple, une baisse significative de la dominance BTC a signalé une flambée des prix des altcoins (plutôt qu'une baisse des prix du BTC), coïncidant avec l'entrée de l'ensemble du marché dans une phase haussière.

D’une cryptomonnaie à des milliers

En 2011, le premier altcoin, le litecoin, a vu le jour, et en 2013, « l’année du bitcoin » selon le magazine Forbes, le nombre de nouveaux altcoins entrant sur le marché a commencé à augmenter rapidement. En mai 2013, le marché des cryptomonnaies comptait au moins dix tokens, dont le litecoin (LTC) et le XRP de Ripple

Parallèlement le prix du Bitcoin a grimpé en flèche, car de plus en plus d'investisseurs ont découvert pour la première fois le monde des actifs numériques. Pourtant, même avec quelques nouveaux concurrents, la dominance du BTC est restée à environ 95 % pendant cette période. 

La naissance d’Ethereum

En 2015, Vitalik Buterin et une équipe de développeurs ont lancé le réseau Ethereum (ETH). Il s’est mis à rivaliser le Bitcoin en tant que blockchain permettant plus de cas d’utilisation au-delà des services financiers comme le transfert d’argent. Sans être gêné par la concurrence de l'éther (ETH), le token natif d'Ethereum, le bitcoin a continué de représenter environ 90 à 95 % du marché des cryptomonnaies. La situation n'a commencé à changer qu'en 2017 avec le début de l'explosion des offres initiales de tokens (ICO).

La fièvre ICO 

Les offres initiales de tokens (ICO) sont une méthode de financement participatif populaire pour les projets de cryptomonnaies en phase de lancement, et sont devenues une tendance importante de 2017 à 2018. Au cours de cette période plus 2 000 ICO ont été lancées, avec plus de 10 milliards de dollars collectés. Des fonds ont commencé à circuler du bitcoin vers bon nombre des nouveaux altcoins qui sont apparus à ce moment-là. Certains investisseurs pensaient que les cas d'utilisation étaient convaincants, mais peu reconnus, alors que d'autres souhaitaient tirer parti des fluctuations de prix spectaculaires. 

L’afflux sans précédent de la concurrence des altcoins a entraîné un premier déclin majeur de la dominance du Bitcoin, ce dernier tombant à son plus bas niveau historique d’environ 37 % en janvier 2018. 

L’hiver crypto 2018

Bien qu'elle ait suscité une attention considérable pour la cryptomonnaie, l'explosion des ICO a finalement peu duré. Les investisseurs ont réalisé que de nombreux projets issus d'ICO manquaient de fondamentaux ou avaient des pratiques commerciales douteuses. Certains projets ont même fait l’objet d’un examen réglementaire par les autorités américaines et d'autres pays. Cette augmentation du sentiment négatif a finalement contaminé toute l’industrie, envoyant l’ensemble du marché des cryptomonnaies dans une période prolongée de baisse et de stagnation des prix.

Le rebond du Bitcoin

Compte tenu de la baisse des valeurs de nombreux altcoins et de la désillusion générale des investisseurs pour les ICO, la dominance du BTC est remontée progressivement à plus de 50 % fin 2018. 

En 2019, le prix du bitcoin a subi une légère reprise, s'échangeant à environ 7 000 $ en fin d'année, tandis que la dominance du BTC a atteint environ 70 % en septembre. Cependant, l'actif numérique restera relativement immobile jusqu'à ce que la pandémie de la COVID-19 éclate en 2020.

Le marché du COVID

À partir de 2020, à la suite d’une courte baisse attribuée à la COVID, le marché des cryptomonnaies allait entrer dans une tendance haussière record. Simultanément, la dominance BTC atteignait 72 % en janvier 2021, son plus haut niveau depuis 2017, avant de s'effondrer à 39 % au milieu de l'année 2021. 

Avec la pandémie imminente, de nombreuses personnes, ennuyées et coincées chez elles, se sont tournées vers la spéculation sur séance et l’investissement pour passer le temps. Pendant ce temps, pour compenser le ralentissement économique de la pandémie, les gouvernements du monde entier ont distribué des dons en espèces pour stimuler leurs économies en difficulté. Les traders particuliers ont investi une partie considérable de ces fonds dans des actions, le forex ou le marché des cryptomonnaies pour la première fois.

Aujourd'hui, après que les médias aient porté leur attention sur la crypto au cours de la seconde moitié de 2020, les altcoins sont devenus un choix de plus en plus attrayant, bien que risqué, pour les investisseurs particuliers, en particulier les nouveaux arrivants à la recherche d'opportunités de gains rapides. Par exemple, le shiba inu (SHIB) a vu son prix augmenter de plus de 40 millions de pourcents en 2021. 

En outre, la croissance rapide des innovations telles que la finance décentralisée (DeFI) et les NFT, qui existent surtout sur plusieurs blockchains concurrentes comme Ethereum et Solana (SOL), a contribué à la perte de dominance du bitcoin. Le prix du Solana, par exemple, est passé de 1,50 $ à son plus haut niveau historique de 250 $ en 2021 après avoir suscité un intérêt institutionnel et commercial significatif pour sa technologie sous-jacente. 

Depuis lors, la dominance du BTC a eu du mal à dépasser les 50 %. La récente et lente hausse de la dominance du BTC peut avoir quelque chose à voir avec l’ETH 2.0, le passage tant attendu d’Ethereum à la preuve d’enjeu et le marché baissier en cours. 

Pour conclure

Ces dernières années, la croissance du marché des altcoins a affaibli la part de marché du bitcoin. Contrairement aux premières années, quand il y avait très peu de concurrents, le bitcoin est désormais en concurrence avec les tokens DeFi, le secteur des NFT de plus en plus populaire et des milliers d'autres cryptomonnaies. 

Même ainsi, le bitcoin est toujours la première cryptomonnaie en termes de capitalisation, et la dominance du BTC ne baissera pas de si tôt. Pour commencer, de nombreux investisseurs considèrent le bitcoin comme une réserve de valeur en raison de son offre limitée, d’où le surnom d'« or numérique ».

Mais surtout, le statut du Bitcoin en tant que toute première cryptomonnaie du secteur lui a donné un avantage concurrentiel sur le marché des actifs numériques. Cependant, l’histoire a montré que si quelque chose de mieux se présente, cet avantage du premier arrivé ne durera pas très longtemps. Il reste à voir s'il y aura une autre cryptomonnaie pour dominer le marché des cryptomonnaies comme le Bitcoin l'a fait jusqu'ici.