Qu'est-ce qu'Ethereum 2.0 et pourquoi est-ce important ?
Table des matières
Introduction
Qu'est-ce qu'Ethereum 2.0 ?
Différences entre Ethereum et Ethereum 2.0
La route vers Ethereum 2.0
Pour conclure
Qu'est-ce qu'Ethereum 2.0 et pourquoi est-ce important ?
AccueilArticles
Qu'est-ce qu'Ethereum 2.0 et pourquoi est-ce important ?

Qu'est-ce qu'Ethereum 2.0 et pourquoi est-ce important ?

Débutant
Published Nov 16, 2020Updated Jan 14, 2022
5m

Résumé

Ethereum 2.0 est une amélioration attendue depuis longtemps du réseau Ethereum (ETH) qui promet des améliorations significatives de la fonctionnalité et de l'expérience du réseau dans son ensemble. Parmi les mises à niveau les plus notables, citons le passage à la preuve d'enjeu (PoS), aux shard chains et à une nouvelle blockchain au centre, appelée beacon chain. Tous ces éléments, et bien d'autres encore, devraient être introduits progressivement grâce à une feuille de route soigneusement planifiée.

Mais ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Ethereum étant l'une des cryptomonnaies les plus populaires de la planète, il existe des détails importants sur ce qu'est réellement l'Ethereum 2.0 et sur son impact sur l'ensemble des cryptomonnaies.


Introduction

Depuis la sortie d'Ethereum, le développement de nouvelles technologies sous forme d'applications décentralisées (Dapps) et d'autres blockchains s'est considérablement développé. Plus important encore, bon nombre de ces technologies ont été construites sur le réseau Ethereum. Pensez à certaines des plus grandes innovations de finance décentralisée (DeFi) ; une grande partie d'entre elles fonctionnent sur Ethereum.
Malheureusement, des problèmes de scalabilité sont apparus. L'augmentation du nombre de transactions sur le réseau Ethereum s'accompagne d'une augmentation du coût d'exécution de ces transactions (qui sont payées en gas). Si Ethereum est censé être la plateforme qui ouvre la voie à la prochaine génération d'Internet, cela doit fonctionner d'un point de vue économique. Sinon, son inutilisation devient inintéressante.

C'est là que l'Ethereum 2.0 entre en jeu. Les mises à niveau ETH 2.0 proposées pour le réseau Ethereum sont censées résoudre, principalement, le problème de scalabilité. Ces améliorations créeront un contraste avec la version actuelle d'Ethereum, et seront toutes déployées selon une feuille de route soigneusement planifiée.


Qu'est-ce qu'Ethereum 2.0 ?

Ethereum 2.0 (également appelé Eth2 ou « Serenity ») est la mise à niveau prévue de longue date vers le réseau Ethereum qui promet, entre autres, d'améliorer la scalabilité du réseau. Par la mise en œuvre de plusieurs améliorations, la vitesse, l'efficacité et la scalabilité doivent être améliorées sans sacrifier la sécurité et la décentralisation.

Cette version d'Ethereum a toujours été à l'horizon, mais il a fallu quelques années pour la déployer. La raison principale est que la mise à l'échelle d'une blockchain de manière sécurisée et décentralisée est une tâche difficile.

Heureusement, Ethereum 2.0 vise à résoudre ce problème grâce à la mise en œuvre de certaines fonctionnalités très importantes. Ces nouvelles fonctionnalités créent plusieurs différences clés entre l'Ethereum que nous connaissons et l'Ethereum auquel nous devons nous attendre.


Différences entre Ethereum et Ethereum 2.0

Les principales différences entre Ethereum et Ethereum 2.0 impliquent l'utilisation du mécanisme de consensus de preuve d'enjeu (PoS), des shard chains, and de la beacon chain. Examinons ces différences plus en détail.


Preuve d'enjeu

La Preuve de travail (PoW) est la façon dont Ethereum (et de nombreuses autres blockchains) maintient le réseau sécurisé et à jour en récompensant les mineurs qui créent et valident les blocs sur la blockchain. Malheureusement, le PoW n'est pas scalable, car il exige une puissance de calcul croissante à mesure que la blockchain s'agrandit.
La preuve d'enjeu (PoS) résout ce problème en remplaçant la puissance de calcul par « l'enjeu ». En d'autres termes, tant que vous disposez d'un minimum de 32 ETH, vous pouvez les staker (c'est-à-dire les mettre en jeu), devenir un validateur et être payé pour confirmer des transactions. Si vous souhaitez en savoir plus sur le fonctionnement du PoS et du staking, consultez La preuve d'enjeu expliquée.


Sharding

Toute personne souhaitant accéder au réseau Ethereum doit le faire via un nœud. Un nœud stocke une copie de l'ensemble du réseau, ce qui signifie que le nœud doit télécharger, calculer, stocker et traiter chaque transaction depuis le début de l'existence d'Ethereum. Si, en tant qu'utilisateur, vous n'avez pas nécessairement besoin d'exécuter un nœud pour effectuer une transaction, cela ralentit tout.

Les chaînes Shard sont comme n'importe quelle autre blockchain, sauf qu'elles ne contiennent que des sous-ensembles spécifiques d'une blockchain entière. Cela permet aux nœuds de gérer uniquement une partie (ou un shard) du réseau Ethereum. Cela devrait augmenter le débit des transactions et la capacité globale d'Ethereum.


La chaîne Beacon

Les chaînes de shards fonctionnant en parallèle, il faut s'assurer qu'elles restent toutes synchronisées entre elles. La chaîne beacon s'en charge en fournissant un consensus à toutes les chaînes de shards fonctionnant en parallèle.

La chaîne beacon est une toute nouvelle blockchain qui joue un rôle central dans Ethereum 2.0. Sans cela, le partage d'informations entre les shards ne serait pas possible et la scalabilité serait inexistante. Pour cette raison, il a été déclaré qu'il s'agira de la première entité lancée sur la route vers Ethereum 2.0.


La route vers Ethereum 2.0

Le déploiement d'Ethereum 2.0 ne se fera pas en une seule fois. Au lieu de cela, il sera déployé en trois phases, chacune amenant des fonctionnalités distinctes afin de garantir le succès du nouvel Ethereum.

Phase 0

La première phase, ou phase 0, sera consacrée à la sortie de la chaîne Beacon, car elle est au cœur de la fonctionnalité des chaînes Shard. Il n'y aura pas encore de chaînes de shards, mais la chaîne beacon commencera à accepter les validateurs (c.-à-d. les stakers) par le biais d'un contrat de dépôt à sens unique.

Il est important de noter que tous les validateurs enregistrés qui stakent leur ETH ne pourront pas « retirer » leurs fonds tant que les chaînes de shards ne seront pas entièrement déployées. Cela signifie que les ETH des validateurs seront verrouillés jusqu'à la prochaine phase.

La phase 0 devrait être déployée en 2020.


Phase 1/1.5

La phase suivante est en fait un mélange de deux phases : la phase 1 et la phase 1.5. La phase 1 introduira des chaînes de shard, qui permettront aux validateurs de créer des blocs sur la blockchain via PoS. La phase 1.5 est celle où le réseau principal d'Ethereum introduira officiellement les chaînes de shard et commencera à passer de PoW à PoS.

La Phase 1/1.5 est attendue pour 2021.


Phase 2

La phase finale sera la phase 2, c'est-à-dire lorsque Ethereum 2.0 prendra en charge des shards entièrement formés et deviendra le réseau officiel d'Ethereum. Les chaînes Shard pourront également fonctionner avec des smart contracts, ce qui permettra aux développeurs de Dapps et d'autres technologies de s'intégrer de manière transparente à Ethereum 2.0.

La phase 2 devrait être lancée en 2021 ou plus tard.


Pour conclure

Ethereum 2.0 est une mise à niveau importante du réseau Ethereum pour un certain nombre de raisons, notamment en ce qui concerne la scalabilité. Sans les nouvelles fonctionnalités dont le PoS, les chaînes shards et de la chaîne beacon, Ethereum pourrait finalement devenir trop encombrée et ne plus être la première plateforme de smart contracts de l'écosystème des cryptomonnaies.

Le déploiement d'Eth2 prendra un certain temps, et il se peut même qu'il soit plus long que prévu. La bonne nouvelle, c'est qu'elle est déjà en cours et que les développeurs Ethereum s'efforcent d'arriver au bout.

Vous avez d'autres questions concernant Ethereum 2.0 et les actifs numériques ? Consultez notre plateforme de questions réponses, Ask Academy, où la communauté Binance répondra à vos questions.