Que sont les blockchains avec et sans autorisation ?
Accueil
Articles
Que sont les blockchains avec et sans autorisation ?

Que sont les blockchains avec et sans autorisation ?

Intermédiaire
Publié le Feb 20, 2023Mis à jour le Jun 22, 2023
6m

Résumé

Les blockchains sans autorisation sont ouvertes Ă  l’utilisation de tous. Vous pouvez mĂȘme participer Ă  leurs mĂ©canismes de consensus, Ă  condition de remplir des conditions spĂ©cifiques. Bitcoin, Ethereum et BNB Chain sont tous des exemples de blockchains sans autorisation, qui sont gĂ©nĂ©ralement transparentes et dĂ©centralisĂ©es.

Les blockchains Ă  autorisation, en revanche, nĂ©cessitent des invitations pour les rejoindre. Elles sont gĂ©nĂ©ralement utilisĂ©es dans des contextes professionnels privĂ©s et adaptĂ©es Ă  certains cas d’utilisation. Le pouvoir est limitĂ© Ă  un petit groupe de validateurs qui prennent la plupart des dĂ©cisions concernant le rĂ©seau. La transparence peut ĂȘtre limitĂ©e, mais le temps de mise Ă  niveau du rĂ©seau et son Ă©volutivitĂ© sont souvent grandement amĂ©liorĂ©s.

Introduction

Avez-vous dĂ©jĂ  rĂ©flĂ©chi au type de blockchain que vous utilisez au-delĂ  qu’elle soit Ă  preuve de travail (PoW) ou Ă  preuve d’enjeu (PoS) ? Chaque blockchain peut en fait ĂȘtre considĂ©rĂ©e comme Ă©tant sans autorisation ou avec autorisation. Comprendre ces deux catĂ©gories peut vous aider Ă  en savoir plus sur les caractĂ©ristiques d’une blockchain et sur sa fluiditĂ©.  

Que sont les blockchains avec et sans autorisation ?

Il existe plus d’un type de blockchain. L’une des distinctions les plus importantes est de savoir si une blockchain est sans autorisation ou avec autorisation. Vous ĂȘtes trĂšs probablement dĂ©jĂ  familier avec les blockchains sans autorisation, que tout le monde peut utiliser. L’utilisation du rĂ©seau et la participation au processus de validation sont Ă©galement ouvertes Ă  tous. Bitcoin, BNB Chain, et Ethereum sont toutes des blockchains sans autorisation.

Une blockchain Ă  autorisation exige que les participants reçoivent l’autorisation de participer. Ces blockchains sont gĂ©nĂ©ralement utilisĂ©es dans un cadre privĂ©, par exemple au sein d’une organisation ou d’une entreprise. Par exemple, une entreprise peut utiliser le cadre de blockchain Hyperledger Fabric pour crĂ©er une blockchain Ă  autorisation pour son systĂšme de chaĂźne d’approvisionnement. Si vous voulez participer au rĂ©seau, il faut qu’un administrateur vous accorde spĂ©cifiquement l’accĂšs.

Bref historique et contexte

La technologie blockchain remonte au white paper du bitcoin de Satoshi Nakamoto. La technologie prĂ©sentĂ©e dans le white paper (livre blanc) est une blockchain sans autorisation grĂące Ă  laquelle des utilisateurs gĂ©nĂšrent un consensus sans concertation. Cette tendance sans autorisation s’est poursuivie, le modĂšle du Bitcoin ayant influencĂ© plusieurs gĂ©nĂ©rations de blockchains. Les valeurs et l’éthique du Bitcoin et de ses descendants sont adaptĂ©es au blockchains publiques et sans autorisation.

Les caractĂ©ristiques de la blockchain se sont Ă©galement rĂ©vĂ©lĂ©es intĂ©ressantes pour les applications privĂ©es. Son immuabilitĂ©, sa transparence (Ă  certains Ă©gards) et sa sĂ©curitĂ© ont suscitĂ© un besoin de voir des blockchains offrir une expĂ©rience alternative incluant un fonctionnement dĂ©pendant d’autorisations d’accĂšs. 

Pour rĂ©pondre Ă  ce besoin, les dĂ©veloppeurs de blockchains ont crĂ©Ă© des cadres Ă  autorisation ou des blockchains personnalisĂ©es pour une utilisation par des tiers. Comme mentionnĂ© prĂ©cĂ©demment, Hyperledger Fabric est l’un de ces cadres. Quorum, MultiChain et Ethereum Geth fournissent Ă©galement des structures privĂ©es pour les besoins des entreprises.

Caractéristiques principales

Les caractĂ©ristiques ci-dessous ne s’appliquent pas toujours Ă  toutes les blockchains qu’elles soient avec ou sans autorisation. Cependant, en gĂ©nĂ©ral, vous trouverez que la plupart d’entre elles correspondent aux standards prĂ©sentĂ©s.


À autorisation

Sans autorisation

Transparence

Limitée

Ouvrir

Utilisateurs

Sur invitation

Ouverte Ă  tous

Actifs numériques / tokens

Rare

Commun

Processus de consensus
sur l’évolutivitĂ©

Court

Long

L’évolutivitĂ©

Sous contrĂŽle

Complexe

Autorité du réseau

Décentralisé

Avantages et inconvénients

Les blockchains sans autorisation : Avantages

  1. Le potentiel de dĂ©centralisation. Toutes les blockchains sans autorisation ne sont pas dĂ©centralisĂ©es, mais elles ont gĂ©nĂ©ralement le potentiel d’ĂȘtre hautement dĂ©centralisĂ©es. Tout le monde peut participer au mĂ©canisme de consensus ou utiliser un rĂ©seau sans autorisation s’il le souhaite et s’il dispose des ressources pour le faire.

  2. Un consensus du groupe. Les utilisateurs peuvent participer activement aux modifications du rĂ©seau et en dĂ©cider. Les validateurs et les utilisateurs du rĂ©seau peuvent Ă©galement « voter alĂ©atoirement », et les changements impopulaires peuvent conduire Ă  la crĂ©ation de versions forkĂ©es d’un rĂ©seau.

  3. La facilitĂ© d’accĂšs. N’importe qui peut crĂ©er un portefeuille et rejoindre un rĂ©seau sans autorisation, car ces rĂ©seaux sont facilement accessibles et prĂ©sentent des barriĂšres Ă  l’entrĂ©e relativement faibles.

Les blockchains sans autorisation : Inconvénients

  1. Les dĂ©fis liĂ©s Ă  l’évolutivitĂ©.Les blockchains sans autorisation doivent gĂ©rer de grandes bases d’utilisateurs et un volume de trafic Ă©levĂ©. Les mises Ă  niveau du rĂ©seau visant Ă  amĂ©liorer l’évolutivitĂ© doivent faire l’objet d’un consensus du groupe pour ĂȘtre mises en Ɠuvre efficacement.

  2. La prĂ©sence d’acteurs malveillants. Étant donnĂ© que n’importe qui peut rejoindre des blockchains sans autorisation, il existe toujours un risque de rencontrer des acteurs malveillants sur ces rĂ©seaux.

  3. Une transparence excessive. La plupart des informations sur les blockchains sans autorisation sont libres d’ĂȘtre consultĂ©es par tout le monde, ce qui pose des problĂšmes potentiels de confidentialitĂ© et de sĂ©curitĂ©.

Les blockchains à autorisation : Avantages

  1. L’ Ă©volutivitĂ©. Une blockchain Ă  autorisation est gĂ©nĂ©ralement gĂ©rĂ©e par une entitĂ© ayant un certain degrĂ© de contrĂŽle sur les validateurs. Les mises Ă  niveau peuvent donc ĂȘtre rĂ©alisĂ©es assez facilement.

  2. Une personnalisation facile. Une blockchain Ă  autorisation peut ĂȘtre construite dans un but prĂ©cis, ce qui la rend efficace pour une fonction particuliĂšre. Si les besoins Ă©voluent, la blockchain peut ĂȘtre facilement personnalisĂ©e.

  3. Un degrĂ© de transparence contrĂŽlĂ©. Un opĂ©rateur de blockchain autorisĂ© peut dĂ©terminer un niveau de transparence appropriĂ© pour le rĂ©seau, en fonction de son cas d’utilisation.

  4. Une entrée sur invitation uniquement. Vous pouvez contrÎler exactement qui peut et ne peut pas participer à la blockchain.

Les blockchains à autorisation : Inconvénients

  1. La centralisation. Le pouvoir est probablement contrĂŽlĂ© par une entitĂ© centrale ou un petit groupe de validateurs choisis par le propriĂ©taire de la blockchain. Cela signifie que les dĂ©cisions relatives au rĂ©seau n’incluront probablement pas toutes les parties prenantes.

  2. La vulnérabilité aux attaques. Les blockchains à autorisation ont généralement moins de validateurs, ce qui rend leur mécanisme de consensus moins résistant aux attaques.

  3. Le risque de censure. Une collusion sur le rĂ©seau rĂ©seau ou les mises Ă  jour introduites par l’opĂ©rateur de la blockchain prĂ©sentent un risque de censure. Si suffisamment d’acteurs se mettent d’accord pour le faire, les informations de la blockchain pourraient ĂȘtre modifiĂ©es.

Devrais-je utiliser une blockchain avec ou sans autorisation ?

La rĂ©ponse Ă  cette question est assez simple. Si vous cherchez Ă  crĂ©er un service ouvert Ă  tous, vous avez besoin d’une blockchain sans autorisation. Cependant, le fait d’avoir une blockchain sans autorisation ne signifie pas que vous devez suivre l’ensemble standard de principes et d’objectifs. En fait, votre blockchain pourrait ĂȘtre centralisĂ©e et sans autorisation en mĂȘme temps. Vous pouvez Ă©galement inclure d’autres Ă©lĂ©ments de confidentialitĂ© si vous le souhaitez.

Si vous cherchez Ă  utiliser une blockchain dans un environnement privĂ©, tel qu’une entreprise ou un gouvernement, une blockchain Ă  autorisation serait plus adaptĂ©e. Encore une fois, votre blockchain n’a pas Ă  suivre les caractĂ©ristiques habituelles associĂ©es aux blockchains Ă  autorisation ; elle pourrait ĂȘtre complĂštement transparente et ouverte Ă  la vue du public.

Conclusion

MĂȘme si vous ne rencontrerez probablement que des blockchains sans autorisation en tant qu’investisseur ou trader de cryptomonnaies, il est utile de comprendre en quoi elles sont diffĂ©rentes des blockchains Ă  autorisation. Il est facile d’avoir une vision singuliĂšre de la technologie du registre distribuĂ© (DLT) qui correspond au modĂšle crypto transparent, public et dĂ©centralisĂ©. Cependant, ces paramĂštres peuvent changer. En fait, de nombreuses entreprises privĂ©es utilisent des blockchains Ă  autorisation qui ne correspondent pas Ă  l’idĂ©e conventionnelle de la blockchain.

Plus d’informations