Qu'est-ce qu'une passerelle blockchain ?
Table des matières
Introduction
Pourquoi avons-nous besoin de passerelles blockchain ?  
Comment fonctionnent les passerelles blockchain ? 
Quels types de passerelles blockchain existe-t-il ? 
Avantages des passerelles blockchain
Risques des passerelles blockchain
Quel est l’avenir des passerelles blockchain ? 
Pour conclure
Qu'est-ce qu'une passerelle blockchain ?
Accueil
Articles
Qu'est-ce qu'une passerelle blockchain ?

Qu'est-ce qu'une passerelle blockchain ?

Intermédiaire
Publié(e) Jun 22, 2022Mis à jour Nov 11, 2022
7m

Résumé

Une passerelle blockchain est un protocole reliant deux blockchains pour permettre les interactions entre elles. Si vous possédez des bitcoins mais que vous souhaitez participer à une activité DeFi sur le réseau Ethereum, une passerelle blockchain vous permet de le faire sans vendre vos bitcoins. Les passerelles blockchain sont fondamentales pour atteindre l’interopérabilité dans l’espace blockchain.

 

Introduction

Pour comprendre ce qu’est une passerelle blockchain, vous devez d’abord comprendre ce qu’est une blockchain. Bitcoin, Ethereum et BNB Smart Chain font partie des principaux écosystèmes blockchain, qui reposent tous sur des protocoles de consensus, langages de programmation et règles système différents. 

Une passerelle blockchain est un protocole reliant deux blockchains séparées économiquement et technologiquement pour permettre des interactions entre elles. Ces protocoles fonctionnent comme un pont physique reliant une île à une autre, les îles étant des écosystèmes blockchain séparés.

Ainsi, les passerelles blockchain permettent ce qu’on appelle l’interopérabilité, ce qui signifie que les actifs numériques et les données hébergées sur une blockchain peuvent interagir avec une autre. L'interopérabilité est la pierre angulaire d'Internet : les machines du monde entier utilisent le même ensemble de protocoles ouverts pour communiquer entre elles. Dans l'espace blockchain, où il existe de nombreux protocoles distincts, les passerelles blockchain sont essentielles pour permettre une facilité similaire d'échange de données et de valeur. 


Pourquoi avons-nous besoin de passerelles blockchain ?  

Au fur et à mesure que l’espace blockchain s’est développé et étendu, l’une des limites les plus importantes a été le manque de capacité des différentes blockchains à travailler ensemble. Chaque blockchain possède ses propres règles, tokens, protocoles et smart contracts. Les passerelles Blockchain aident à briser ces silos et à connecter les écosystèmes cryptographiques isolés. Un réseau interconnecté de blockchains permet d'échanger facilement des tokens et des données entre eux. 

En plus de permettre les transferts inter-chaînes, les passerelles blockchain offrent d'autres avantages. Elles permettent aux utilisateurs d'accéder à de nouveaux protocoles sur d'autres chaînes et aux développeurs de différentes communautés blockchain de collaborer. En d’autres termes, les passerelles blockchain sont un élément essentiel d’un avenir interopérable de l’industrie blockchain.

 

Comment fonctionnent les passerelles blockchain ? 

Le cas d’utilisation le plus courant pour une passerelle blockchain est le transfert de tokens. Par exemple, vous souhaitez transférer vos bitcoins (BTC) sur le réseau Ethereum. L'un des moyens consiste à vendre vos BTC, puis à acheter de l'ether (ETH). Cependant, cela impliquerait des frais de transaction et vous exposerait à la volatilité des prix. 

Vous pouvez également atteindre cet objectif en utilisant une passerelle blockchain sans vendre votre crypto. Lorsque vous transférez 1 BTC vers un portefeuille Ethereum, un contrat de passerelle blockchain verrouillera votre BTC et créera un montant équivalent de Wrapped BTC (WBTC), il s'agit d'un token ERC20 compatible avec le réseau Ethereum. Le montant de BTC que vous souhaitez transférer est verrouillée dans un smart contract, et les tokens équivalents sur le réseau blockchain de destination sont émis. Un token wrappé est une version tokenisée d'une autre cryptomonnaie. Il est lié à la valeur de l'actif qu'il représente et peut généralement être échangé contre celui-ci (déwrappé) à tout moment.

Du point de vue de l'utilisateur, ce processus comporte quelques étapes. Pour utiliser Binance Bridge, par exemple, vous devez d’abord sélectionner la chaîne à partir de laquelle vous souhaitez effectuer le transfert et spécifier le montant. Vous déposerez ensuite la crypto à une adresse générée par la passerelle. Une fois la cryptomonnaie envoyée à l'adresse avant la fin de la fenêtre horaire, Binance Bridge vous enverra un nombre équivalent de tokens wrappés sur la blockchain cible. Si vous souhaitez reconvertir vos fonds, il vous suffit de suivre le processus dans le sens inverse.

 

Quels types de passerelles blockchain existe-t-il ? 

Les passerelles blockchain peuvent être classées en fonction de leurs caractéristiques, mécanismes et niveaux de centralisation. 

Comparaison des passerelles custodial et non-custodial

Une catégorisation courante consiste à diviser les passerelles blockchain en deux types : custodial (centralisées) et non custodial (décentralisées). 

Les passerelles custodial obligent les utilisateurs à faire confiance à une entité centrale pour gérer le système en toute sécurité. Les utilisateurs doivent faire des recherches approfondies pour s’assurer que cette entité est digne de confiance. 

Les passerelles non custodial fonctionnent de manière décentralisée, en s’appuyant sur des smart contracts pour gérer les processus de verrouillage et d'émission crypto, éliminant ainsi le besoin de faire confiance à un opérateur centralisé. Dans ce cas, la sécurité du système est aussi performante que le code sous-jacent.

Passerelles blockchain par fonctions

Une autre classification est basée sur le fonctionnement de la passerelle. Voici quelques exemples de passerelles d'actifs wrappés et de passerelles de sidechain.

Les passerelles d'actifs wrappés permettent l'interopérabilité des cryptomonnaies, par exemple, le portage de bitcoins sur le réseau Ethereum en wrappant des BTC en Wrapped BTC (WBTC), un token ERC20 compatible avec le réseau Ethereum. Les passerelles sidechain relient la blockchain parente à sa sidechain enfant, ce qui permet une interopérabilité entre les deux. Elles sont nécessaires parce que le parent et la sidechain peuvent avoir des mécanismes de consensus différents. Par exemple, xDai Bridge relie le mainnet Ethereum à Gnosis Chain (anciennement xDai blockchain), une sidechain de paiement stable basée sur Ethereum. xDai est sécurisé par un ensemble de validateurs différents de ceux qui maintiennent le réseau Ethereum. La passerelle xDai permet un transfert de valeur facile entre les deux chaînes.

Passerelles blockchain par mécanismes 

Il existe des passerelles unidirectionnelles et bidirectionnelles. Une passerelle unidirectionnelle signifie que les utilisateurs ne peuvent transférer les actifs que vers seule et même blockchain de destination, et pas dans le sens inverse. Les passerelles bidirectionnelles permettent de transférer les actifs dans les deux sens. 

 

Avantages des passerelles blockchain

L'avantage le plus important des passerelles blockchain est leur capacité à améliorer l'interopérabilité. 
Elles permettent l'échange de tokens, d'actifs et de données sur différentes blockchains, que ce soit entre des protocoles couche 1 et couche 2 ou diverses sidechains. Par exemple, le WBTC permet aux utilisateurs de bitcoins d'utiliser les applications décentralisées (dapps) et les services DeFi de l'écosystème Ethereum. L'interopérabilité du secteur blockchain est essentielle au succès futur de l’industrie.

Un autre avantage des passerelles blockchain est d'améliorer la scalabilité. Certaines passerelles blockchain peuvent gérer un grand nombre de transactions, améliorant ainsi l’efficacité. Par exemple, la passerelle Ethereum-Polygon est une passerelle bidirectionnelle décentralisée qui fonctionne comme une solution de scalabilité pour le réseau Ethereum. Par conséquent, les utilisateurs peuvent bénéficier de transactions plus rapides et de coûts de transaction réduits.

 

Risques des passerelles blockchain

Dans le même temps, les passerelles blockchain ont certaines limites. Les pirates ont exploité des vulnérabilités des smart contracts de certains passerelles blockchain. Des quantités massives de crypto ont été détournées de passerelles par des acteurs malveillants. 

Les passerelles custodial peuvent exposer les utilisateurs à des risques de garde. L’entité centralisée derrière une passerelle custodial pourrait théoriquement voler les fonds des utilisateurs. Lorsque vous utilisez des passerelles custodial, optez pour des services établis ayant des antécédents à long terme. 

Une autre limitation technique potentielle est les goulets d'étranglement liés aux nombres de transactions. Le goulot d'étranglement lié à la capacité d'une chaîne unique peut nuire à l'interopérabilité de blockchains à grande échelle. 

Bien qu’une passerelle puisse réduire la congestion sur un réseau, le déplacement des actifs vers une autre chaîne ne résout pas le problème de scalabilité, car les utilisateurs n’auront pas toujours accès à la même suite de dapps et de services. Par exemple, certains dapps Ethereum ne sont pas disponibles sur la passerelle Polygon, ce qui limite son efficacité en terme de scalabilité.

Enfin, les passerelles blockchain pourraient exposer les protocoles sous-jacents à des risques liés à la disparité de confiance. Parce que les passerelles blockchain connectent différentes blockchains, la sécurité globale des réseaux interconnectés n'est qu'aussi forte que le maillon le plus faible. 

 

Quel est l’avenir des passerelles blockchain ? 

Internet est un système révolutionnaire en partie à cause de sa grande interopérabilité. Les passerelles blockchain sont essentiels pour améliorer l’interopérabilité et l’adoption massive de l’industrie blockchain. Elles ont permis certaines innovations essentielles, permettant aux utilisateurs d'échanger des actifs entre de nombreux protocoles blockchain. Le nombre de passerelles blockchain a considérablement augmenté et avec lui, la quantité d'utilisateurs et le volume total de transactions.  

Le besoin de passerelles blockchain continuera probablement de croître à mesure que l'Internet se tournera vers le Web3. Les innovations futures pourraient offrir une plus grande scalabilité et efficacité aux utilisateurs et aux développeurs. Il peut y avoir des solutions innovantes pour gérer les risques de sécurité associés aux passerelles. Les passerelles blockchain font partie intégrante de la construction d'un espace blockchain interopérable, ouvert et décentralisé. 


Pour conclure

Le développement de l’industrie blockchain est motivé par des innovations constantes. Il y a les protocoles pionniers comme les réseaux Bitcoin et Ethereum, suivis d’une myriade de blockchains alternatives de couche 1 et de couche 2. Le nombre de cryptomonnaies et de tokens a augmenté de manière exponentielle. 

Avec des règles et des technologies distinctes, ils ont besoin de passerelles blockchain pour être interconnectés. Un écosystème blockchain relié par des passerelles est plus cohérent et interopérable, ouvrant des opportunités pour une meilleure scalabilité et efficacité. Avec de nombreuses attaques sur les passerelles blockchain, la recherche d’une conception de passerelle plus sûre et plus robuste se poursuit.