Que sont les exchanges imbriqués et pourquoi devriez-vous les éviter ?
Table des matières
Introduction

Qu'est-ce que l'imbrication ?
Qu'est-ce qu'un exchange de cryptomonnaies imbriqué ?
Quels sont les risques de l'imbrication ?
Quels sont les dangers que représente un exchange de cryptomonnaies imbriqué ?
Quelle est la différence entre un exchange imbriqué et un exchange décentralisé ?
L'incident de exchange imbriqué Suex
Comment repérer un exchange imbriqué ?
Pour conclure
Que sont les exchanges imbriqués et pourquoi devriez-vous les éviter ?
AccueilArticles
Que sont les exchanges imbriqués et pourquoi devriez-vous les éviter ?

Que sont les exchanges imbriqués et pourquoi devriez-vous les éviter ?

Débutant
Publié(e) Dec 3, 2021Mis à jour Jan 14, 2022
6m

Résumé

Un exchange de cryptomonnaies imbriqué offre à ses clients des services de trading par l'intermédiaire d'un compte d'un autre exchange. Il ne facilite ainsi pas le trading en lui même. Il faut plutôt voir celui-ci comme une passerelle entre les utilisateurs et les autres fournisseurs de services. L'imbrication est couramment utilisée dans les banques traditionnelles afin de fournir des services (tels que des virements internationaux) que celles-ci ne permettent pas par défaut.

Dans la cryptosphère, les exchanges imbriqués sont souvent laxistes sur les processus de KYC et d'AML. Ce manque de conformité est donc souvent exploité par les cybercriminels. Les exchanges imbriqués soutiennent donc le blanchiment d'argent, les arnaqueurs et les paiements de ransomware.

Lorsque vous tradez sur un exchange imbriqué, vous lui donnez accès à la gestion de vos actifs. Hélas, ces exchanges offrent moins de sécurité et de garanties qu'un exchange centralisé ou décentralisé aux normes. Vous pouvez également vous retrouver confronté à des problèmes juridiques selon l'exchange imbriqué que vous utilisez.

Lorsque vous utilisez un exchange, assurez-vous que celui-ci soit conforme aux normes KYC et AML. Ce processus de conformité prend quelques jours. Ainsi, lorsqu'un exchange vous permet d'effectuer des transactions presque instantanément et sans limites et le tout, sans vous avoir vérifié, la méfiance est de mise. Un exchange légitime ne cachera jamais la manière d'exécution des trades effectués et vous pourrez facilement consulter la source de vos fonds via un explorateur blockchain.

Introduction

Lorsque vous achetez et vendez des cryptomonnaies, il est essentiel d'utiliser un site Web de confiance. Mais effectivement, vous devez être patient le temps que vos vérifications KYC et AML soient effectuées. N'oubliez pas que celles-ci sont également là pour vous protéger. Cette impatience conduit certains utilisateurs à utiliser des exchanges ne demandant peu ou pas de vérification. 

Si certains seront des exchanges décentralisés parfaitement légitimes, d'autres seront des exchanges imbriqués utilisant de l'argent sale. La sécurité de vos fonds n'est jamais garantie avec un exchanges imbriqué. Pour assurer la sécurité de vos cryptomonnaies, il est important de comprendre ce que sont les exchanges imbriqués, ce qu'ils font et comment vous pouvez les reconnaître.


Qu'est-ce que l'imbrication ?

L'imbrication se produit lorsqu'un fournisseur de services financiers crée un compte auprès d'une autre institution financière dans le but d' utiliser ses services. Le titulaire du compte agit ensuite comme une passerelle, offrant des services à ses clients via le compte imbriqué. Cela se produit pour de nombreuses raisons. Par exemple, une banque d'un pays fournira ses services bancaires et son écosystème à une banque opérant dans un autre pays connu sous le nom de correspondant bancaire.

Imaginez un client souhaitant virer de l'argent sur un compte bancaire en Australie. La banque de ce client n'est pas en mesure de faire son virement, mais peut faire appel à un correspondant bancaire pour transférer les fonds. La banque de ce client traitera la demande de virement via son compte imbriqué auprès du correspondant bancaire. Le correspondant bancaire doit faire preuve de prudence et de diligence raisonnable à l'égard de la banque avec laquelle il travaille. Le correspondant bancaire servant essentiellement des clients qu'elle ne connaît pas, doit faire confiance au titulaire du compte imbriqué.

Qu'est-ce qu'un exchange de cryptomonnaies imbriqué ?

Un exchange de cryptomonnaies imbriqué fonctionne de manière assez simple. Une entité ou une personne crée un compte auprès d'un exchange réglementé. Elle utilise ensuite ce compte pour offrir des services de trading à des tiers via son compte imbriqué. Ces exchanges imbriqués sont parfois connus sous le nom d'exchanges instantanés et ont souvent plusieurs comptes sur différents exchanges.
Certains peuvent exiger des documents d'identité alors que d'autres n'exigent rien du tout. Ceux-ci sont donc très populaire auprès auprès des escrocs, des fraudeurs et des utilisateurs de ransomware. Certains exchanges imbriqués autorisent même l'achat et la vente de cryptomonnaies en personne avec de l'argent liquide.

Quels sont les risques de l'imbrication ?

Dans le domaine de la finance traditionnelle, l'un des principaux problèmes est le risque de blanchiment d'argent. Vu que le correspondant bancaire ne traite directement qu'avec la banque sous-jacente, il ne sait pas avec qui il traite. C'est pourquoi l'imbrication exige une due diligence renforcés de banque sous-jacente. Des individus ou des pays entiers peuvent être placés sur liste noire et faire l'objet de sanctions. Si une banque sous-jacente ne respecte pas ces règles, la banque répondante peut finir par soutenir des activités illégales, telles que l'évitement de sanctions ou le blanchiment d'argent.

L'industrie des cryptomonnaies étant occupée à établir des réglementations robustes, il est facile pour les exchanges imbriqués de fonctionner de passer sous les radars. Un exchange imbriqué peut très facilement ouvrir un compte sur un exchange de cryptomonnaies réputé sans que celui-ci ne le sache.

Quels sont les dangers que représente un exchange de cryptomonnaies imbriqué ?

Lorsque vous utilisez un exchange de cryptomonnaies imbriqué, cela ne nuit pas seulement aux exchanges centralisés. Vous et vos fonds êtes également en danger pour plusieurs raisons :

1. Vos dépôts ont moins de garanties de sécurité qu'avec un exchange réglementé.

2. Vous soutenez peut-être des activités illégales qui financent le crime et le terrorisme.

3. Les autorités de régulation peuvent fermer l'exchange, entrainant ainsi la perte de vos fonds.

4. Vous pouvez faire face à des répercussions juridiques de la part des forces de l'ordre si vous travaillez sciemment avec un exchange impliqué dans une activité illicite.

La meilleure façon d'éviter ces problèmes est de ne pas utiliser d'exchanges de cryptomonnaies imbriqués. Mais il est vrai que les repérer n'est pas toujours évident. C'est pourquoi nous allons vous présenter quelques conseils qui vous permettront de les repérer.

Quelle est la différence entre un exchange imbriqué et un exchange décentralisé ?

Aux premiers abords, exchanges imbriqués et exchanges décentralisés semblent similaires. Les exchanges décentralisés n'exigent pas de processus deKYC et les exchanges imbriqués peuvent avoir des processus KYC laxistes ou ne pas en avoir du tout. Cependant, la manière dont ils traitent les transactions est différente. Un exchange décentralisé mettra directement en relation les acheteurs avec les vendeurs ou utilisera même des pools de liquidité. L'exchange ne prendra jamais la garde des cryptomonnaie tradées. En effet, le processus est géré par des smart contracts . En revanche, un exchange imbriqué prendra directement en charge la garde de vos cryptomonnaie et utilisera les services d'un autre exchange.

L'incident de exchange imbriqué Suex

Prenons un exemple concret. Le 21 septembre 2021, l'Office of Foreign Assets Control (OFAC) a sanctionné l'exchange de cryptomonnaies Suex, basé en République tchèque et opérant depuis la Russie. Suex OTC a fourni un service d'exchange de cryptomonnaies imbriqué à l'aide de Binance et d'autres exchanges connus pour servir ses clients. Suex offrait peu ou pas de KYC et proposait même des échanges de cryptomonnaies en personne.

Selon une étude menée par Chainalysis, Suex a contribué au lancement d'un grand nombre de fonds provenant d'attaques et de piratages de ransomwares. Binance a désactivé de manière proactive plusieurs comptes associés à Suex, et l'OFAC a mis sur liste noire près de 30 portefeuilles Bitcoin, Tether et Ethereum différents. L'offboarding de Binance comprenait également Chatex, une banque de cryptomonnaies avec des liens signalés à Suex. Chatex a depuis lors fait l'objet de sanctions connexes de la part de l'OFAC. Toute personne ayant traité avec Suex court désormais un risque juridique, et l'entreprise a retiré son site Web depuis la décision de l'OFAC.

Comment repérer un exchange imbriqué ?

Les exchanges imbriqués ne font généralement pas ressortir le fait qu'ils sont des exchanges imbriqués. Les points suivants constituent un bon début pour débusquer un exchange imbriqué et ainsi assurer votre sécurité et celle de vos fonds :

1. Ils n'ont pas besoin de contrôles KYC ou AML ni de documents d'identité. S'inscrire à un exchange presque instantanément sans aucune limite est en soit déjà un bon avertissement.

2. L'interface utilisateur ne montre pas clairement où les trades ont lieu.

3. Il n'est pas clairement indiqué que l'exchange facilite les trades. Un exchange légitime indiquera que les transactions ont lieu directement sur sa plateforme et non sur un compte imbriqué.

4. L'exchange regroupe différents taux que vous pouvez choisir. Cela signifie que l'exchange utilise des comptes imbriqués avec plusieurs exchanges.

5. Si vous pensez avoir utilisé un exchange imbriqué, essayez de suivre la piste de vos cryptomonnaies sur la blockchain avec un explorateur de blockchain. Vous constaterez peut-être qu'il provient d'un portefeuille associé à un autre exchange.

Pour conclure

Il est toujours plus sûr d'acheter vos Bitcoins, vos BNB et vos cryptomonnaies sur un exchange comme Binance. Même si la première inscription peut prendre un certain temps, les procédures KYC et AML en place vous aideront à rester en sécurité. Vous devez traiter un exchange comme vous le feriez pour toute autre institution financière et réaliser une due diligence avant de l'utiliser.