Une introduction à la cryptoéconomie à l'usage des débutants
HomeArticles

Une introduction à la cryptoéconomie à l'usage des débutants

Débutant
1w ago
6m

Contenu de cet article


Qu'est-ce que la cryptoéconomie?

En termes simples, la cryptoéconomie permet de coordonner le comportement des participants d'un réseau en combinant la cryptographie et l'économie.

Plus spécifiquement, la cryptoéconomie est un domaine de l'informatique qui tente de résoudre les problèmes de coordination des participants dans les écosystèmes numériques par le biais de la cryptographie et des incitations économiques. 

Il est essentiel de tenir compte de la cryptoéconomie lors de la construction de réseaux décentralisés, car c'est le mécanisme qui permet d'aligner les incitations à la participation sans avoir besoin de tiers de confiance.

Plutôt que d'être un sous-ensemble de l'économie traditionnelle, la cryptoéconomie est un mélange de théorie du jeu, de la conception de mécanismes, de mathématiques et d'autres méthodologies du domaine économique. Le but principal est de comprendre comment financer, concevoir, développer et faciliter les opérations de réseaux décentralisés.

Cet article va plonger dans les origines de la cryptoéconomie et son rôle dans la conception de Bitcoin et d'autres réseaux décentralisés.


Quels problèmes la cryptoéconomie résout-elle ?

Avant l'émergence de Bitcoin, il était communément impossible de créer un réseau peer-to-peer où un consensus est atteint sans vulnérabilité significative aux attaques et aux défauts.

Ce problème est souvent appelé Problème des Généraux Byzantin’s . C'est un dilemme logique qui montre comment, dans les systèmes distribués, il est essentiel que les différents acteurs parviennent à des accords. Le problème suppose que, sachant que certains acteurs peuvent être peu fiables ou malintentionnés, Il est alors impossible de conclure des accords et donc le réseau ne peut fonctionner comme prévu. 

Avec la création de Bitcoin, Satoshi Nakamoto a introduit des incitations économiques à un réseau pair à pair et a résolu ce problème.

Depuis, les réseaux décentralisés ont continué de s'appuyer sur la cryptographie pour parvenir à un consensus sur l'état du réseau et son histoire. De plus, la plupart des réseaux ont incorporé des incitations économiques qui encouragent les participants au réseau à se comporter de certaines manières.

Cette synergie de protocoles cryptographiques avec des incitations économiques permet un écosystème entièrement nouveau de réseaux décentralisés résistants et sécurisés.


Le rôle de la cryptoéconomie dans le minage de Bitcoin

Le but de Bitcoin est de créer un réseau de transfert de valeurs qui vérifie avec précision ces transferts de valeur, et qui est immuable et résistant à la censure. 

Ceci est réalisé grâce au processus de minage, dans lequel les mineurs qui valident avec succès un bloc de transactions sont récompensés en bitcoin. Une telle incitation économique encourage les mineurs à agir honnêtement, rendant le réseau plus fiable et sécurisé.

Le processus de minage implique de résoudre un problème mathématique difficile basé sur un algorithme de hachage . Dans ce contexte, les hashs sont utilisés pour lier chaque bloc au bloc suivant, créant essentiellement un enregistrement horodaté des transactions approuvées appelé blockchain

Les hachages sont également utilisés dans les puzzles de calcul que les mineurs sont en concurrence pour résoudre. De plus, une des règles de consensus que les transactions doivent suivre est qu'un bitcoin ne peut être dépensé que si une signature numérique valide  est générée à partir d'une clé privée. 

Ces règles technologiques relatives au minage sont alignées sur les exigences de sécurité du réseau Bitcoin, y compris en empêchant les acteurs malveillants d'en prendre le contrôle.


Comment la cryptoéconomie améliore-t-elle la sécurité de Bitcoin?

Le modèle de sécurité Bitcoin est construit autour du principe de la règle de majorité. Cela signifie que les acteurs malveillants pourraient prendre le contrôle de la chaîne de blocs en s'octroyant le contrôle de la majorité du réseau dans une attaque communément appelée attaque à 51%

Dans un tel scénario, les attaquants pourraient empêcher de nouvelles transactions d'obtenir des confirmations ou même des complètement inverser des transactions précédentes. Cependant, posséder le contrôle d'une telle quantité d'énergie de hachage serait extrêmement coûteux, nécessitant un matériel important et des quantités considérables d'électricité.

la cryptoéconomie est une des raisons pour lesquelles Bitcoin a réussi. Satoshi Nakamoto a mis en place des hypothèses pour encourager certaines incitations pour les différentes classes de participants du réseau. Les garanties de sécurité du système dépendent beaucoup de l'efficacité de ces hypothèses quant à la réaction des participants au réseau face à certaines incitations économiques. 

Sans la dureté de son protocole cryptographique, il n'y aurait pas d'unité de compte sécurisée avec laquelle récompenser les mineurs. Sans les mineurs, il n'y aurait pas confiance dans la validité de l'historique des transactions du registre distribué, sauf dans le cas où elle aurait été vérifiée par un tiers de confiance, ce qui nierait l'un des principaux avantages de Bitcoin. 

Basé sur des hypothèses cryptoéconomiques, la relation symbiotique entre les mineurs et le réseau Bitcoin fournit la confiance. Toutefois, cela ne garantit pas que le système persistera à l'avenir.


Le cercle cryptoéconomique

Le cercle cryptoéconomique est un modèle holistique de cryptoéconomie. Il a été publié par Joel Monegro et illustre les flux abstraits de valeur à travers différentes classes participant à une telle économie de pair à pair. 

 Le cercle cryptoéconomique

Le modèle représente un marché à trois parties entre les mineurs (le côté offre), les utilisateurs (le côté demande), et les investisseurs (le côté capital). Chaque groupe échange de la valeur avec les autres en utilisant une ressource cryptoéconomique rare (un jeton, ou token).

Dans la relation entre mineurs et utilisateurs au sein du cercle, les mineurs sont indemnisés pour leur travail par des jetons utilisés par les utilisateurs. Le protocole réseau de consensus normalise ce processus, tandis que le modèle cryptoéconomique contrôle quand et comment les mineurs sont payés. 

Il est souhaitable de créer une architecture réseau soutenue par une offre distribuée (mineurs) tant que les avantages l'emportent sur les inconvénients. Les avantages comprennent souvent la résistance à la censure, les transactions sans frontières et une fiabilité accrue, mais les systèmes décentralisés ont tendance à être moins performants par rapport aux modèles centralisés.

Le rôle de l'investisseur dans ce modèle est double : fournir de la liquidité aux mineurs pour vendre leurs jetons, et capitaliser le réseau en validant les prix des jetons qui dépassent les coûts miniers. 

Le modèle illustre ces deux rôles en divisant les investisseurs en deux groupes : les traders (investisseurs à court terme) et les hodlers (investisseurs à long terme). 

Les traders créent des liquidités pour le jeton afin que les mineurs puissent vendre leurs jetons minés et couvrir leurs coûts de minage. Tandis que les détenteurs capitalisent le réseau pour sa croissance en soutenant le prix des jetons. La relation mineur-trader fonctionne avec un flux direct de valeur, tandis que la relation mineur-hodler fonctionne avec un flux indirect de valeur. 

Cela signifie simplement que tous les participants à une telle économie dépendent les uns des autres pour atteindre leurs objectifs économiques. Une telle conception crée un réseau robuste et sécurisé. Le respect des règles incitatives est plus bénéfique pour le participant individuel que s'il se tournait vers une quelconque activité malveillante - ce qui à son tour rend le réseau plus résilient.  


Pour conclure

Même si c'est un concept relativement nouveau qui a émergé avec la naissance du Bitcoin, la cryptoéconomie est un élément important à considérer lors de la conception de réseaux décentralisés. 

L'isolation des différents rôles des modèles cryptoéconomiques aide à analyser les coûts, les incitations et les flux de valeur pour chaque groupe de participants. Elle peut également aider à réfléchir a leur pouvoir relatif et à identifier les points potentiels de centralisation, ce qui est d'une grande importance pour concevoir une gouvernance et des modèles de distribution de jetons plus équilibrés.

Le domaine de la cryptoéconomie et l'utilisation de modèles cryptoéconomiques peuvent être très bénéfiques lors du développement de réseaux futurs. En étudiant les modèles cryptoéconomiques qui ont déjà été mis à l'essais et testés dans des environnements en activité, Les réseaux de l'avenir pourront être conçus pour être plus efficaces et durables, ce qui donnera lieu à un écosystème plus robuste d’économies décentralisées.