Qu'est-ce qu'Avalanche (AVAX) ?
Table des matières
Introduction
Quand Avalanche a-t-il été lancé ?
Quels problèmes Avalanche résout-il ?
Comment fonctionne Avalanche ?
Comment fonctionnent les mécanismes de consensus d'Avalanche ?
Token AVAX
Comment staker des AVAX ?
Blockchains Avalanche personnalisables
En quoi Avalanche est-elle différente des autres blockchains évolutives ?
Pour conclure
Qu'est-ce qu'Avalanche (AVAX) ?
AccueilArticles
Qu'est-ce qu'Avalanche (AVAX) ?

Qu'est-ce qu'Avalanche (AVAX) ?

Intermédiaire
Publié(e) Sep 9, 2021Mis à jour Jun 22, 2022
7m

Résumé

Avalanche tente d'améliorer la scalabilité sans compromettre vitesse ou décentralisation. Il y a 3 blockchains sur le réseau Avalanche : la chaîne Exchange (X-Chain), la chaîne Contract (C-Chain) et la chaîne Platform (P-Chain). La X-Chain est utilisée pour créer et trader des actifs. La C-Chain est destinée à la création de smart contracts. La P-Chain est destinée à coordonner les validateurs et les sous-réseaux.

L’une des percées les plus importantes du protocole est Avalanche Consensus, une méthode utilisant des votes répétés sous-échantillonnés par des validateurs pour rendre le consensus rapide et économique. Avalanche utilise également les sous-réseaux comme nouvelle méthode de scalabilité horizontale, permettant la création de blockchains personnalisables et interopérables. Il n’y a pas de limite au nombre de sous-réseaux possibles.


Introduction

Au fur et à mesure que la technologie blockchain se développe, elle fournit de nouvelles solutions aux anciens problèmes de scalabilité, d'interopérabilité et d'ergonomie. Avalanche a adopté une approche unique en utilisant trois blockchains distinctes dans sa plateforme. Grâce à son token natif AVAX et à de multiples mécanismes de consensus, Avalanche affirme être « la plateforme de smart contracts la plus rapide du secteur de la blockchain, comme le montre le temps de validation ». Dans cet article, nous allons examiner les facteurs qui ont conduit à cette affirmation et les solutions qu'elle apporte.


Quand Avalanche a-t-il été lancé ?

Avalanche a été lancé en septembre 2020 par Ava Labs, une équipe basée à New York. Ava Labs a levé près de 300 millions de dollars en financement, et la Fondation Avalanche a réalisé des ventes de tokens privées et publiques totalisant 48 millions de dollars. L'équipe de trois personnes derrière Avax Labs se compose de Kevin Sekniqi, Maofan « Ted » Yin et Emin Gün Sirer.


Quels problèmes Avalanche résout-il ?

Il y a trois principaux problèmes que Avalanche tente de résoudre. Ils sont liés à la scalabilité, aux frais de transaction et à l'interopérabilité.

Scalabilité par rapport à la décentralisation.

Les blockchains ont toujours eu du mal à équilibrer l'évolutivité et la décentralisation. Un réseau avec une activité croissante peut rapidement être congestionné. Le Bitcoin (BTC) est un bon exemple de ce problème, car le traitement des transactions a parfois pris des heures, voire des jours, en période de congestion du réseau.
L'un des moyens de lutter contre ce phénomène est de rendre le réseau plus centralisé, en donnant à un nombre réduit de personnes plus d'autorité pour valider l'activité du réseau, offrant une plus grande vitesse. Cependant, la décentralisation est essentielle à la sécurité de la blockchain. Les nouvelles blockchains tentent de résoudre ce problème grâce à des avancées technologiques, et Avalanche a créé une approche unique, que nous aborderons plus tard.

Frais élevés

Un autre problème courant avec les grandes blockchains comme Ethereum est leurs frais de gas, qui peuvent devenir élevés avec un trafic important. Cela finit par décourager les utilisateurs de ces blockchains, mais la concurrence propose des écosystèmes moins établis. Par exemple, la popularité d’Ethereum et un manque historique d’alternatives ont conduit à un trafic et à des frais élevés. À certains moments, les transferts simples coûtaient plus de 10 $, et les interactions complexes avec un smart contract étaient encore plus coûteuses.

Interopérabilité

Les différents projets et entreprises ont leurs propres besoins en matière de blockchain. Auparavant, les projets devaient travailler soit avec Ethereum, soit avec une autre blockchain individuelle non adaptée à leurs besoins, soit avec une blockchain privée. Cependant, trouver l'équilibre entre personnalisation et coopération entre plusieurs blockchains s'est avéré difficile. Avalanche offre sa solution au problème avec des sous-réseaux et des blockchains personnalisées qui partagent la sécurité, la vitesse et la compatibilité du réseau.


Comment fonctionne Avalanche ?

Avalanche utilise une combinaison de méthodes qui le rendent unique et est en fait composé de trois blockchains interopérables : la X-Chain, la C-Chain et la P-Chain.

1. La chaîne Exchange (ou X-Chain) est utilisée pour créer et échanger des tokens AVAX et d'autres actifs numériques. Les frais de transaction sont payés en AVAX, et la blockchain utilise le protocole de consensus Avalanche.
2. La chaîne de contrats (ou C-Chain) est l'endroit où les développeurs peuvent créer des smart contracts pour les DApps. Cette chaîne met en œuvre une instance de la machine virtuelle Ethereum (EVM), permettant aux codeurs de forker des DApps compatibles avec EVM. Elle utilise une version modifiée du protocole de consensus Avalanche appelée Snowman.
3. La chaine plateforme (ou P-Chain) coordonne les validateurs de réseau, suit les sous-réseaux actifs et permet la création de nouveaux sous-réseaux. La P-Chain utilise également Snowman.

Avec chaque blockchain prenant des rôles différents, Avalanche améliore la vitesse et la scalabilité par rapport à l'exécution de tous les processus sur une seule chaîne. Les développeurs d'Avalanche ont adapté les mécanismes de consensus aux besoins de chaque blockchain. Les utilisateurs ont besoin d'AVAX pour staker et payer des frais de réseau, ce qui donne à l'écosystème un actif commun.


Comment fonctionnent les mécanismes de consensus d'Avalanche ?

Il y a beaucoup de similitudes entre les deux protocoles de consensus d'Avalanche. Ce système double est l'une des principales raisons de la scalabilité améliorée du réseau et de la vitesse de traitement des transactions.

Avalanche

Le protocole de consensus Avalanche n'a pas besoin d'un leader pour atteindre le consensus comme pour la preuve de travail (PoW), la preuve d'enjeu (PoS), ou la preuve d'enjeu déléguée (DPoS). Ce facteur augmente la décentralisation du réseau Avalanche sans sacrifier la scalabilité. En revanche, PoW, PoS et DPoS finissent par avoir un processus de validation à acteur unique, dont le travail est ensuite validé par d'autres.
Avalanche implémente un protocole de consensus optimisé pour les graphes acycliques dirigés (DAG). Un DAG permet au réseau de traiter les transactions en parallèle. Les validateurs échantillonnent les données d'autres validateurs pour déterminer si une nouvelle transaction est valide. Après un certain nombre de ce sous-échantillonnage aléatoire répété, il est statistiquement prouvé qu'il serait presque impossible qu'une transaction soit fausse.

Toutes les transactions sont finalisées immédiatement, sans qu'aucune autre confirmation ne soit nécessaire. L'exécution d'un nœud de validation et la validation des transactions ont des exigences matérielles faibles et accessibles, ce qui contribue aux performances, à la décentralisation et au faible impact climatique.

Snowman

Le protocole de consensus Snowman s'appuie sur le protocole de consensus Avalanche, mais ordonne les transactions de manière linéaire. Cette propriété est bénéfique pour les smart contracts. Contrairement au protocole de consensus Avalanche, Snowman crée des blocs.


Token AVAX

AVAX est le token natif d'Avalanche avec une offre limitée de 720 millions. Tous les frais payés sur le réseau sont détruits à titre de mécanisme de déflation, ce qui bénéficie à l'ensemble de la communauté Avalanche. AVAX présente trois principaux cas d'utilisation :

1. Vous pouvez staker votre AVAX pour devenir validateur ou le déléguer à un validateur. Les validateurs peuvent gagner jusqu'à 10 % de rendement annuel en pourcentage (APY) et fixer un pourcentage personnalisé de la récompense qu'ils transmettent aux délégateurs qui les soutiennent.

2. AVAX sert d'unité de compte commune à tous les sous-réseaux, ce qui améliore l'interopérabilité.

3. Les frais de transaction et les abonnements aux sous-réseaux sont dus en AVAX.


Comment staker des AVAX ?

Les détenteurs d'AVAX peuvent gagner des récompenses en devenant validateur ou en stakant des tokens avec un validateur. Pour devenir validateur, il faut staker 2 000 AVAX.

Les exigences matérielles sont suffisamment faibles pour que la plupart des ordinateurs portables ou de bureau standard conviennent pour commencer la validation. Vous pouvez également staker des tokens derrière un validateur et recevoir des récompenses lorsque le validateur confirme des transactions.


Blockchains Avalanche personnalisables

Avalanche offre des fonctionnalités similaires à celles d'Ethereum et d'autres blockchains de première couche. Les développeurs peuvent créer des tokens, des NFT et des DApps. Les utilisateurs peuvent staker, valider des transactions et utiliser plus de 400 DApps. Les avantages d'Avalanche, selon ses promoteurs, découlent des améliorations apportées à ses capacités. En complément, Avalanche permet également de créer des blockchains interopérables et personnalisées.

Une blockchain personnalisée utilisant un sous-réseau hautement évolutif est bien adaptée aux besoins des grandes entreprises, et beaucoup développent déjà des sous-réseaux. Il est pratique pour les grandes entreprises et les petits opérateurs indépendants de ces blockchains personnalisées d'interagir avec d'autres personnes dans un écosystème riche et d'exploiter la sécurité du réseau principal d'Avalanche.

Avalanche dispose de sa propre machine virtuelle Avalanche (AVM), qui est également compatible avec la EVM. Les développeurs familiarisés avec le langage de codage Solidity d'Ethereum peuvent facilement utiliser Avalanche et également y porter des projets existants.


En quoi Avalanche est-elle différente des autres blockchains évolutives ?

Les problèmes et les solutions que nous avons trouvés ne sont pas propres à Avalanche. Avalanche rivalise avec d'autres plateformes scalables et des blockchains interopérables comme Polkadot, Polygon et Solana. Alors, qu'est-ce qui rend Avalanche différente des autres ?

Mécanisme de consensus

La différence la plus significative est probablement le consensus avalanche. Cependant, Avalanche n'est pas la seule blockchain dotée d'un nouveau mécanisme de consensus. Solana dispose d'une preuve d'historique qui prétend pouvoir gérer jusqu'à 50 000 TPS (transactions par seconde), dépassant les 6 500 TPS d'Avalanche. Cependant, le nombre de TPS n'est qu'une mesure pour évaluer la vitesse du réseau et une mesure qui ne tient pas compte de la finalité des blocs.

Vitesse et finalisation des transactions

Une autre différence notable est le temps inférieur à 1 seconde pour la finalisation d'une transaction Avalanche. Qu'est-ce que cela signifie ? Le TPS n'est qu'un indicateur de la mesure de la vitesse. Nous devons également prendre en compte le temps nécessaire pour garantir qu'une transaction est finalisée et ne peut être annulée ou modifiée. Il est possible de traiter 100 000 transactions en une seconde, mais s'il y a un retard dans la finalisation, le réseau sera toujours plus lent pour les utilisateurs. Avalanche prétend disposer du délai de finalisation le plus rapide de l’industrie. 

Décentralisation

L'une des plus grandes affirmations d'Avalanche est son engagement envers la décentralisation. Par rapport à sa taille et à son âge, il possède un grand nombre de validateurs (plus de 1300 en avril 2022) en raison de ses exigences raisonnablement faibles. Cependant, comme le prix de l'AVAX a augmenté, il est devenu plus coûteux de devenir un validateur.

Blockchains interopérables

Les blockchains interopérables d'Avalanche sont également illimitées en nombre. C'est une concurrence directe avec Polkadot, l'un des projets les plus célèbres offrant des blockchains personnalisées et interopérables. Polkadot dispose d'un espace limité mis aux enchères dans le cadre des ventes aux enchères de Parachain Slots, tandis qu'Avalanche fonctionne avec un simple abonnement.


Pour conclure

Avec les plateformes de finance décentralisée (DeFi) à la recherche d'alternatives à Ethereum, les blockchains comme Avalanche sont attrayantes en raison de leur compatibilité EVM et de leurs faibles frais. Cependant, les plateformes DeFi disposent déjà d'une longue liste de plateformes alternatives en matière de scalabilité et de vitesse.

Avalanche a gagné en popularité depuis sa sortie et a déjà rattrapé Ethereum dans le total des transactions par jour, mais il reste à voir s’il sera en mesure de rivaliser avec d’autres blockchains comme Solana ou Polygon.