Cas d'utilisation de la Blockchain : L'Internet des Objets (IoT ou IdO)
Accueil
Articles
Cas d'utilisation de la Blockchain : L'Internet des Objets (IoT ou IdO)

Cas d'utilisation de la Blockchain : L'Internet des Objets (IoT ou IdO)

DĂ©butant
Publié le Apr 16, 2019Mis à jour le Jun 9, 2023
5m

Qu'est-ce que l'Internet des objets?

Depuis les dĂ©buts de la rĂ©volution numĂ©rique dans les annĂ©es 50, on a vu se dĂ©velopper un large Ă©ventail de technologies rĂ©volutionnaires. Bien que limitĂ©e initialement Ă  peu de personnes dans son accĂšs, l’industrie a trĂšs rapidement evoluĂ© et la plupart des nouvelles technologies sont tout aussi vite devenues de plus en plus rĂ©pandues et accessibles.

La convergence des diffĂ©rents types de dispositifs innovants (tels que les puces RFID, les capteurs et Internet) et leur accessibilitĂ© accrue ont finalement donnĂ© naissance au concept de l'Internet des objets (IoT pour “Internet of Things”). La technologie IoT marque un changement important dans l'Ăšre informatique, qui permet dĂ©sormais de connecter de nombreux types de terminaux autres que de “simples” ordinateurs via Internet.


L'histoire de l'IoT (IdO en Français)

La premiĂšre utilisation connue de l'IO a eu lieu au MIT, oĂč des Ă©tudiants universitaires ont utilisĂ© des capteurs bon marchĂ© pour surveiller et rĂ©approvisionner leur distributeur de cola. Le concept de l’IoT entama sa popularisation en 1994, dans un article de journal de Reza Raji qui proposait de transfĂ©rer des paquets de donnĂ©es afin d'automatiser les habitations et les usines.

Vers les annĂ©es 1990, Microsoft et plusieurs autres entreprises commencĂšrent Ă  expĂ©rimenter des idĂ©es similaires et, Ă  partir de 2002, de nombreux mĂ©dias s’associĂšrent eux aussi aux discussions Ă  propos des avancĂ©es de l'IoT, telles que l'utilisation d'appareils intelligents connectĂ©s les uns aux autres tout en Ă©tant connectĂ©s Ă  un systĂšme de contrĂŽle des donnĂ©es. NĂ©anmoins, 2008 est considĂ©rĂ©e par beaucoup comme l’annĂ©e officielle de la naissance du secteur de l’internet des objets, lorsque le basculement se fit et que l’on constata que dorĂ©navant, plus de dispositifs Ă©lectroniques Ă©taient connectĂ©s Ă  Internet que de personnes physiques.


Comment fonctionne l'IoT?

La technologie IoT, dans sa dĂ©finition basique, dĂ©signe la mise en rĂ©seau de plusieurs pĂ©riphĂ©riques et objets physiques. Cela consiste gĂ©nĂ©ralement en un rĂ©seau de capteurs et de pĂ©riphĂ©riques non informatiques qui communiquent avec des ordinateurs ou d’autres types de pĂ©riphĂ©riques via Internet. Cela peut inclure l'utilisation de thermostats, de moniteurs de frĂ©quence cardiaque, d’arrosages automatiques, de systĂšmes de sĂ©curitĂ© domestique, etc. Les innovations de la technologie IoT permettent la surveillance, le contrĂŽle, l’automatisation et le contrĂŽle de l’état Ă  distance d’une vaste gamme d’appareils et de capteurs pouvant ĂȘtre utilisĂ©s sur des maisons intelligentes (par exemple en domotique) et des voitures autonomes.


Utilisation personnelle et domestique de l’IoT

La technologie IoT peut ĂȘtre dĂ©ployĂ©e de nombreuses maniĂšres diffĂ©rentes pour un usage personnel et domestique. Des exemples courants sont liĂ©s au concept de domotique (l’automatisation d’une habitation), dans lequel plusieurs dispositifs peuvent ĂȘtre utilisĂ©s pour surveiller et contrĂŽler l’utilisation des lumiĂšres, des climatiseurs, des chauffages et mĂȘme des systĂšmes de sĂ©curitĂ©. Ces appareils peuvent Ă©galement ĂȘtre connectĂ©s Ă  d'autres objets personnels tels que des montres intelligentes et des smartphones, ou Ă©galement Ă  des hubs intelligents dĂ©diĂ©s conçus pour connecter diffĂ©rents produits de maison intelligente (tels que des tĂ©lĂ©viseurs intelligents ou des rĂ©frigĂ©rateurs).

Les maisons automatisĂ©es peuvent Ă©galement amĂ©liorer de maniĂšre significative la qualitĂ© de vie des personnes ĂągĂ©es et des personnes handicapĂ©es en leur fournissant des technologies d'assistance, en particulier pour les personnes ayant une dĂ©ficience visuelle, auditive ou mobile. Cela peut inclure l’utilisation de capteurs en temps rĂ©el qui avertissent les membres de la famille lorsque le rythme cardiaque de leurs proches est anormal, ou en cas de chute. Un autre exemple intĂ©ressant est l'utilisation de lits intelligents pour dĂ©tecter si un lit est occupĂ© ou non. Certains hĂŽpitaux testent dĂ©jĂ  ces lits afin de dĂ©terminer quand les patients quittent leur lit.


Utilisation commerciale et industrielle de l’IoT

Parmi les exemples d'utilisation industrielle, citons l'exploitation de capteurs pour suivre les conditions environnementales, telles que la tempĂ©rature, l'humiditĂ©, la pression atmosphĂ©rique et la qualitĂ© de production. Les agriculteurs peuvent Ă©galement utiliser les dispositifs IoT pour suivre le moment oĂč leur bĂ©tail manque d'eau ou de nourriture ou les fabricants pour savoir quand une matiĂšre premiĂšre ou un produit important est sur le point de s'Ă©puiser. Ils pourraient mĂȘme configurer des machines automatisĂ©es pour commander davantage de ce produit lorsque l'offre est infĂ©rieure Ă  un certain seuil.


Limites

L'Internet des objets apporte de nombreuses innovations intĂ©ressantes et s’inscrit certainement dans le long terme. Toutefois, en ce qui concerne ses limites, l’utilisation des systĂšmes IoT pour les entreprises et les particuliers pose un problĂšme, car elle nĂ©cessite un nombre accru de pĂ©riphĂ©riques devant ĂȘtre surveillĂ©s et connectĂ©s (nombre d’entre eux pouvant dĂ©pendre d’une connexion Internet). Si la mise en Ɠuvre est insuffisante, les entreprises et les propriĂ©taires peuvent se voir forcĂ©s d’utiliser plusieurs applications diffĂ©rentes afin de surveiller leurs multiples appareils. Cela rendrait l'IdO plus fastidieux et moins attrayant pour les clients potentiels Ă  cause de la perte d’ergonomie.

Pour cette raison, certaines sociĂ©tĂ©s comme Apple et Lenovo ont crĂ©Ă© des applications permettant de contrĂŽler les pĂ©riphĂ©riques dans l'environnement iOS, mĂȘme Ă  l'aide de commandes vocales. D'autres plates-formes IoT fonctionnent autour de hubs indĂ©pendants d’un l'accĂšs Internet ou WiFi. Echo d'Amazon et le SmartThings Hub de Samsung en sont des exemples. Ainsi, l'IoT fonctionne en connectant les pĂ©riphĂ©riques Ă  un capteur, qui est souvent connectĂ© soit Ă  Internet lui-mĂȘme, soit Ă  un autre rĂ©cepteur WiFi, permettant ainsi un contrĂŽle, une programmation et une surveillance centralisĂ©s.


Les crypto-monnaies IoT

De nombreux systĂšmes IoT seront probablement tributaires de micro-transactions financiĂšres entre objets numĂ©riques, ce qui nĂ©cessitera que les pĂ©riphĂ©riques IoT soient connectĂ©s de maniĂšre Ă  permettre une Ă©conomie dite machine Ă  machine (M2M) - qui dĂ©signe fondamentalement l’échange d'argent entre des appareils non humains. Dans un tel contexte, il existe une demande croissante de devises compatibles avec l'IoT, et les crypto-monnaies sont certainement une alternative viable.

Au dĂ©but, nombreux Ă©taient ceux qui pensaient que la blockchain constituerait le cadre de base de l'Ă©conomie du M2M, car elle convient aux micropaiements et est largement utilisĂ©e avec les crypto-monnaies. Toutefois, de nombreux rĂ©seaux blockchain ont des performances limitĂ©es en ce qui concerne le nombre de transactions par seconde qu’ils peuvent gĂ©rer. Cela signifie que la plupart des implĂ©mentations de blockchain Preuve de travail et Preuve de participation prĂ©sentent actuellement un potentiel d'Ă©volutivitĂ© limitĂ©, ce qui les rend inadaptĂ©es au traitement Ă  grande Ă©chelle des microtransactions M2M. NĂ©anmoins, il convient de mentionner que de nombreux projets blockchain travaillent vers des solutions d’évolutivitĂ©, telles que le Bitcoin Lightning Network et l’Ethereum Plasma.


IOTA

IOTA (Internet of Things Application) est un projet fortement axĂ© sur les solutions IoT et qui vise Ă  ĂȘtre la colonne vertĂ©brale de l’économie Ă©mergente du M2M. C'est un protocole de registre distribuĂ© Ă  source ouverte (open source) qui, contrairement Ă  Bitcoin et Ă  d'autres crypto-monnaies, n'exige pas que les mineurs vĂ©rifient les transactions. IOTA n'est pas basĂ© sur un rĂ©seau blockchain, mais sur un flux de transactions interconnectĂ©es, appelĂ©es enchevĂȘtrement (tangle en anglais).

L'enchevĂȘtrement consiste en un rĂ©seau dans lequel les transactions peuvent ĂȘtre vĂ©rifiĂ©es directement par les utilisateurs qui les sollicitent, Ă  condition qu’ils aient prĂ©alablement effectuĂ© deux autres transactions. La limite du nombre de transactions par seconde pouvant ĂȘtre traitĂ©es est directement liĂ©e au nombre d'utilisateurs du rĂ©seau.

IOTA est une crypto-monnaie complexe et hautement expĂ©rimentale, et la seule Ă  utiliser une architecture enchevĂȘtrement. De nombreux problĂšmes techniques ont Ă©tĂ© signalĂ©s et la structure d’enchevĂȘtrement doit encore prouver son efficacitĂ©. NĂ©anmoins, le projet a mis en avant des concepts intĂ©ressants et innovants, et si les dĂ©veloppeurs parviennent Ă  surmonter les limitations potentielles, il pourrait s’adapter Ă  l’économie IoT et M2M.


RĂ©flexions finales

L'Internet des objets (IoT) permettra Ă  terme d'automatiser, de superviser et de contrĂŽler des dispositifs Ă  grande Ă©chelle, ce qui amĂ©liorera certainement notre quotidien et augmentera l'efficacitĂ© de divers secteurs. Il y a de fortes chances que les crypto-monnaies fassent partie de la rĂ©volution de l'Internet des objets, en tant que monnaie numĂ©rique pour les micro-transactions et l'Ă©conomie M2M. À l'heure actuelle, le nombre de projets de crypto-monnaie ciblant l'industrie de l'Internet des objets est limitĂ©, mais nous en verrons probablement beaucoup d'autres se crĂ©er dans un proche avenir, car la technologie continue de progresser rapidement.

Partager des publications
S’inscrire pour un compte.
Mettez vos connaissances en pratique en ouvrant un compte Binance dùs aujourd’hui.