Ordinals

Intermédiaire
Le protocole Ordinals, lancĂ© en janvier 2023, permet aux utilisateurs et utilisatrices d’inscrire des donnĂ©es sur des satoshis, les plus petites unitĂ©s de bitcoin, chaque inscription Ă©tant appelĂ©e Ordinal. Les donnĂ©es inscrites peuvent inclure des smart contracts, permettant aux satoshis d’exĂ©cuter des fonctionnalitĂ©s similaires Ă  des NFT. Le terme Ordinals fait le plus souvent rĂ©fĂ©rence Ă  ces entitĂ©s de type NFT qui peuvent ĂȘtre Ă©mises directement sur la blockchain Bitcoin.
Les ordinals sont un systĂšme de numĂ©rotation des bitcoins qui permet de suivre et de transfĂ©rer des satoshis individuels. Le nombre d’inscriptions utilisant les ordinals a explosĂ© en fĂ©vrier 2023, peu aprĂšs le lancement du protocole, les utilisateurs et utilisatrices inondant le rĂ©seau d’inscriptions de contenus divers, tels que des images, des jeux vidĂ©o et d’autres objets numĂ©riques. L’inscription sur les satoshis est rendue possible par une mise Ă  jour de novembre 2021 du rĂ©seau Bitcoin appelĂ©e Taproot, ainsi que par certaines fonctionnalitĂ©s qui ont Ă©tĂ© ajoutĂ©es plus tĂŽt via la mise Ă  jour Segwit de 2017.
Bien qu’ils aient beaucoup en commun, les Ordinals ne sont pas exactement la mĂȘme chose que les NFT traditionnels, qui sont gĂ©nĂ©ralement Ă©mis sur des rĂ©seaux compatibles avec les smart contracts, tels que Ethereum ou BNB Chain. Alors que les Ordinals et les NFT classiques cohabitent tous deux sur la blockchain, ces derniers comprennent souvent des mĂ©tadonnĂ©es dynamiques connectĂ©es Ă  des sources hors blockchain, ce qui, selon certains, contredit la notion d’immuabilitĂ©. En revanche, toutes les donnĂ©es des Ordinals sont inscrites directement sur la blockchain.