Cas d'utilisation de la blockchain : marchés prédictifs
Table des matières
Table des matières
Introduction
Que sont les marchés prédictifs ?
Pourquoi les marchés prédictifs sont-ils utiles ?
Les marchés prédictifs et la technologie blockchain
Le pouvoir des oracles blockchain
Pour conclure
Cas d'utilisation de la blockchain : marchés prédictifs
Accueil
Articles
Cas d'utilisation de la blockchain : marchés prédictifs

Cas d'utilisation de la blockchain : marchés prédictifs

Intermédiaire
Publié(e) Feb 28, 2020Mis à jour Feb 3, 2022
6m

Table des matières


Introduction

Lorsque vous tombez sur les termes blockchain et marchés dans la même phrase, vous considérez sans aucun doute que l'écosystème florissant des exchange facilite le trading de cryptomonnaies.La technologie blockchain est toutefois incroyablement polyvalente et permet à des marchés de toutes sortes de l'utiliser.

Les actifs financiers peuvent être des objets physiques (tangibles) ou des biens numériques (intangibles). Mais quel que soit le type d'actifs, il existe un marché potentiel.

Dans cet article, nous allons examiner un type de marché particulier qui pourrait bénéficier de manière significative de la technologie blockchain, à savoir les marchés de prévision.


Que sont les marchés prédictifs ?

Un marché de prévision est un marché spéculatif où les participants ne tradent pas sur des options ou des cryptomonnaies, mais sur des informations. Plus précisément, les investisseurs sur les marchés de prédiction parient sur les résultats d'événements futurs.
Il peut s'agir de n'importe quel événement imaginable (à condition, bien sûr, qu'un courtier soit disposé à le répertorier). Prenons l'exemple d'une question avec un résultat oui/non : Un train entre les États-Unis et l'Europe existera-t-il d'ici 2025 ?
Il y a deux possibilités ici. Soit il existera, soit il n'existera pas. Si vous pensez qu'un tel train ne sera pas opérationnel dans les cinq prochaines années, vous pouvez acheter un certain nombre de contrats non. Ces contrats peuvent valoir entre 0 et 1 $ par exemple.
Si le train ne circule pas à la date limite, les contrats non seront échangeables pour 1 $, et les contrats oui n'auront aucune valeur. À l'inverse, s'il existe, les contrats non ne vaudront rien tandis que les contrats oui vaudront 1 $.
Entre-temps, la valeur fluctuera en fonction de l'évolution du sentiment du marché et des nouvelles informations disponibles. Dans notre exemple ci-dessus, par exemple, les prix des contrats non pourraient augmenter s'il n'y a pas de développement de la technologie des tunnels sous-marins à l'approche de l'échéance. L'annonce qu'une grande entreprise prévoyant de mettre en place ce service de train pour 2024 pourrait toutefois entraîner une hausse du prix des contrats oui.

Cela ressemble à un marché spéculatif standard. Les participants achèteront des contrats dans l'espoir d'augmenter leur valeur au fil du temps. Mais les marchés de prévision sont loin de ressembler à votre plateforme spéculative classique. Utilisés correctement, ils peuvent être de puissants instruments de prévision.


Pourquoi les marchés prédictifs sont-ils utiles ?

Il est probable qu'en plaçant un pari, un participant au marché ait des connaissances qui influencent sa décision. Contrairement aux jeux d'argent traditionnels, il existe des facteurs externes qui auront un impact sur la probabilité de résultats spécifiques.

Les investisseurs avisés feront leurs recherches, et les experts donneront leur avis. Les initiés ou ceux qui sont familiers avec le sujet investiront dans les contrats qu'ils estiment les plus susceptibles de s'apprécier. En bref, les marchés de prévision servent d'agrégateurs d'informations.
Dans notre exemple de train transcontinental, si les contrats non s'échangent à 0,90 $ et les contrats oui à 0,10 $, cela nous indique que relativement peu de personnes ont foi dans le succès du concept. Les idées collectives du marché ont été reflétées dans les données, car ceux qui disposent d'informations sont incités économiquement à « partager » leurs connaissances.
Les marchés prédictifs excellent dans la collecte et la représentation d'informations. Ils travaillent sur le principe que la sagesse des foules sera toujours supérieure aux données connues de quelques experts seulement. En examinant ces marchés, les parties prenantes de tous les secteurs, de l'informatique aux énergies renouvelables, peuvent tirer profit de la compréhension de ce que l'écosystème estime être susceptible de se produire. Plus que cela, les marchés fournissent des informations pour avoir une vision précise des résultats futurs.
Ses partisans pensent même que les marchés prédictifs pourraient servir de technologie de base à une nouvelle forme de démocratie connue sous le nom de futarchie.
Nous n'avons pas non plus besoin de contrats oui ou non. Nous pouvons utiliser tous les résultats mutuellement exclusifs, par exemple d'ordre populaire pour une élection présidentielle. Supposons que deux candidats, le candidat A et le candidat B, se présentent. Les parieurs pourraient acheter des contrats Candidat A s'ils pensent que le candidat A va gagner, et le Candidat B dans le cas contraire.



Vous souhaitez vous lancer dans les cryptomonnaies ? Achetez du Bitcoin sur Binance !



Les marchés prédictifs et la technologie blockchain

Les marchés prédictifs peuvent très bien être des outils formidables, mais leur proposition de valeur pourrait être considérablement renforcée s'ils étaient décentralisés. Les plateformes centralisées sont aujourd'hui limitées dans leur offre, que ce soit en raison de la réglementation locale ou de la réticence des propriétaires à répertorier certains contrats. En définitive, les utilisateurs doivent faire confiance à l'opérateur d'une telle plateforme et payer des frais supplémentaires pour pouvoir utiliser ses services.

Le modèle centralisé classique peut être remplacé par des alternatives décentralisées avec une approche basée sur la blockchain. Cela peut offrir de nombreux avantages, tels que la résistance à la censure, la réduction du nombre d'intermédiaires et une plus grande accessibilité.


Résistant à la censure

Les marchés prédictifs en place sont généralement dirigés par un seul parti. Cela signifie que des entités telles que les autorités gouvernementales ou des acteurs malveillants peuvent facilement les mettre hors service. Les plateformes décentralisées ne peuvent pas être supprimées si facilement.

Lorsqu'elles sont régies par des smart contracts, ce point unique de défaillance n'existe plus. Chaque nœud du réseau exécute le code. Si les marchés sont construits d'une certaine manière, aucun utilisateur ne pourra modifier ou supprimer les programmes qui gèrent le marché.


Aucun intermédiaire

Les blockchains n'ont pas besoin d'administrateurs. Le travail traditionnellement effectué par des tiers étant confié à un code automatisé, il n'y a plus besoin d'intermédiaires. Les utilisateurs interagissent directement avec des smart contracts, ce qui signifie qu'ils ne paient pas de frais à un tiers (comme avec une plateforme centralisée). Cela supprime également certains risques de contrepartie, car l'utilisateur ne fait confiance à personne.


sans autorisation

Avec les marchés de prévision décentralisés, les individus du monde entier sont libres de placer des paris ou de créer des contrats à la disposition des utilisateurs dans le monde entier. Les restrictions géographiques et réglementaires qui pesaient sur les plateformes précédentes pourraient cesser d'être un problème.


Le pouvoir des oracles blockchain

S'il n'y a pas de courtier et aucune forme d'autorité centrale, comment déterminer quel résultat s'est produit au moment de l'expiration ?

Nous aurions besoin d'une sorte de mécanisme de « vérité » ici, et c'est là que les oracles blockchain entrent en jeu. Nous voulons pouvoir tirer parti d'une source de données qui nous indique avec certitude si un résultat s'est produit ou non. Pour ce faire, il existe quelques approches possibles.

Le plus simple serait de puiser les informations sur un site web ou un flux tiers, mais cela compromet les avantages liés à l'utilisation d'une blockchain. Après tout, le tiers aurait le contrôle des résultats, il pourrait choisir de mentir pour son propre bénéfice, ou devenir la cible de ceux qui cherchent à tricher.

Une autre option consiste à inciter financièrement les utilisateurs à rendre compte fidèlement des événements.Des mécanismes de staking peuvent être mis en œuvre, ce qui exige que les utilisateurs mettent des tokens sous séquestre. Si l'information est reportée de façon honnête ils seront rémunérés. En revanche, s'ils tentent de tricher, ils perdent leur mise. Ce modèle est utilisé par Augur, la première plateforme blockchain de marchés prédictifs, pour la résolution des litiges. D'autres, comme Gnosis, permettent aux utilisateurs de choisir parmi un éventail de solutions centralisées et décentralisées.
L'utilisation d'oracles blockchain dans les marchés prédictifs est un concept relativement nouveau. En tant que technologie naissante, nous n'avons pas encore vu quelle forme d'oracle convient le mieux aux différents types de marchés de prévision. L'année dernière, Binance Research a publié un rapport sur le sujet. Ils ont notamment identifié une attaque par défaut de conception et d'autres défauts dans l'une des implémentations les plus populaires des marchés de prévision.


Pour conclure

Les marchés de prédiction sont des outils passionnants pour parier sur des résultats futurs, mais ce sont aussi des instruments sophistiqués pour glaner des informations fiables sur pratiquement tout. En incitant financièrement les individus à partager leurs propres connaissances sur un marché, nous pouvons générer des informations sur les tendances sociales, industrielles et politiques.

Actuellement, les limites des plateformes centralisées empêchent les marchés de prédiction d'atteindre leur véritable potentiel. Mais cela va changer avec des alternatives décentralisées. Au fur et à mesure que des oracles plus capables sont développés, la technologie blockchain pourrait héberger un code équitable pouvant être audité et ne pouvant pas être altéré.