Accueil
Glossaire
Actifs sous gestion (ASG)

Actifs sous gestion (ASG)

DĂ©butant

Actifs sous gestion (ASG)

En finance, les « actifs sous gestion » (ASG) constituent une mesure cruciale, fournissant un instantané des actifs financiers contrÎlés par une personne ou une institution pour le compte de clients. Ce terme, également appelé « fonds sous gestion », englobe la valeur marchande totale des investissements, que ce soit dans les instruments financiers traditionnels ou les secteurs émergents comme la finance décentralisée (DeFi).

Que sont les actifs sous gestion (ASG) ?

À la base, les ASG englobent la valeur marchande totale des actifs financiers gĂ©rĂ©s par des entitĂ©s telles que des fonds communs de placement, des sociĂ©tĂ©s de capital-risque ou des protocoles de rĂ©seau dĂ©centralisĂ©s. Ils servent de mesure pour Ă©valuer la taille et le succĂšs des entitĂ©s de gestion de placements, en fournissant des informations sur la portĂ©e et l’échelle de leurs opĂ©rations.

Comment calculer les ASG ?

Le calcul des actifs sous gestion varie d’une entitĂ© Ă  l’autre. Certains comprennent les dĂ©pĂŽts bancaires, les fonds communs de placement et les liquiditĂ©s, tandis que d’autres se concentrent uniquement sur les fonds sous gestion discrĂ©tionnaire d’investisseurs individuels. Cette diversitĂ© reflĂšte la nature nuancĂ©e des stratĂ©gies de gestion financiĂšre utilisĂ©es dans l’ensemble du secteur.

Mesures et comparaisons des actifs sous gestion

Les ASG ne sont pas seulement un chiffre statique ; ils fluctuent en fonction des entrĂ©es et sorties de fonds, reflĂ©tant la dynamique du marchĂ© et la performance des actifs sous-jacents. Les sociĂ©tĂ©s d’investissement utilisent souvent les actifs sous gestion comme outil de marketing, mettant en valeur leur envergure pour attirer de nouveaux investisseurs. Les comparaisons avec les donnĂ©es historiques et les concurrents offrent un aperçu de la croissance, l’augmentation des actifs sous gestion signalant des performances positives.

Cependant, il est essentiel de noter que les stratĂ©gies d’investissement peuvent avoir des contraintes de capacitĂ©. La performance d’une stratĂ©gie peut en souffrir si les actifs sous gestion dĂ©passent leur capacitĂ©. Cette nuance remet en question l’idĂ©e qu’un ASG plus Ă©levĂ© Ă©quivaut toujours au succĂšs. 

Par exemple, bien qu’un grand EFT S&P 500 gĂšre des centaines de milliards de dollars, les fonds plus petits avec quelques millions de dollars sous gestion surpassent souvent leurs homologues plus grands, ce qui souligne l’importance de la stratĂ©gie par rapport au volume.

Frais et actifs sous gestion

Les actifs sous gestion jouent un rĂŽle central dans les structures tarifaires. Les sociĂ©tĂ©s de gestion de placements facturent souvent des frais en pourcentage de l’actif sous gestion, ce qui en fait un facteur clĂ© dans la dĂ©termination du chiffre d’affaires. Les taux de frais peuvent varier et les professionnels de la finance attirent souvent des investisseurs fortunĂ©s Ă  mesure que les actifs sous gestion augmentent. Cette relation symbiotique entre les actifs sous gestion et les frais souligne son importance dans l’écosystĂšme financier.

Conclusion

En conclusion, l’actif gĂ©rĂ© sert de pierre angulaire dans l’évaluation des entitĂ©s financiĂšres, fournissant un aperçu de leurs prouesses de gestion et de leur influence sur le marchĂ©. Qu’il s’agisse de vĂ©hicules d’investissement traditionnels ou de protocoles DeFi, l’adaptabilitĂ© des actifs sous gestion souligne sa pertinence durable dans le monde en constante Ă©volution de la finance.