Trois passerelles crypto populaires et leur fonctionnement
Table des matières
Introduction
Qu’est-ce qu’une passerelle crypto ?
Types de passerelles
Solana Wormhole Bridge
Avalanche Bridge
Passerelle Polygon
Pour conclure
Plus d'informations :
Trois passerelles crypto populaires et leur fonctionnement
Accueil
Articles
Trois passerelles crypto populaires et leur fonctionnement

Trois passerelles crypto populaires et leur fonctionnement

Intermédiaire
Publié(e) Nov 30, 2022Mis à jour Jan 9, 2023
7m

Résumé

Les passerelles crypto sont essentielles pour permettre l'interopérabilité entre les différentes blockchains. Elles connectent des écosystèmes cryptographiques auparavant isolés afin que les utilisateurs puissent partager des données et transférer des actifs entre des blockchains distinctes, qui ont leurs propres règles technologiques et économiques. 

Les passerelles crypto peuvent être catégorisées comme de confiance, sans confiance, unidirectionnelles et bidirectionnelles. Les passerelles Solana Wormhole Bridge, Avalanche Bridge et Polygon Bridge sont parmi les plus populaires utilisées pour déplacer des actifs, et chacune présente des avantages uniques.

Introduction

En règle générale, les blockchains ne sont pas intrinsèquement interopérables, ce qui signifie que les données et les actifs d’une blockchain ne peuvent pas être transférés vers une autre blockchain. Certains projets s'attaquent à ce problème en créant des passerelles entre les réseaux pour faciliter les transferts d'actifs. Cependant, chaque passerelle crypto ne relie que des blockchains spécifiques et n'est donc pas une solution universelle.

Si une équipe crée une passerelle entre ETH et BTC, par exemple, celle-ci ne peut pas être utilisée pour déplacer des actifs de XRP vers ETH. En outre, seuls les utilisateurs qui ont des portefeuilles crypto compatibles avec une passerelle peuvent l'utiliser.

Qu’est-ce qu’une passerelle crypto ?

Une passerelle crypto est un protocole qui permet à deux ou plusieurs blockchains de se connecter et de partager des données entre elles. Elle connecte les blockchains afin que les utilisateurs d’un réseau puissent participer aux activités d’un autre. Cela permet aux utilisateurs cryptos d'utiliser leurs avoirs en dehors de leurs blockchains natives.

Les blockchains diffèrent par leurs tokens, leurs mécanismes de consensus, leurs communautés et leurs modèles de gouvernance. Une passerelle crypto facilite l’interopérabilité blockchain, permettant des transferts de données et d’actifs cryptographiques entre différentes blockchains.

Les passerelles crypto permettent également aux blockchains de capitaliser sur les forces d'autres blockchains. Par exemple, Bitcoin n’a pas besoin de reconstruire sa blockchain pour y intégrer une fonctionnalité de smart contract, car d’autres réseaux peuvent combler cette lacune.

De plus, les passerelles crypto permettent aux développeurs de communiquer et de collaborer quel que soit le réseau sur lequel ils travaillent. Ainsi, les protocoles peuvent se connecter et profiter plus facilement des fonctionnalités et des cas d'utilisation d'autres réseaux.

Habituellement, les passerelles crypto transfèrent les tokens d’un réseau à un autre en les wrappant, un processus par lequel la passerelle verrouille le token d’origine dans un smart contract et crée une quantité équivalente de tokens wrappés, tels que WETH pour ETH, ou WBNB pour BNB.

Il existe également d’autres technologies axées sur l’interopérabilité dans l’écosystème crypto. Les protocoles de couche 0 en sont un bon exemple. Les protocoles de couches 0 permettent à d’autres blockchains de s’appuyer sur elles en offrant aux blockchains une couche sous-jacente commune. Par conséquent, une telle blockchain ne nécessite pas de passerelle, car chaque blockchain construite au-dessus de la couche 0 se connecte nativement aux autres blockchains qui utilisent la même couche 0.

Types de passerelles

Passerelles de confiance

Les passerelles de confiance dépendent d’une entité ou d’un système centralisé. Elles incluent des vérificateurs externes pour faciliter en toute sécurité le transfert de données et de valeur. Cependant, cela signifie également qu'elles demandent aux utilisateurs de renoncer au contrôle de leurs crypto-actifs, ce qui contraste avec l'éthique crypto de toujours avoir la garde de ses fonds.

Passerelles sans confiance

Contrairement aux passerelles de confiance, les passerelles sans confiance ne reposent pas sur des entités tierces. Au lieu de cela, elles fonctionnent de manière décentralisée en utilisant des smart contracts qui gèrent le processus d’interopérabilité. Ainsi, les utilisateurs peuvent conserver la propriété de leur crypto. Alors que les utilisateurs des passerelles de confiance doivent compter sur la réputation des opérateurs de la passerelle, les utilisateurs des passerelles sans confiance s'en remettent plutôt au code sous-jacent. 

Passerelles unidirectionnelles

Les passerelles unidirectionnelles (ou à sens unique) permettent aux utilisateurs de transférer leurs cryptomonnaies vers un autre réseau sans possibilité de les renvoyer de la même façon. Cela signifie qu’elles ne doivent être utilisées que pour les transactions à sens unique.

Passerelles bidirectionnelles

Les passerelles bidirectionnelles, quant à elles, permettent le transfert d'actifs dans les deux sens. Elles offrent un moyen plus transparent de transférer des données et des cryptomonnaies entre deux réseaux. Et par conséquent, elles peuvent être plus pratiques pour un utilisateur qui utilise fréquemment deux réseaux pour envoyer et recevoir des cryptomonnaies.

Solana Wormhole Bridge

Wormhole est une passerelle bidirectionnelle qui cherche à faciliter le mouvement d’actifs tokenisés rapidement et à moindre coût entre plusieurs blockchains grâce à la haute vitesse et aux faibles coûts qui sont les avantages structurels de Solana.

L’objectif de Solanas pour Wormhole était de résoudre les problèmes courants de la finance décentralisée (DeFi), tels que les frais de gas élevés, le glissement des prix et la congestion du réseau. Lorsqu'elle a été lancée en 2020, elle offrait un moyen décentralisé de transférer les tokens ERC-20 et SPL entre Ethereum et Solana. Actuellement, Wormhole permet le transfert de cryptomonnaies entre 17 blockchains.

Wormhole a été développée avec Certus One, une entreprise exécutant des nœuds pour les blockchains et fournissant des services de sécurité d'infrastructure pour les blockchains à preuve d'enjeu (PoS). Comme les développeurs peuvent utiliser Wormhole pour accéder au réseau Solana, un projet crypto n'a plus besoin de réécrire son code pour exister sur Solana. 

La passerelle est basée sur des oracles inter-blockchains décentralisés. Ces soi-disant « gardiens » transfèrent des tokens d’une blockchain à une autre en verrouillant ou en détruisant des tokens sur une blockchain et en les émettant ou en les libérant sur une autre.

Les « gardiens » sont gérés par des opérateurs de nœuds tels que les validateurs Solana et les parties prenantes de l’écosystème. Leur structure incitative alignée avec Solana permet d'assurer la fiabilité de la passerelle.

Avalanche Bridge

Avanlanche Bridge (AB) est une autre passerelle bidirectionnelle qui a été conçue par Ava Labs pour les utilisateurs particuliers et a vu le jour en juillet 2021. Elle remplace la passerelle précédente, appelée Avalanche-Ethereum Bridge (AEB), et offre des frais environ cinq fois inférieurs.

En outre, AB s’efforce d’améliorer encore l’expérience de transition des actifs pour les utilisateurs en mettant l’accent sur la sécurité, une finalité plus rapide et des frais moins élevés. AB relie également Ethereum et Avalanche en permettant aux utilisateurs de transférer des tokens Ethereum ERC-20 vers le mainnet Avalanche. 

La conception d'AB se compose d'une base de code privée (ou « Intel SGX ») et de relais (appelés wardens). L’application Intel SGX est une enclave privée qui crée un environnement informatique plus sécurisé en facilitant les opérations dans un espace fermé et en garantissant que la passerelle est inviolable.

Le rôle principal du gardien est de surveiller les blockchains Avalanche et Ethereum. Chaque fois qu'un warden voit un token ERC-20 provenant d'Ethereum sur Avalanche Bridge, il enregistre la transaction dans l'enclave Intel SGX.

Cependant, lorsque des tokens sont envoyés d'Avalanche à Ethereum, l'enclave confirme que les actifs ERC-20 wrappés sont détruits pour signaler le transfert du montant équivalent à Ethereum. Enfin, lorsque la transaction est confirmée, le token est soit verrouillé et émis, soit détruit et libéré.

Passerelle Polygon

La passerelle sans confiance Polygon Bridge a été introduite au début de l'année 2020 par l'équipe Polygon pour accroître l'interopérabilité entre les réseaux Polygon et Ethereum. Elle a été mise en service dans le courant de l'année 2020.

De nos jours, elle permet aux utilisateurs de transférer des tokens et des tokens non fongibles (NFT) entre Ethereum et Polygon. Les utilisateurs peuvent désormais profiter de la popularité d’Ethereum tout en bénéficiant des frais moins élevés et des temps de transaction plus rapides de Polygon.

Polygon dispose de deux passerelles par lesquels les utilisateurs peuvent transférer des actifs : la passerelle à preuve d'enjeu (PoS) et la passerelle Plasma. La première sécurise son réseau en utilisant l'algorithme de consensus PoS. Bien que les dépôts soient effectués presque instantanément sur la passerelle PoS, les retraits peuvent parfois prendre plus de temps. Cette passerelle prend en charge le transfert d’éther et d’autres tokens ERC courants.

La passerelle Plasma utilise la solution de scalabilité Ethereum Plasma pour offrir une sécurité accrue. D'autre part, la passerelle Plasma prend en charge le transfert du token natif de Polygon, MATIC, et de certains tokens Ethereum (ETH, ERC-20 et ERC-721). 

Le transfert de tokens via Polygon fonctionne selon un mécanisme classique. Les tokens qui quittent le réseau Ethereum sont verrouillés et le même nombre de tokens est automatiquement émis sur Polygon. De même, lorsque vous transférez des tokens vers Ethereum, les tokens peggés sur Polygon sont détruits et les tokens Ethereum sont débloqués.

Pour conclure

Bien que les passerelles crypto rendent l'écosystème crypto plus interopérable, vous devez toujours faire vos propres recherches afin de choisir la passerelle la plus appropriée à vos besoins.

N’oubliez pas que l'utilisation d'une passerelle ne modifie pas l’offre en circulation de la cryptomonnaie que vous souhaitez transférer. Une passerelle va simplement bloquer des tokens sur le réseau natif et émettre de nouveaux tokens sur le réseau de destination, créant ainsi des tokens wrappés.

Si les tokens wrappés sont renvoyés sur la blockchain native, ils sont détruits avant que les tokens d'origine ne soient libérés de l'autre côté.

Plus d'informations :