Ce qu'est le Web 3.0 et pourquoi c'est important.
Table des matières
Introduction
Qu'est-ce que le Web 3.0 ?
Comment fonctionne le Web 3.0 ?
Une brève histoire de l'évolution du web
Principales caractéristiques du Web 3.0
Qu'est-ce qui rend le Web 3.0 supérieur à ses prédécesseurs ?
Comment la cryptomonnaie s'intègre-t-elle au Web 3.0 ?
Cas d'utilisation du Web 3.0
Pour conclure
Ce qu'est le Web 3.0 et pourquoi c'est important.
AccueilArticles
Ce qu'est le Web 3.0 et pourquoi c'est important.

Ce qu'est le Web 3.0 et pourquoi c'est important.

Débutant
Published Jan 8, 2020Updated Mar 9, 2022
9m

Résumé

L'Internet est une technologie en constante évolution qui continue d'innover. Jusqu'à présent, nous avons connu le Web 1.0 et 2.0, et l'on discute beaucoup de ce que l'on peut attendre du Web 3.0. Le Web 1.0 offrait une expérience statique aux utilisateurs, sans la possibilité de créer les sites riches en contenu que nous connaissons aujourd'hui. Le Web 2.0 nous a réunis grâce aux réseaux sociaux et aux sites web dynamiques, mais au prix de la centralisation.

Le Web 3.0 vise à nous donner le contrôle de nos informations en ligne et à créer un Web sémantique. Cela signifie que les machines lisent et traitent facilement le contenu généré par les utilisateurs. La blockchain fournira le pouvoir de décentralisation, des identités numériques libres avec des portefeuilles crypto, et des économies numériques ouvertes.

Les modes d'interaction avec le net deviendront plus immersifs grâce aux options 3D disponibles. Les avantages pour l'utilisateur comprennent également une navigation efficace, une publicité pertinente et une meilleure assistance à la clientèle. Certaines des technologies Web 3.0 les plus utilisées sont les assistants virtuels comme Siri et Alexa, ainsi que les maisons intelligentes connectées.

Introduction

Au cours des vingt dernières années, Internet a considérablement changé. Nous sommes passés d'Internet Relay Chat (IRC) à des plateformes de médias sociaux modernes, des paiements numériques de base aux services bancaires en ligne sophistiqués. Nous avons même connu de nouvelles technologies Internet comme la cryptomonnaie et la blockchain. L'Internet est devenu un élément essentiel des interactions humaines et de la connectivité, et il continue d'évoluer. Jusqu'à présent, nous avons utilisé le Web 1.0 et 2.0, mais que devons-nous attendre exactement du Web 3.0 ? Plongeons dans les détails et voyons ce qui nous attend.


Qu'est-ce que le Web 3.0 ?

Le Web 3.0 (également connu sous le nom de Web3) est la nouvelle génération de technologie Internet qui repose fortement sur l'apprentissage automatique, l'intelligence artificielle (IA) et la technologie blockchain. Le terme a été créé par Gavin Wood, fondateur de Polkadot et cofondateur d'Ethereum. Alors que le Web 2.0 se concentre sur le contenu créé par les utilisateurs et hébergé sur des sites web centralisés, le Web 3.0 donnera aux utilisateurs un plus grand contrôle sur leurs données en ligne.

Ce mouvement vise à créer des sites web et des applications web ouverts, connectés et intelligents grâce à une meilleure compréhension des données par les machines. La décentralisation et les économies numériques jouent également un rôle important dans le Web 3.0, car elles nous permettent d'attribuer une valeur au contenu créé sur le net. Il est également important de comprendre que Web 3,0 est un concept changeant. Il n'y a pas de définition unique, et sa signification exacte peut différer d'une personne à l'autre.


Comment fonctionne le Web 3.0 ?

Le Web 3.0 vise à fournir plus rapidement des informations personnalisées et pertinentes grâce à l'utilisation de l'IA et de techniques avancées d'apprentissage automatique. Les algorithmes de recherche et le développement intelligents des analyses Big Data signifient que les machines peuvent intuitivement comprendre et recommander du contenu. Le Web 3.0 se concentrera également sur la propriété du contenu et la prise en charge des économies numériques accessibles par les utilisateurs.

Les sites web actuels affichent généralement des informations statiques ou du contenu piloté par l'utilisateur, comme les forums ou les réseaux sociaux. Si cela permet de publier des données à grande échelle, cela ne répond pas aux besoins spécifiques des utilisateurs. Un site web doit adapter les informations qu'il fournit à chaque utilisateur, à l'instar du dynamisme de la communication humaine dans le monde réel. Avec le Web 2.0, les utilisateurs perdent la propriété et le contrôle une fois ces informations en ligne.

Un autre personnage clé du concept du Web 3.0 est l'informaticien Tim Berners-Lee, l'inventeur du World Wide Web. Il a présenté son idée de l'avenir du web en 1999 :

J'ai un rêve pour le web [dans lequel les ordinateurs] deviennent capables d'analyser toutes les données du web : le contenu, les liens et les transactions entre les personnes et les ordinateurs. Un « Web sémantique », qui rend cela possible, n'a pas encore émergé, mais dans ce cas, les mécanismes quotidiens de commerce, de bureaucratie et nos vies quotidiennes seront gérés par des machines communicant avec d'autres machines.

La vision de Berners-Lee s'est depuis combinée au message de Gavin Wood. Il s'agit ici d'un océan d'informations décentralisées sera à la disposition des sites web et des applications. Ils comprendront et utiliseront ces données de manière significative avec des utilisateurs individuels.La blockchain agit comme une solution pour gérer cette identité, ces données et cette propriété en ligne de manière équitable.


Une brève histoire de l'évolution du web

Pour mieux comprendre le Web 3.0, regardons où nous en sommes aujourd'hui et à partir de quoi nous nous sommes développés. Au cours des vingt dernières décennies, nous avons déjà connu d'énormes changements :

Web 1.0

L'Internet originel offrait une expérience désormais connue sous le nom de Web 1.0. Ce terme a été inventé en 1999 par l'auteur et concepteur de sites web Darci DiNucci, qui faisait la distinction entre le Web 1.0 et le Web 2.0. Au début des années 1990, les sites web étaient conçus à l'aide de pages HTML statiques qui ne pouvaient qu'afficher des informations. Il n'y avait aucun moyen pour les utilisateurs de modifier les données ou de télécharger les leurs. Les interactions sociales étaient limitées à de simples messageries de chat et à des forums.

Web 2.0

À la fin des années 1990, une évolution vers un Internet plus interactif a commencé à prendre forme. Avec le Web 2.0, les utilisateurs ont pu interagir avec les sites Web via des bases de données, le traitement côté serveur, les formulaires et les réseaux sociaux. Ces outils ont fait passer l'expérience du web d'un état statique à un état dynamique.

Le Web 2.0 a mis l'accent sur le contenu généré par les utilisateurs et sur l'interopérabilité entre différents sites et applications. Le Web 2.0 était moins axé sur l'observation et plus sur la participation. Au milieu des années 2000, la plupart des sites web sont passés au Web 2.0, et les grandes entreprises ont commencé à mettre en place des réseaux sociaux et des services cloud.

L'avenir et le Web 3.0

L'évolution d'un Web sémantique a du sens lorsque l'on regarde l'histoire d'Internet. Les données ont d'abord été présentées de manière statique aux utilisateurs. Ensuite, les utilisateurs pouvaient interagir de manière dynamique avec ces données. Désormais, les algorithmes utiliseront toutes ces données pour améliorer l'expérience utilisateur et rendre le Web plus personnalisé et familier. Il suffit de regarder YouTube ou Netflix pour se rendre compte de la puissance des algorithmes et des améliorations qu'ils ont déjà apportées.
Le Web 3.0, même s'il n'est pas encore totalement défini, peut s'appuyer sur des technologies de pair à pair (P2P) comme la blockchain, les logiciels libres, la réalité virtuelle, l'Internet des objets (IoT), etc. Le Web 3.0 vise également à rendre Internet plus ouvert et décentralisé. Dans le cadre actuel, les utilisateurs s'appuient sur des opérateurs réseau et cellulaires qui accèdent à leurs données et informations personnelles. Avec l'avènement des technologies de registre distribué, cela peut bientôt changer et les utilisateurs pourraient reprendre possession de leurs données.

Pour voir en un coup d'œil les principales différences entre Web 1.0, 2.0 et 3.0, consultez notre tableau ci-dessous :


Web 1.0

Web 2.0

Web 3.0

Contenu

Interaction passive pour l'utilisateur

Plateformes communautaires et contenu généré par les utilisateurs

Propriété de l'utilisateur pour les créateurs de contenu

Technologies

HTML

HTML dynamique, JavaScript,

Blockchain, IA, apprentissage machine

Environnements virtuels

Aucun

Utilisation basique de la 3D

3D, RV, RA

Publicité

Importune (bannières, etc.)

Interactive

Ciblée en fonction du comportement de l'utilisateur

Stockage des données

Stocké sur les serveurs de chaque site Web

Possédé par de grands géants de la technologie

Distribué parmi tous les utilisateurs

Audience

Utilisateurs individuels

Communautés spécifiques d'utilisateurs

Utilisateurs interconnectés sur plusieurs plateformes et appareils

 


Principales caractéristiques du Web 3.0

Le Web 3.0 est encore loin d'être complètement adopté, mais ses concepts fondamentaux sont pour la plupart déjà définis. Les quatre sujets ci-dessous sont généralement énumérés comme les aspects les plus importants de l'avenir du Web 3.0.

Balisage sémantique

Au fil du temps, les machines ont amélioré leur capacité à comprendre les données et le contenu créés par les humains. Cependant, créer une expérience fluide où la sémantique est parfaitement comprise nécessitera du temps. Par exemple, l'utilisation du mot « mauvais » peut, dans certains cas, signifier « bon ». Pour une machine, cela peut être incroyablement difficile à comprendre. Cependant, avec le Big Data et d'autres informations à étudier, l'IA commence à mieux comprendre ce que nous écrivons sur le Web et à le présenter intuitivement.

Blockchain et cryptomonnaies

La propriété des données, les économies en ligne et la décentralisation sont des aspects essentiels de l'avenir du Web3 de Gavin-Wood. Nous aborderons le sujet plus en détail par la suite, mais la blockchain offre un système éprouvé pour atteindre nombre de ces objectifs. Le pouvoir pour quiconque de tokéniser des actifs, de mettre des informations sur une blockchain et de créer une identité numérique constitue une grande innovation qui se prête au Web 3.0.

Visualisation 3D et présentation des interactions

En d'autres termes, l'apparence du web va changer radicalement. Nous constatons déjà une transition vers des environnements 3D qui intègrent même la réalité virtuelle. Le métavers est l'un des pionniers de ces expériences, et nous sommes déjà familiers avec les rencontres par le biais de jeux vidéo 3D. Les domaines de l'interface utilisateur et de l'expérience utilisateur permettent également de présenter des informations de manière plus intuitive pour les utilisateurs du web.

Intelligence artificielle

L'intelligence artificielle est la clé pour transformer le contenu créé par l'homme en données lisibles par machine. Nous connaissons déjà les robots de service client, mais ce n'est que le début. L'IA peut nous présenter des données et les trier, ce qui en fait un outil polyvalent pour le Web 3.0. Mieux encore, l'IA apprendra et s'améliorera d'elle-même, réduisant ainsi le travail nécessaire au développement humain à l'avenir.


Qu'est-ce qui rend le Web 3.0 supérieur à ses prédécesseurs ?

En théorie, la combinaison des principales fonctionnalités de Web 3.0 conduira à de nombreux avantages. N'oubliez pas que tout cela dépendra du succès de la technologie sous-jacente :

1. Aucun point de contrôle central : étant donné que les intermédiaires sont supprimés de l'équation, ils ne contrôlent plus les données utilisateur. Cette liberté réduit le risque de censure par les gouvernements ou les entreprises et réduit l'efficacité des attaques par déni de service (DoS).
2. Interconnexion accrue des informations : vu que de plus en plus de produits sont connectés à Internet, des ensembles de données plus importants fournissent aux algorithmes davantage d'informations à analyser. Cela peut les aider à fournir des informations plus précises qui répondent aux besoins spécifiques de chaque utilisateur.
3. Une navigation plus efficace : lors de l'utilisation des moteurs de recherche, trouver les meilleurs résultats a parfois constitué un défi. Toutefois, au fil des ans, ils sont devenus plus performants pour trouver des résultats sémantiquement pertinents sur la base du contexte de recherche et des métadonnées. Il en résulte une expérience de navigation sur le web plus pratique, qui permet à chacun de trouver facilement l'information exacte dont il a besoin.
4. Amélioration de la publicité et du marketing : personne n'aime être bombardé de publicités en ligne. Cependant, si les annonces sont pertinentes par rapport à vos besoins, elles peuvent être utiles au lieu d'être une gêne. Le Web 3.0 vise à améliorer la publicité en exploitant des systèmes d'IA plus intelligents et en ciblant des publics spécifiques en fonction des données des consommateurs.
5. Meilleure assistance clientèle : le support clientèle est essentiel au bon déroulement de l'expérience utilisateur des sites et des applications web. Cependant, en raison des coûts considérables qu'ils engendrent, de nombreux services Web ont du mal à faire évoluer leurs opérations de service client. En utilisant des tchatbots plus intelligents qui peuvent parler à plusieurs clients simultanément, les utilisateurs peuvent profiter d'une expérience supérieure lorsqu'ils travaillent avec des agents d'assistance.


Comment la cryptomonnaie s'intègre-t-elle au Web 3.0 ?

La blockchain et la crypto ont un grand potentiel en ce qui concerne le Web 3.0. Les réseaux décentralisés créent avec succès des incitations pour la propriété, la gouvernance et la création de contenu de données plus responsables. Parmi les aspects les plus pertinents de Web 3.0, citons :

1. Portefeuilles numériques de cryptomonnaies : tout le monde peut créer un portefeuille qui vous permet d'effectuer des transactions et d'agir en tant qu'identité numérique. Vous n'avez pas besoin de stocker vos informations ni de créer un compte auprès d'un fournisseur de services centralisé. Vous avez un contrôle total sur votre portefeuille, et souvent le même portefeuille peut être utilisé sur plusieurs blockchains.
2. Décentralisation : la diffusion transparente d'informations et de pouvoir à travers un vaste ensemble de personnes est simple avec la blockchain. Cette situation contraste avec le Web 2.0, où les grands géants de la technologie dominent de vastes pans de notre vie en ligne.
3. Économies numériques : la possibilité de posséder des données sur une blockchain et d'utiliser des transactions décentralisées crée de nouvelles économies numériques. Ils nous permettent d'évaluer et d'échanger facilement des biens, des services et du contenu en ligne sans avoir à fournir de données bancaires ou personnelles. Cette ouverture contribue à améliorer l'accès aux services financiers et permet aux utilisateurs de commencer à gagner de l'argent.
4. Interopérabilité : les DApps et les données de la chaîne deviennent de plus en plus compatibles. Les blockchains construites à l'aide de la machine virtuelle Ethereum peuvent facilement prendre en charge les DApps, les portefeuilles et les tokens des différentes blockchains. Cela permet d'améliorer l'omniprésence nécessaire pour une expérience Web 3.0 connectée.


Cas d'utilisation du Web 3.0

Bien que le Web 3.0 soit encore en cours de développement, nous avons quelques exemples qui sont déjà utilisés aujourd'hui :

Assistants virtuels Siri et Alexa

Siri d'Apple et Alexa d'Amazon proposent tous deux des assistants virtuels qui cochent la plupart des cases Web 3.0. L'IA et le traitement du langage naturel aident les deux services à mieux comprendre les commandes vocales humaines. Plus les gens utilisent Siri et Alexa, plus leur IA améliore ses recommandations et ses interactions. Cela en fait un exemple parfait d'une application Web sémantiquement intelligente qui appartient au monde du Web 3.0.

Maisons intelligentes connectées

L'une des principales fonctionnalités du Web 3.0 est l'omniprésence. Cela signifie que nous pouvons accéder à nos données et à nos services en ligne sur plusieurs appareils. Les systèmes qui contrôlent le chauffage, la climatisation et les autres sources d'énergie de votre maison peuvent désormais le faire de manière intelligente et connectée. Votre maison intelligente peut savoir quand vous partez, quand vous arrivez et à quel point vous aimez la chaleur ou le froid dans votre maison. Elle peut utiliser ces informations, et bien plus encore, pour créer une expérience personnalisée. Vous pouvez ensuite accéder à ce service depuis votre téléphone ou d'autres appareils en ligne, où que vous soyez.


Pour conclure

L'évolution d'Internet a été un long parcours et se poursuivra sûrement vers d'autres itérations. Avec l'explosion massive des données disponibles, les sites web et les applications évoluent vers une expérience web plus immersive. Bien qu'il n'y ait toujours pas de définition concrète pour Web 3.0, les innovations sont déjà en mouvement. Il n'est pas rare de voir la direction que nous adoptons, et la blockchain, bien sûr, semble être un élément clé de l'avenir du Web 3.0.

Explore all of of our content