Blockchain et Intelligence Artificielle - Réflexions sur l'Avenir de la Technologie
HomeArticles

Blockchain et Intelligence Artificielle - Réflexions sur l'Avenir de la Technologie

Intermédiaire
4d ago
5m

Contenu de cet article


Qu'est-ce que l'intelligence artificielle (IA) ?

L'intelligence artificielle désigne la capacité d'un programme à apprendre. Cela désigne également l'ingénierie de programmes informatiques intelligents. Ces algorithmes peuvent comprendre et intégrer des modèles et ainsi résoudre des problèmes en utilisant de gros ensembles de données, le tout sans commandes humaines. Ils analysent des données d’entrée externes, apprennent de celles-ci et utilisent ces connaissances pour atteindre des objectifs spécifiques en accomplissant des tâches.

De manière basique, il existe deux types principaux d’IA – L'IA faible et l'IA forte.

L’IA faible cible des tâches spécifiques ou limitées telles que la reconnaissance faciale, le filtrage de spam ou le jeu d’échecs. En opposition, l'IA forte serait capable de gérer un large éventail de tâches plutôt qu'une tâche particulière. Elle pourrait potentiellement acquérir des capacités cognitives du niveau d'un humain et ainsi accomplir toute tâche intellectuelle encore non-réalisable par un programme à l'heure actuelle. L'IA faible existe déjà aujourd'hui de manière fonctionnelle, alors que l'IA forte reste encore théorique – de nombreux experts se demandent même s'il est vraiment possible d'aboutir à sa création.

Il est impossible de prédire les effets potentiels de l'IA forte, mais beaucoup s'imaginent l'avenir de la blockchain et de l'IA comme convergents. On peut argumenter que ces deux les technologies figureront parmi les plus importantes des décennies à venir. 

Pour cette raison, il semble important d'analyser d'un peu plus près comment ces dernières pourraient interagir à l'avenir.


La synergie de l'IA et de la blockchain

Améliorations de la blockchain avec l'IA

Le Minage nécessite beaucoup de ressources et d'énergie de calcul. Les registres distribués sacrifient une certaine efficacité pour des propriétés telles que l'immutabilité et la résistance à la censure. L'IA pourrait se révéler être très efficace pour optimiser la consommation d'énergie, ce qui pourrait donc s'avérer utile pour améliorer les algorithmes de minage. 

L'un des principaux arguments à l'encontre de l'utilisation de systèmes blockchain, c'est la très forte demande d'énergie qu'ils induisent. Les propriétés souhaitées de crypto-économie et de sécurité introduisent des tâches de calcul qui, autrement, n'auraient pas lieu d'être. Réduire la consommation de la Preuve de Travail serait bénéfique à toute l'industrie et pourrait favoriser l'adoption pour la plupart des blockchains.

L'IA pourrait également optimiser les besoins de stockage induits par les blockchains. Comme l'historique des transactions est stocké et copié dans tous les nœuds, la taille du registre distribué peut rapidement devenir considérable. Si les besoins de stockage sont élevés, la barrière d'entrée est également plus élevée, entraînant ainsi une réduction de la décentralisation du réseau. L'IA pourrait introduire de nouvelles techniques de sharding de base de données, qui réduiraient la taille des blockchains et rendraient le stockage de données sur celles-ci plus efficace. 


L'économie des données décentralisées

Les données constituent une ressource de plus en plus précieuse qui se doit d'être stockée en toute sécurité, tout en étant échangeables. Les systèmes IA, s'ils veulent être efficaces, comptent beaucoup sur les données. Il se trouve que les blockchains sont capables de les stocker avec un très haut degré de fiabilité. 

Une blockchain, dans les grandes lignes, c'est une base de données sécurisée et distribuée qui est partagée entre tous les participants du réseau. Les données sont stockées dans des blocs, chaque bloc étant lié cryptographiquement au précédent. Il est donc incroyablement difficile de modifier les informations stockées sans détourner le consensus réseau d'une certaine manière, par exemple par le biais d'une attaque à 51%.

La décentralisation des échanges de données vise à créer une nouvelle économie de données implémentée sur des blockchains. Ces échanges rendraient les données et leur stockage accessibles à tout moment et par tout le monde, de manière facile et sécurisée. En se connectant à cette économie de données, les algorithmes IA pourraient utiliser un plus grand ensemble d'entrées externes et ainsi apprendre plus rapidement. En outre, les algorithmes eux-mêmes pourraient également être échangés sur ces marchés. Cela les rendrait plus accessibles, pour un public plus large et pourrait également accélérer leur développement.

Le libre échange de données décentralisées a le potentiel de révolutionner le domaine de stockage des données. Essentiellement, tout le monde aurait la possibilité de louer son stockage local moyennant des frais (payés en token/coins). En retour, les fournisseurs de services de stockage de données existants se devront d'améliorer leurs services pour rester compétitifs.

Certains de ces marchés des données sont déjà opérationnels, même s'ils n'en sont qu'à un stade de développement précoce. En incitant les fournisseurs de données et de stockage à maintenir une haute intégrité des données, les systèmes IA en bénéficieront également. 


Super-ordinateurs décentralisés

L'entrainement d'une l'IA ne nécessite pas seulement des bases de données de qualité sur lesquelles l'algorithme peut s'appuyer pour son apprentissage, mais également une quantité considérable de puissance de calcul. Les algorithmes IA passent souvent par le biais de systèmes connus sous le nom de Réseau Neuronal Artificel (ANN en anglais, pour Artificial Neural Network). Les ANNs apprennent à réaliser des tâches en synthétisant un important nombre d'exemples. Ces ANNs nécessitent une grosse puissance de calcul informatique pour ingérer des millions de paramètres afin de réaliser une tache spécifique.

Si les données peuvent être partagées sur un réseau blockchain, pourquoi pas la puissance de calcul informatique ? Dans certaines implémentations de blockchain, les utilisateurs peuvent effectivement partager ou louer leurs puissance de calcul dans un marché peer-to-peer (P2P) déstiné aux entités qui cherchent à exécuter des calculs complexes. Les utilisateurs sont encouragés à fournir de la puissance de calcul en obtenant des tokens/coins en retour.

Les systèmes IA pourraient être entraînés sur ces plates-formes informatiques beaucoup plus efficacement et avec un coût réduit. Bien que les cas d’utilisation précoces soient principalement tournés vers la réalisation de rendus 3D, l'intérêt et l'engouement pourraient se rediriger vers l’IA.

Parallèlement au développement d'Applications Décentralisées (DApps), les entreprises qui fournissent un service de mise à disposition de puissance de calcul pourraient bien voir une augmentation de la compétitivité. En permettant aux utilisateur de gagner un revenu en louant leur puissance de calcul inutilisée, on peut s'attendre à voir cette dernière mise à l'oeuvre de manière plus efficace. Dans la théorie, chaque CPU ou GPU dans le monde pourrait travailler en tant que noeud d'un super-ordinateur décentralisé.


Meilleure auditabilité des décisions de l'IA

Les décisions prises par les systèmes d’IA peuvent parfois être difficiles à comprendre pour les humains. Ces algorithmes peuvent fonctionner avec une telle abondance de données qu'il devient pratiquement impossible pour tout humain d'auditer et de reproduire leur processus décisionnel. 

Si les décisions sont enregistrées sur la base de chaque point de données, il se crée ainsi une piste d'audit claire et vérifiable par l'humain, qui pourrait accroître la confiance dans les décisions prises par les algorithmes IA. 


Pour conclure

Si ces deux technologies sont amenées à pourvoir le potentiel qu'on leur attribue, elles créeront indubitablement un impact durable. Alors que de nombreuses entreprises les utilisent encore de manière séparée, il existe d'ores et déjà quelques cas d'utilisation intéressants dans lesquels on peut les combiner. 

À mesure que ces technologies se développent davantage, d'autres innovations seront possiblement découvertes en exploitant simultanément les technologies de la blockchain et de l'IA. Les résultats potentiels sont difficiles à anticiper, mais il’est certain qu'ils conduiront à des améliorations dans de nombreux aspects de notre économie.